×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Logements sociaux: Un nouveau projet de 6.000 habitations

Par L'Economiste | Edition N°:516 Le 27/05/1999 | Partager

Après le succès de l'opération des 1.000 logements sociaux, le groupe Tajmouati à travers sa filiale immobilière Cinord lance un nouveau projet de 6.000 logements à Hay El Amane. Il se situe à l'entrée de Fès du côté de Meknès sur une superficie de 36 hectares. Il s'agit d'habitats économiques. L'ensemble du projet nécessite une enveloppe de 900 millions de DH. L'entreprise fait le pari de le réussir à un moment où le prix du m2 est en baisse, l'offre étant actuellement supérieure à la demande. Les moyens pour parvenir à relever ce défi sont de rationaliser les coûts de construction à travers d'importantes économies d'échelle. Si l'objectif n'est pas de réaliser des bénéfices élevés sur de telles opérations, "il s'agit de dégager au moins une petite marge et surtout d'éviter les pertes", précise M. Abdellatif Tajmouati, directeur général du groupe. Les prix de l'habitation se situent aux environs de 150.000 DH. L'accès à la propriété est facilité comme l'autre opération par une formule de règlement fractionnée. L'entreprise dispose d'un ensemble de corps de métiers pour obtenir des économies d'échelle, est-il expliqué. Les terrains lui appartiennent également.
A ce projet se greffe la construction de 80 villas qui permettront de soutenir le prix des logements économiques.
Comme promis, pour éviter les risques de spéculations immobilières, les promoteurs poursuivent leur programme de construction de logements sociaux. Ils envisagent même de mettre sur le marché des logements à 80.000 DH destinés aux ouvriers et aux petits commerçants avec un objectif de 10.000 logements. Des études sont en cours aussi bien au niveau du foncier que de l'architecture pour parvenir à relever ce défi.
Depuis sa création en 1965, la stratégie de Cinord était orientée vers la construction de ce type de logements. A l'origine, le promoteur avait adopté le concept de "démocratisation et d'individualisation du logement". Cinord est à l'origine, dans les années 1970, de l'habitat social de Aïn Kadouss à la sortie de Fès vers Meknès. Le groupe a lancé quatre nouveaux quartiers: Aïn Kadouss, Centre-ville, Hay Sâada et Hay El Amal. Près de 3.000 logements économiques et de moyen standing furent construits, grâce à des facilités de paiement. Dans le milieu des années 90, fut construit Hay Nakhil. Il s'agit de 1.200 logements pour l'essentiel économiques d'une superficie moyenne de 100m2 commercialisés à 200.000 DH.

Fatima MOSSADEQ

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc