×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:917 Le 15/12/2000 | Partager

. Le personnel de General Tire en grève Depuis près de 15 jours, le personnel de la société General Tire est en grève. Il reproche à la Direction Générale le licenciement de 197 occasionnels et la suppression du transport et de 5% du salaire notamment, est-il indiqué. Les salariés réclament, par ailleurs, le 13ème mois. Plusieurs réunions ont été tenues entre les représentants du personnel et la Direction de General Tire mais n'ont aboutit à aucun résultat. Le dossier est actuellement entre les mains du ministre de l'Emploi.. Lifting de l'agence centrale de Maroc Telecom de RabatL'agence centrale de Maroc Telecom à Rabat fait peau neuve. Sa réouverture est prévue aujourd'hui vendredi 15 décembre, après des travaux de réaménagement qui ont duré plusieurs semaines. Une visite guidée est programmée. Elle vise à faire découvrir le nouveau concept commercial de l'agence. C'est M. Abdeslam Ahizoune, PDG de l'opérateur public, qui dirigera cette visite. . Nouveau statut pour les chioukh, moquaddem et arifaLe gouvernement examine actuellement un projet organisant la profession des moquaddem, chioukh et des arifa, préparé par le Ministère de l'Intérieur. Ce projet vise à améliorer la situation matérielle de ces auxiliaires de l'autorité dont le nombre s'élève à 18.000. Selon M. Ahmed Midaoui, ministre de l'Intérieur, qui répondait à une question orale à la Chambre des Représentants, le nouveau texte prévoit 2.500 DH comme salaire minimum par mois pour les chioukh et 2.000 DH pour les moquaddem et les arifa dans les villes. Dans le monde rural, les chioukh percevront 2.000 DH et les moquaddem et autres arifa 1.500 DH. Le ministre a rappelé que son département a donné ses instructions aux gouverneurs et walis pour que le recrutement dans cette profession (dont le Maroc se distingue du lot) se fasse sur des critères de la bonne réputation et d'une meilleure communication pour l'intérêt général. La programmation budgétaire se fera progressivement. . Querelle chez les médecins de Casablanca?La tension monte d'un cran chez les médecins de Casablanca. Certains membres du bureau syndical du secteur libéral ont invité les médecins à une assemblée générale devant se tenir aujourd'hui. Ladite assemblée est déclarée «non conforme aux statuts« par Dr Fouad Fikri, président de ce syndicat. Selon lui, cette assemblée exclut la majorité des médecins inscrits à l'Ordre. Il a d'ailleurs adressé un courrier à ses confrères leur demandant de rester «vigilant face aux intrigues, complots et manigances visant à aliéner le syndicat«. L'objet de la querelle demeure confus. o Nouvelle circulaire relative aux documents comptables Le Conseil Déontologique Des Valeurs Mobilières (CDVM) vient de publier la circulaire n° 04/00 du 4 décembre 2000. Elle est relative aux documents comptables et financiers exigés des organismes de placement collective en valeurs mobilière (OPCVM). Cette circulaire qui remplace la circulaire n° 06/96 du 16 décembre 1996, entrera en application le 1er février prochain. Il est à noter que la circulaire précise les modalités d'élaboration, de publication et de transmission au CDVM des documents comptables et financiers exigés des OPCVM. . Finance.Com: Nouvelle filialeLe groupe Finance.com s'agrandit. Il vient de créer une filiale spécialisée en conseil et ingénierie financière, Capital Conseil. Son capital social s'élève à un million de DH, répartis en 10.000 actions. Cette filiale se chargera du montage financier des projets d'introduction en bourse, de fusion-acquisition et de restructuration financière.o Samir/sociétés pétrolières: Report du procès au 18 décembreLa comparution des sociétés pétrolières devant le tribunal a été reportée au 18 décembre. Celles-ci ont été assignées en justice par la Samir pour défaut de paiement. Entre-temps, des réunions se sont tenues entre le Département des Finances et de l'Energie pour trouver une solution aux arriérés de paiement de l'Etat qui sont à l'origine de ce conflit. La dernière en date s'est déroulée mercredi 13 décembre.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc