×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Politique Internationale

Livres : L'AEM et la CGEM publient les actes du Forum de Tanger sur les relations dans l'Ouest Méditerranéen

Par L'Economiste | Edition N°:35 Le 25/06/1992 | Partager

Le Forum de Tanger sur les relations autour de la Méditerranée Occidentale avaient été en 1989, quelques mois après la signature du Traité de l'UMA, un moment intellectuel fort: il avait permis de rétablir dans les esprits, après la vague d'enthousiasme de l'UMA, les équilibres relationnels.

En ce moment. sortent en librairie les actes de ce Forum qui avait réuni quelque 300 personnes de tous bords.

L'ouvrage est édité par les organisateurs (L'Association des Economistes Marocains et la Confédération Générale Economique Marocaine) lesquels étaient soutenus par le Ministère des Affaires Etrangères. le livre rassemble les communications faites à l'occasion de la rencontre et y ajoute des textes de références comme les déclarations faites à l'issue des rencontres dites 4+5 et des 5+5, ainsi qu'une post face sous la plume du Pr. Belguendouz qui ré-actualise les travaux, après les événements intervenus depuis 1989, événements qui ont modifié l'environnement dans lequel peuvent s'établir les relations de l'Ouest Méditerranéen. On regrettera que l'ouvrage comporte de nombreuses fautes d'impression, car il constitue une somme, spécialement pour les économies maghrébines.

Si l'ouvrage publie in-extenso les travaux des participants, on retiendra parmi ceux des 7 commissions constituées pour l'occasion, les recherches concernant les relations sociales et humaines. Ce sont, selon la formule des participants, celles qui sont oubliées dans les grands accords unissant le nord et le sud de la Méditerranée occidentale. Ces relations sont dominées par un problème difficile, est-il noté, celui des migrations qui finit par occulter les autres formes de relations humaines et sociales. Celles ci sont cependant assez riches pour justifier l'ampleur des travaux des autres commissions.

Les participants à la commission des relations humaines et sociales ont relevé pour ce qui les concerne divers points d'ancrage, spécialement les recherches inter-universitaires, les coopérations au sein des industries culturelles, ... Dans les autres commissions, on remarquera les travaux classés sous l'étiquette "Equilibres nationaux et environnement" et qui sont en fait des mises au point de l'état des méthodes. Parmi les recherches, il faudra remarquer les travaux sur la protection du milieu marin, l'urbanisme, la désertification et la coopération en matière de protection civile. Sous l'impulsion du Pr. Loukili et de M. Malliti, une recommandation concernant la création d'un centre régional de lutte contre la pollution par les hydrocarbures.

Du côté financier, l'analyse des relations est plus classique parce qu'elles sont plus connues. A noter néanmoins les idées de M. Saïd Bensouda (Directeur à la BMCE) sur des institutions financières mixtes qui pourraient faire du portage d'entreprises et les recherches du Pr. Laaboudi (Maroc) sur le comportement de l'épargne. La commission traitant des grands projets d'infrastructures a fait le point sur les grands équipements réalisés ou en cours. On y trouve spécialement un état des lieux sur le réseau en fibres optiques reliant les deux rives. Le rapport final de cette commission insiste sur la participation du sud aux programmations des grandes infrastructures et souligne le besoin de coopération technique. On retrouve cette même préoccupation chez les participants à la commission Industrie, Sciences et Technologie.

Parmi les travaux présentés devant cette commission, il faudra noter l'analyse de la réforme dite du partenariat en Algérie, faite par le Pr. Abdoun. On remarquera aussi trois études sur le développement énergétique.

M.C.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc