×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

L'OCDE table sur une reprise en 1994

Par L'Economiste | Edition N°:87 Le 08/07/1993 | Partager

L ES pays industrialisés devraient renouer avec la croissance en 1994, selon les prévisions semestrielles de l'OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique). Des incertitudes comme"l'ampleur et la vitesse de la réduction des taux d'intérêt, la poursuite du désendettement des ménages et des I entreprises" subsistent.

En 1993 et pour la troisième année consécutive, I'OCDE conclut que la croissance "ne sera pas satisfaisante". La hausse du PIB des 24 pays membres de l'Organisation ne devrait pas dépasser 1,2%, soit 0,8 point de moins que les premières prévisions.

Grâce à l'augmentation de la consommation et de 1' investissement, le taux de croissance devrait atteindre l'année prochaine 2,7%.

Ce chiffre ne rend cependant pas compte des différences existant entre les pays. D'après les chiffres publiés par I'OCDE, ces pays constituent en fait deux blocs: le premier englobe ceux pour lesquels la reprise est déjà entamée, le second ceux qui resteront en crise en 1993.

Sont inclus dans le premier groupe les Etats-Unis qui devraient dégager une croissance de 2,6% cette année et de 3,1% en 1994, le Royaume-Uni (1,8%en 1993,2,9%en 1994), le Canada, l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Grâce à son plan de relance, le Japon devrait sortir de la crise au second semestre et afficher une croissance de 3,3% contre 1% cette année.

Le deuxième bloc comprend les Etats d'Europe continentale. De manière générale, c'est l'ensemble de ces pays qui devrait subir cette année un recul de 0,3% du taux d'expansion économique, I ' Allemagne étant, selon les données de l'OCDE, l'un des pays les plus touchés (-1,9%) devant la France (-0,7%). Pour 1994, l'Organisation table sur une légère reprise dans cette région. En Allemagne et en France, l'expansion attendue se situe à 1,5 et 1,4% respectivement.

Bien qu'encourageantes, les perspectives de croissance établies par I'OCDE s'avèrent toutefois insuffisantes pour endiguer le chômage, lequel devrait toucher 8,75% de la t population active dans la zone OCDE, au premier semestre 1994, soit 36 millions de personnes.

Synthèses réalisés par Hakima ELMARIKY

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc