×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

MAGHRIPAC: 200 abonnés à ce jour

Par L'Economiste | Edition N°:49 Le 15/10/1992 | Partager

LA première partie du réseau Maghripac est en place. Maghripac, qui dépend d'Ittissalat Al-Maghrib, est le réseau national de transmission de données. Les liaisons concernent quatre villes: Casablanca, Rabat, Fès et Marrakech. Un plan est prévu pour le Nord, le Sud et l'Est. Tous les raccordements entre les centres des quatre villes ont été dupliqués, doublés. Le but est d'obtenir une fiabilité supérieure et une meilleure sécurité, le contenu des informations qui transitent devant être identique au départ et à l'arrivée, entre l'émetteur et le récepteur.
Grâce à une installation classique, un micro et modem, les opérateurs économiques peuvent communiquer entre eux. Le SADOC, par exemple, le Système informatique de l'Administration des Douanes et de l'Office des Changes, est relié au réseau national Maghripac. Il permet aux transitaires de traiter une partie de leurs opérations. Aujourd'hui, le réseau Maghripac possède près de 200 clients dont un peu plus de 42% sont des sociétés de service: des transitaires, des sociétés informatiques, etc...

Pour l'instant, moins d'un tiers des abonnés sont des entreprises industrielles. Elles sont environ une soixantaine. Le reste des utilisateurs du réseau englobe les administrations et les établissements publics. Leur part se chiffre à 22% de l'ensemble du parc des abonnés. Les banques et les assurances représentent, elles, 10% du total des "accès" au réseau Maghripac. Les liaisons entre des centres d'exploitation permettent l'accès également à des "données" hors du Maroc. Techniquement, ces liaisons sont établies avec des réseaux appelés réseaux X25. Les lignes ainsi utilisées sont privées ou publiques. Le textile, la sidérurgie, les nouvelles techniques de la culture sous-serres ou des revues de gestion en ressources humaines, toutes sortes d'informations qui peuvent aider les entreprises dans leurs organisations ou même dans la façon de cerner leur marché.
Alors que les abonnés sont directement câblés, avec un raccordement spécial, pour les particuliers, l'accès est indirect. Si un particulier souhaite être relié au réseau, il lui suffit de se doter d'un ordinateur, d'une carte de communication, et d'un modem. Il se branche alors sur le réseau. Les paiements de ces utilisations du réseau s'effectuent par des factures de téléphone classiques.

Hounaîne HAMIANI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc