×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

×

Message d'erreur

  • Notice : Undefined variable: user dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Trying to get property of non-object dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1236 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1246 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
  • Notice : Undefined index: visite dans eco7_vf_preprocess_page() (ligne 1250 dans /home/leconomi/public_html/sites/all/themes/eco7_vf/template.php).
Economie

Maroc-Chine: Au privé de transformer l'essai

Par L'Economiste | Edition N°:397 Le 10/12/1998 | Partager

La route vers la Chine est balisée. Il reste aux chefs d'entreprise de transformer l'essai marqué par M. Abderrahman Youssoufi lors de sa visite en Chine. Les missions de la diplomatie doivent être révisées en intégrant davantage l'économie.

Le rideau est tombé sur la visite du Premier ministre en Chine. M. Abderrahman Youssoufi s'est dirigé vers Paris pour participer aux festivités marquant le 50ème anniversaire de la Déclaration des Droits de l'Homme. Les autres membres de la délégation sont rentrés au Maroc, chargés de colis made in Shanghai.
Dans cette Chine qui semble devenir l'élève modèle des économies socialistes en transition, le Premier ministre a montré le chemin. Malgré sa santé fragile et ses soixante quatorze ans, il a fait l'effort d'escalader la Muraille de Chine, donnant ainsi une leçon magistrale de courage aux ministres présents et aux autres membres de la délégation.
C'est une manière de dire que, dans cette aventure chinoise, il n'est jamais trop tard pour bien faire. "Il a donné l'exemple, ils doivent se mettre au travail", indique un chef d'entreprise.
En associant les chefs d'entreprise, M. Youssoufi a voulu leur tracer la route. "Onze accords ont été paraphés", dira-t-il lors d'une rencontre avec les membres de la délégation un soir à Shanghai. Là encore, il a rappelé l'espoir qu'il fondait sur le secteur privé.
M. Hassan Alami, expert-comptable et président de la Commission Juridique et Fiscale de la CGEM, a saisi la balle au bond en s'adressant au Premier ministre: "Les entreprises du secteur privé sont à votre disposition pour donner un contenu à votre stratégie politique".
Ce voyage a permis une prise de contact et un échange de vues. Passé le stade de l'étonnement, les hommes d'affaires ont réalisé que les opportunités ne manquaient pas.

Le Maroc, plate-forme vers l'Europe


Il suffit de passer le pas comme a fait M. Taoufik Bengébara, président de Delta Shipping Shanghai Office, société spécialisée dans le groupage de containers et qui emploie 45 jeunes Chinoises.
Autre signe encourageant, le patron de Haier, une entreprise qui fabrique l'électroménager blanc et brun dont le chiffre d'affaires a augmenté de 85,5% en treize ans, n'a pas dissimulé l'intérêt de son entreprise à créer "une usine au Maroc qui se trouve à 15 km de l'Europe". Pour lui, elle sera une plate-forme pour conquérir les marchés du Nord mais aussi africains et arabes.
La perche est tendue et il faudra transformer rapidement l'essai avant que d'autres n'en tirent profit.
L'expérience chinoise enseigne incontestablement l'agressivité. Et les longs discours sont incongrus dans cette contrée. Ici, place à l'action. M. Youssoufi a dû se mettre à l'évidence que la logistique en place au niveau de la diplomatie marocaine en Chine est insuffisante. Est-ce le manque de moyens qui est à l'origine des défaillances de l'organisation pourtant dans un pays affichant tous les signes d'une future puissance? La question posée soulève en fait la nécessité de redéfinir les missions du Ministère des Affaires Etrangères.
A l'heure où l'économie prend de plus en plus de l'ampleur, ce Département est acculé à se restructurer en intégrant de nouvelles missions comme celle de la mise en place de mécanismes d'appui aux opérateurs économiques.
La Chine devra inspirer plus d'un secteur. Celui des BTP figure en première ligne. Les procédés et les systèmes de construction de gratte-ciel et des autoroutes à péage inspireront à coup sûr les responsables dont notamment M. Mohamed M'Barki, ministre de l'Habitat.

De notre envoyé spécial en Chine, Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc