×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

M2M/HPS: Deux valeurs à fort potentiel

Par L'Economiste | Edition N°:2793 Le 06/06/2008 | Partager

. Attijari Intermédiation recommande de les garder. Des cours boursiers en décalage avec les performances Bons fondamentaux et excellentes perspectives 2008. Ce sont les caractéristiques qui qualifient les performances de M2M et HPS. «Ces deux entreprises concurrentes, et pour le moins complémentaires, ne semblent pas pour autant capter l’intérêt des investisseurs, malgré le fort potentiel dont elles disposent», estime-t-on au sein d’Attijari Intermédiation. Dans un contexte où le PE pondéré du marché s’établit à 28,9 fois, ceux des deux valeurs présentent des niveaux historiquement bas (11x pour M2M et 13,1x pour HPS). De plus avec des décotes importantes en termes de cash-flows actualisés (29% pour M2M et 14% pour HPS), «ces valeurs constituent à la fois une opportunité et une alternative intéressante», précise un analyste. De fait, les experts recommandent aux épargnants «d’accumuler ces titres dans leurs portefeuilles». Et pour cause, le secteur regorge actuellement d’opportunités à saisir. En premier, la forte croissance annuelle du parc de guichets informatiques (20% en moyenne), en dépit d’un faible taux de bancarisation (25%). Les analystes d’Attijari Intermédiation jugent que ce taux de croissance devrait se maintenir sur les prochaines années. De son côté, la monétique connaît un développement important avec un encours en progression de 30% fin 2007. En termes de nombre de cartes, le taux de croissance annuelle moyen s’établit à 7% sur les 5 dernières années. Cet accroissement est soutenu par l’effet compensé du développement du parc GAB et le déploiement des TPE (terminal de paiement électronique). «Cela laisse envisager une croissance d’au moins 10% sur les 3 années à venir», considère un analyste.Autre échéance à prendre en considération, la migration vers les standards EMV (Europay, Master, Visa). En effet, les banques sont dans l’obligation de s’aligner au niveau du Software des GAB sur les standards internationaux en juillet. De fait, M2M et HPS devraient profiter de cette demande supplémentaire. De plus, l’octroi du prêt de 100 millions de dollars (763 millions de DH) pour la modernisation de l’administration publique vaut également son pesant d’or pour elles. Une grande partie de ce prêt sera allouée au financement du programme E-gov au sein de l’administration publique. «Le chiffre d’affaires potentiel qui serait généré par ce projet n’est pas pris en compte dans la valorisation de M2M», signale-t-on au sein d’Attijari Intermédiation.Cependant, certains risques subsistent. Selon l’analyse d’Attijari Intermédiation, M2M souffre d’une forte concentration de la clientèle: les 5 premiers clients représentaient 76% du chiffre d’affaires en 2006. S’ajoute à cela une dépendance vis-à-vis des fournisseurs, spécialement Sagem et BEM (92% des achats). Et en dernier lieu, «la grille salariale moins attractive que celle de la concurrence». Toujours selon la même étude, HPS ne dispose pas d’une politique de couverture de risque. «Cela lui a fait perdre 5 points de croissance». De plus, «son pouvoir de négociation vis-à-vis des clients reste réduit». Enfin, la société supporte un besoin en fonds de roulement lourd qui est financé en partie par la dette à court terme (28 millions de DH) et une charge d’intérêt évalué à 1,5 million de DH.


Parcours boursier

Depuis le début de l’année, le parcours boursier des deux titres est en décalage total avec les performances économiques des deux sociétés. En effet, M2M et HPS ont perdu respectivement 21% et 30% de la valeur de leur titre depuis le 1er janvier. Parallèlement, le Masi a enregistré une performance de +13% depuis le début de l’année. Dans ce contexte, les deux titres affichent des multiples intéressants soit 11,0x pour M2M et 13,1x pour HPS. Il serait temps de lancer, dans la mesure du possible, des programmes de rachat, question de réguler le cours de leurs actions.My Ahmed BELGHITI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc