×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les zinzins retrouvent le chemin de la Bourse

Par L'Economiste | Edition N°:1748 Le 15/04/2004 | Partager

. La baisse des taux au niveau du marché monétaire y est pour quelque chose. Au moment où les rendements des actions sont des plus satisfaisantsNouveau record pour les deux indices de référence de la place. Mardi à la clôture, le baromètre des valeurs du continu a fait un bond de 1,11%, dépassant la barre des 3.583,36 points. Ce qui représente un gain cumulé depuis le début de l'année de 13%. Le Madex a été boosté par les grosses capitalisations à l'instar de l'ONA, Sonasid, Managem, SNI et bien d'autres. “Il semblerait que les zinzins reprennent le chemin de la place, réaffirmant leur confiance dans les placements boursiers”, affirme un analyste. Ces propos sont étayés par la cagnotte récoltée sur le marché central et qui a dépassé les 70 millions de DH. Quant au marché de blocs, il a vu transiter un gros paquet d'obligations CIH (à 10,25% échéance avril 2006) à un prix unitaire de 34,823 DH. Le retour des investisseurs s'explique d'une part par la baisse des taux sur les marchés interbancaire et monétaire, au moment où le taux de rendement est des plus satisfaisants au niveau de la place. Et d'autre part par la distribution des dividendes. La perspective d'accueillir du papier frais contribue également à l'enthousiasme des investisseurs. Quant au premier indice de la place, il a suivi la même tendance mais à un degré moindre se haussant de 0,80% à 4.571,86 points. Sa performance annuelle s'est établie, quant à elle, à 16%.La capitalisation, pour sa part, continue de prendre des galons. A valeur d'aujourd'hui, elle se situe à 133,9 milliards de DH. Au niveau des valeurs, les indicateurs sont presque tous au vert. Ainsi, au palmarès des hausses, figure la SCE qui s'est appréciée de 5,81% à 164 DH. Talonnée de près par Managem qui grimpe de 4,87%. Cette dernière, longtemps sanctionnée par la cote, retrouve petit à petit le sentier de la hausse. Rappelons que les résultats annuels étaient plus orientés vers la baisse. Ainsi, le chiffre d'affaires a reculé de 1,777 milliard de DH en 2002 à 1,691 milliard en 2003. La tendance est plus accentuée du côté du résultat d'exploitation qui recule de 234 millions de DH en 2002 à 103,3 millions à fin 2003. Le résultat net consolidé a, pour sa part, chuté de 145,3 millions de DH en 2002 à -6,6 millions de DH en 2003. Mais c'est le résultat net part du groupe qui enregistre la plus mauvaise performance, baissant de 90,6 millions de DH en 2002 à seulement 2,3 millions de DH. Des conditions difficiles d'exploitation des gisements, une baisse de la teneur impactant la production seraient à l'origine de ces contre-performances. Toujours au niveau des hausses, Maroc Leasing prend 4,17% par rapport à la veille. Par secteur, les bancaires sont bien orientées, portées par CIH qui s'apprécie de 4% à 44 DH. La plus forte contre-performance de la journée a été du lot de Berliet. Le distributeur de véhicules a, en effet, perdu 4,29%, s'échangeant à 155 DH. On retrouve également, au registre des fortes baisses, la valeur Crédor qui a reculé, certes à un degré moindre que la précédente, de 0,90%. Fédoua TOUNASSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc