×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Manquements «inacceptables« de la Turquie à l’union douanière

    Par L'Economiste | Edition N°:1975 Le 10/03/2005 | Partager

    . Pointés, la propriété intellectuelle, le textile et la viande bovineLes manquements de la Turquie à l’accord d’union douanière liant ce pays à l’Union européenne sont “inacceptables”, a estimé mardi 8 mars à Istanbul le commissaire européen à l’Elargissement Olli Rehn, lors d’une allocution devant un panel d’hommes d’affaires turcs. “En dépit du succès général de l’union douanière (...), il y a encore malheureusement de nombreux engagements non tenus par la partie turque, ce qui est inacceptable”, a affirmé Rehn, invité d’honneur d’une conférence organisée par l’Association des industriels et hommes d’affaires turcs (Tusiad). Le technocrate européen a notamment cité des “manquements évidents” dans le domaine des droits de propriété intellectuelle, des conditions rébarbatives pour l’obtention d’une licence d’importation dans les télécommunications, des restrictions sur le commerce du textile, des interdictions sur l’importation de viande bovine. “De telles mesures sont franchement difficiles à comprendre de la part d’un pays candidat qui est sur le point d’ouvrir des négociations d’adhésion” avec l’UE, a poursuivi Rehn. “L’UE n’est pas qu’un jardin de roses, elle signifie créer un terrain de jeu commun pour toutes les compagnies européennes”. La Turquie et l’UE sont liées par un accord d’union douanière entré en vigueur en 1996 et couvrant de larges secteurs de leurs échanges économiques. Olli Rehn, qui effectuait sa première visite en Turquie en qualité de commissaire à l’Elargissement, a rencontré la veille à Ankara le chef de la diplomatie turque, Abdullah Gul, et le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, avec lesquels il s’est entretenu des aspects politiques du processus d’adhésion de la Turquie à l’UE. Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc