×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    L'Euro talonne le Dollar

    Par L'Economiste | Edition N°:408 Le 25/12/1998 | Partager

    LE billet vert termine cette année épuisé. En cause, outre les crises asiatique et russe, la panique des fonds spéculatifs et les premiers signes d'essoufflement de l'économie américaine. Le tout couronné par un contexte financier déstabilisé par le ralentissement mondial, et par les déboires du Président suite à l'affaire Lewinsky.
    L'Euro va en profiter et s'apprête à menacer la suprématie mondiale de la devise américaine.
    Pourtant, si l'Euro pourrait briller à ses tous débuts, le différentiel de taux de base entre les Etats-Unis (actuellement à 4,75%) et la zone Euro (3% en moyenne) devrait favoriser le Dollar sur le long terme, estiment des experts.
    De plus, l'Euro devrait s'affaiblir sous l'effet du ralentissement des économies européennes et de la baisse des taux éventuelle dans la zone Euro.
    Les devises de la zone Euro ont, elles, pu évoluer sur le marché des changes européen à l'abri des turbulences internationales, protégées par la perspective d'une monnaie unique. De plus, elles n'ont que légèrement varié les unes par rapport aux autres.

    Les premières agitations en Russie et la tourmente financière en Asie avaient commencé par favoriser le billet vert, celui-ci ayant atteint à la mi-août son plus haut niveau depuis huit ans face à la devise japonaise, notamment à 147,14 Yens.
    Rappelons qu'à peine deux mois et victime d'un mouvement de panique des fonds spéculatifs, le Dollar est tombé pour atteindre son plus bas niveau de l'année face au Yen jusqu'à 111,73, le 8 octobre. Le billet vert a également touché le fond ce jour là face à la devise allemande, à 1,608 DM.
    Il a subi le vote de la Chambre des Représentants en faveur d'une destitution de Bill Clinton pour l'affaire Lewinsky. Il n'a même pas pu compter sur son statut de valeur refuge lors des frappes américano-britanniques sur l'Irak.
    Le Dollar n'est donc même pas parvenu à revenir face à la monnaie japonaise, perdant 11% de sa valeur en douze mois pour terminer l'année à 116,83 Yens avant Noël, alors qu'il l'avait débutée à 131,79 Yens. Pourtant, l'économie nipponne, toujours enlisée dans la crise, s'apprête à connaître sa troisième année consécutive de récession, insensible aux plans de relance du gouvernement. Dans les mois à venir, l'affaiblissement du Dollar face au Yen devrait persister. Dans les prochains trois à six mois il devrait s'afficher à 109 Yens avancent des analystes.o

    Wissal SEGRAOUI (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc