×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

L'ONU veut redéfinir son rôle en Irak

Par L'Economiste | Edition N°:1671 Le 26/12/2003 | Partager

LE secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, rencontrera le 19 janvier le conseil du gouvernement transitoire irakien pour s'entretenir du rôle que les Nations unies pourraient jouer en Irak. C'est ce qu'a indiqué mercredi dernier le porte-parole du secrétaire général, Fred Eckhard. Cette information a été qualifiée de “bonne idée” par le président américain George W. Bush et par sa conseillère à la sécurité nationale Condoleezza Rice. Pour l'instant, la coalition américano-britannique n'a pas indiqué si elle participerait à la réunion, a dit Eckhard. Annan recontrera Abdul Aziz al-Hakim, Adnan Pachachi et Massoud Barzani qui assurent respectivement la présidence tournante du conseil du gouvernement transitoire irakien pour les mois de décembre, janvier et février, précise le porte-parole. Le 18 décembre, Kofi Annan avait réclamé la possibilité de s'entretenir avec les membres de l'Autorité provisoire de la coalition (CPA) et avec le conseil de gouvernement transitoire irakien sur le rôle futur de l'ONU d'ici à juin, date du transfert de l'autorité aux Irakiens, puis au-delà. Des responsables américains se sont montrés très prudents face à cette proposition de l'ONU et l'un d'eux a indiqué qu'il n'y a pas eu pour le moment de proposition formelle de la part du secrétaire général. “Je ne pense pas que le secrétaire général ait besoin d'inviter personnellement la CPA alors qu'il l'a déjà fait au président Bush”, a indiqué Eckhard. “Nous espérons toujours avoir des représentants de la CPA lors de la réunion du 19 janvier”, a-t-il dit. Annan a indiqué vouloir définir un rôle clair pour l'ONU en Irak et améliorer la sécurité sur place avant d'y renvoyer du personnel. Un attentat contre le siège de l'ONU à Bagdad avait fait 23 morts en août dernier. Synthèse L'Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc