×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    L'Etat français ramène à 1% sa participation dans Total

    Par L'Economiste | Edition N°:220 Le 07/03/1996 | Partager


    Le gouvernement français vient de procéder à sa première opération de privatisation pour 1996 en réduisant de 5 à 1% sa participation dans le capital de Total. Ce sont en effet 9,5 millions d'actions à 326 Francs (1FF=1,73DH) qui ont été placées par les banques française Crédit Lyonnais et américaine Lehman Brothers auprès d'investisseurs étrangers. Les "zinzins" français ont participé à l'opération en acquérant près d'un tiers (33%) des titres, contre 25% pour les Américains et 20% pour les Britanniques.
    Cette cession, qui rapporte au budget près de 3,1 milliards de Francs, modifie la structure de l'actionnariat du groupe pétrolier en ramenant de 22,3 à 18,3% la part du capital détenue par les actionnaires qui s'étaient engagés auparavant à conserver leurs actions pendant une durée déterminée, explique Le Figaro.
    Lorqu'en 1992 l'Etat décidait de ramener de 31,6% à 5% sa participation dans Total, les AGF, le GAN et le Crédit Lyonnais avaient en effet pris l'engagement de ne pas vendre leurs actions avant 2002. Le deuxième groupe d'actionnaires formé en 1993, qui comprend la Cogema, La Lyonnaise des Eaux-Dumez et la Société Générale, avait lui aussi conclu un accord qui le contraignait à garder ses titres pendant plusieurs années.
    Autres modifications: le nombre total d'administrateurs va être réduit de dix à neuf et celui des représentants de l'Etat au conseil d'administration de deux à un. Ces deux modifications doivent être soumises à l'approbation de l'assemblée générale du groupe prévue pour juin prochain.

    Hakima EL MARIKY

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc