×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Marché de l’électricité
La libéralisation coincée

Par L'Economiste | Edition N°:1796 Le 23/06/2004 | Partager

. Depuis janvier, aucune décision du gouvernement. Système de régulation: Toujours pas tranché A l’image de Maroc Telecom, l’ONE restera l’acteur central du secteur de l’électricité après sa libéralisation. Aux dernières nouvelles, celle-ci devrait être mise en branle avant 2006. Le projet élaboré à partir de l’étude approfondie réalisée par le cabinet international McKinsey en juin 2003, a été validé par le Comité interministériel à la fin de la même année. Il a ensuite été présenté au conseil d’administration de l’ONE le 26 janvier 2004. Depuis, le projet de texte attend le feu vert du Conseil de gouvernement pour être officiellement adopté.Le schéma proposé prévoit la mise en place d’un marché libre et d’un marché réglementé. Mais le choix du dispositif de régulation n’est pas tranché. Ce dernier constitue pourtant le véritable gage de réussite du processus d’ouverture. D’ailleurs, les expériences étrangères marquées par des crises de l’électricité confirment la nécessité de créer une instance indépendante de régulation et de préserver le rôle de service public de l’électricité. Quel que soit le schéma retenu, le renforcement du rôle de l’Etat et de l’instance de régulation paraît aujourd’hui incontournable pour optimiser la gestion du secteur et préserver son équilibre. Concrètement, le marché libre s’adressera exclusivement aux gros consommateurs (haute et très haute tension) et aux clients en moyenne tension. Le marché réglementé desservira les clients de basse tension tout en étant garanti et protégé par l’Office. Les deux compartiments partageraient l’accès au réseau de transport de l’opérateur historique et pourraient s’échanger des matières en cas d’excédent ou de déficit. Ce mécanisme présente au moins deux avantages: il permet à la fois d’optimiser l’ensemble du système et de créer plus de liquidité pour le marché libre. Ce qui constitue une incitation à l’investissement privé. Néanmoins, des mécanismes de régulation sont nécessaires pour éviter une concurrence déloyale entre les deux marchés. «En effet, en présence d’un marché réglementé, garanti et protégé, la tentation de faire du dumping sur les surcapacités, sur le marché libre, peut être très forte», indiquent les analystes de la direction de la Prévision économique générale (DPEG). Dans tous les cas, il faudra tenir compte de la taille du marché. «Au début, celle-ci ne sera pas suffisamment importante pour justifier la mise en place d’une structure de régulation», a affirmé Ahmed Nakkouch, directeur général de l’ONE dans une interview accordée à L’Economiste en juin 2003. Mais la taille du marché libre serait égale à celle du marché national actuel à partir de 2012, selon les projections de l’Office. Pour l’heure, il faudra choisir entre deux options: soit mettre en place d’emblée une agence de régulation pour donner un signal fort de transparence et sécuriser les investisseurs; soit démarrer avec une régulation répartie entre la Primature, le ministère de l’Energie et des Mines et le Conseil de la concurrence. La balle est dans le camp du gouvernement.


Les objectifs de l’ouverture

- Assurer la compétitivité prix pour les industriels- Inciter à la baisse des coûts et à leur répercussion, notamment au niveau du coût du transport et de distribution- Etablir un équilibre économique durable du secteur: les revenus doivent couvrir les coûts et tenir compte de la rémunération des capitaux investis- Assurer une attraction des investissements pour permettre le développement du secteur

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc