×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie Internationale

    L'Espagne connaît cette année une des plus graves sécheresses du siècle

    Par L'Economiste | Edition N°:587 Le 03/09/1999 | Partager

    · Plus de 30 milliards de DH de pertes dans l'agriculture
    · Coupures d'eau potable et ravitaillement par camion-citerne prévus depuis quelques jours


    Nos voisins espagnols n'ont pas non plus été épargnés par la sécheresse cette année. Un grave manque d'eau touche en effet la plus grande partie de ce pays, à l'exception du Nord-Ouest au climat océanique (Galice, Cantabrie, Pays Basque). Les zones qui souffrent le plus de ce fléau sont l'Andalousie et l'Estrémadure au Sud. Les deux Castille au Centre, le Levant (Murcie et Valence), mais aussi la Catalogne et l'Aragon (Nord-Est) ne sont pas épargnés pour autant.
    Barrages à moitié vides, premières coupures d'eau potable, chute de la production et lourdes pertes dans l'agriculture: cette sécheresse risque de devenir dramatique si les pluies ne reviennent pas avec l'automne.
    Pour leur part, les statistiques du Ministère de l'Environnement montrent que les réserves d'eau accumulées dans tous les barrages espagnols sont tombées à 45% de leurs capacités à fin août. Il s'agit là du chiffre le plus bas depuis la pire sécheresse du siècle enregistrée de 1991 à 1995. Cette situation traduit un gros déficit de précipitations depuis au moins un an. Elle a été aggravée par un été totalement sec et particulièrement chaud qui a fait disparaître un quart des réserves d'eau du pays.
    Pour l'Institut National de Météorologie, le pronostic est clair: l'année hydrologique 98/99 (qui va de septembre à septembre) sera «une des plus sèches du siècle». Les premières mesures de restriction viennent d'être prises. Près de 50.000 personnes dans la Province de Grenade en Andalousie subissent depuis quelques jours des coupures d'eau potable. Celles-ci peuvent atteindre jusqu'à 20 heures par jour. De plus, plusieurs villages castillans sont désormais ravitaillés par camions-citernes.
    Au cas où il n'y aura pas de précipitations dans les très prochains mois, cette mesure sera généralisée pour toute l'Andalousie. Le principal syndicat agricole espagnol estime les pertes pour le secteur agricole à plus 500 milliards de Pesetas (près de 30 milliards de DH). Et ce n'est pas tout, ce chiffre devrait être évalué à la hausse en cas de persistance du phénomène.
    Toutes les cultures, y compris la vigne et les fruits, sont touchées. Mais la production devrait plonger cette année en particulier dans le secteur oléicole. Les récoltes d'olives où l'Espagne est le premier producteur mondial sont évaluées à 500.000 tonnes cette année, soit une chute de près de 50% par rapport aux 900.000t de la récoles précédentes. Les récoltes de tournesol et de céréales sont également très touchées avec respectivement des baisse de 50 et 25%, selon les prévisions des milieux professionnels.


    Aide gouvernementale


    IL est prévu que le gouvernement espagnol débloque quelque 70 milliards de Pesetas (environ 4,5 milliards de DH) pour venir en aide aux agriculteurs. Ces aides seront principalement sous forme de prêts à faible taux d'intérêt.
    Peu contents de cette mesure, les syndicats agricoles menacent de mobiliser leurs troupes si l'Etat ne leur accorde pas d'avantages plus préférentiels. Ainsi, outre une aide plus substantielle, ils réclament une forte hausse des investissements. Objectif: augmenter le nombre de barrages et améliorer les systèmes d'irrigation.
    Le développement des infrastructures hydrauliques constitue en effet la seule solution pour éviter que l'agriculture espagnole ne continue de souffrir de sécheresses à répétition.

    Wissal SEGRAOUI (AFP)

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc