×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

L'Heure Joyeuse dresse son bilan

Par L'Economiste | Edition N°:736 Le 30/03/2000 | Partager

. Près de deux millions de DH de dépenses en 1999 et 942.000 DH de dons

. L'édition 2000 de l'opération 100.000 cartables n'est pas encore confirmée

. Pour le financement des actions de l'association, les banques exigent l'exclusivité


L'Heure Joyeuse a tenu son assemblée générale ordinaire annuelle le mercredi 29 mars pour présenter et entériner les rapports moral et financier de l'association. C'était l'occasion également de pourvoir à certains postes vacants au niveau du comité. L'association peut se féliciter des actions menées. En effet, la présentation du rapport moral et financier par Mme Fikria Berrada, présidente, n'a soulevé aucune objection de la part de l'assistance. Les activités ont été multiples et variées: aide et suivi des bébés dénutris, formation professionnelle des filles de milieux déshérités, jardin d'enfants, assistance aux enfants en situation précaire entre autres.

Plus de 52.000 cartables distribués


Mais le projet le plus médiatisé de L'Heure Joyeuse reste l'opération 100.000 cartables dont 52.250 ont été distribués lors de l'opération 1999. Malgré le succès de l'opération, une édition pour l'an 2000 n'a pas encore été confirmée. Pour sa part, Mme Leila Chérif, présidente déléguée, propose d'offrir un cartable avec des livres uniquement, sans cahiers.
L'Heure Joyeuse a également soulevé les entraves qui pèsent encore sur quelques-uns de ses projets. L'association s'est notamment vu essuyer un refus catégorique quant à la construction d'un foyer pour les enfants en situation précaire. Le terrain, offert par un généreux donateur, a été qualifié par les autorités "d'inconstructible". Une demande de dérogation a été adressée au Premier ministre qui a renvoyé la balle vers le Ministère de l'Intérieur. "Incompréhensible comportement que celui de l'Administration sur ce dossier", affirme Mme Berrada. Par ailleurs, l'un des principaux soucis de l'association est de pérenniser les rentrées d'argent. "Les donateurs veulent bien aider l'association, mais il reste difficile de couvrir toutes les charges", indique Mme Chérif. Des contacts ont eu lieu avec les banques pour bénéficier de financements. "Elles ont accepté, mais elles exigent l'exclusivité", ajoute-t-elle.


Incidents


L'assistance aux bébés dénutris est l'une des opérations les plus importantes que mène L'Heure Joyeuse. En effet, cette opération a pour objectif de faire parvenir les bébés à un poids normal pour leur âge. Une ration de lait leur est destinée et un suivi hebdomadaire de leur poids est assuré au sein de l'association. Les mères sont responsabilisées quant au poids de leur enfant. Si celui-ci n'évolue pas favorablement, la ration de lait est supprimée. "Les mères sont devenues plus responsables car on constate moins de dénutrition", selon Mme Albert, la pédiatre responsable. Par contre, certaines deviennent agressives dès qu'on leur refuse le lait. "Ce qui était une aide était perçu comme une obligation par les femmes", note-t-on à l'association.


Ali Abjiou

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc