×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:3394 Le 29/10/2010 | Partager

    Activités royales
    Le Souverain a donné, jeudi 28 octobre dans la commune rurale de Tiouine (province d’Ouarzazate), le coup d’envoi des travaux de construction du barrage Tiouine sur l’oued Iriri, un des affluents de l’oued Ouarzazate, d’un coût global de 600 millions de DH. Ce projet hydraulique permettra, grâce à une capacité de retenue de 270 millions de m3, de régulariser un volume de 30 millions de m3/an dont les deux tiers seront destinés à l’alimentation en eau potable des villes et centres des provinces d’Ouarzazate et Zagora. Les 10 millions de m3 restants seront destinés à couvrir les besoins en eau agricole des périmètres situés entre les barrages Tiouine et Mansour Eddahbi, soit une superficie globale de 1.600 hectares..

    . Conseil de gouvernement : Projets adoptésLe conseil de gouvernement, réuni jeudi 28 octobre, a adopté le projet de loi complétant la loi formant code du commerce. Ce texte a pour objet de réglementer les délais de paiement en vue de contribuer à leur réduction, ce qui aura des effets favorables sur la trésorerie des entreprises, notamment les PME. Ainsi, il est prévu de fixer le délai de paiement à 60 jours maximum quand le délai pour régler les sommes dues n’est pas convenu entre les parties, et à 90 jours maximum à compter de la date de réception des marchandises ou d’exécution de la prestation demandée s’il est convenu entre les parties. Un système de pénalités de retard est également prévu pour compenser les intérêts bancaires supportés par les fournisseurs et les commissaires aux comptes seront chargés de vérifier le respect de cette réglementation. Le Conseil a adopté également le projet de décret complétant celui relatif au contrôle des instruments de mesure.. L’indemnité chômage refait surface L’indemnité pour perte d’emploi refait surface. Ce projet, qui ne tardera pas à battre les records en termes de «discussions», pourrait aboutir bientôt. En tout cas, une nouvelle proposition serait soumise à l’appréciation du ministre des Finances. Celle-ci prévoit la mise en place d’un fonds d’amorçage doté d’une enveloppe qui tournerait autour de 500 millions de dirhams. . AMO: Une commission technique pour l’article 114En attendant sa présentation au Conseil de gouvernement, l’amendement de l’article 114 du code de la couverture médicale fera l’objet de nouvelles discussions avec la CGEM. Une commission technique sera installée pour examiner l’étude actuarielle de l’Agence nationale de l’assurance maladie. . Pêche: Les professionnels décrètent une trêve Les armateurs et autres capitaines de pêche décrètent une période de repos biologique. En effet, les membres de la Chambre des pêches maritimes de l’Atlantique nord, viennent de décider de suspendre leur activité du 12 novembre au 12 décembre, sur la région située entre My Bousselham et Tafdna, au sud d’Essaouira. «Cet arrêt est dicté par la rareté de la ressource», explique Kamal Sabri, président. Cette mesure a déjà montré son efficacité il y a deux ans, lors de l’arrêt forcé de 21 jours, dû à la grève des professionnels autour du prix du gasoil. Pour rappel, le repos biologique est une mesure qui relève des prérogatives de la tutelle.. Sothema: Arrêt de la production locale de l’insulineLes blocs stériles de Sothema servant à la fabrication de l’insuline sont à l’arrêt. A l’origine de cet arrêt de production locale, un appel d’offres lancé en 2009 par le département de la Santé, pour l’achat de 2,5 millions de flacons d’insuline, que le laboratoire Sothema a perdu. A rappeler que Sothema est le seul fabricant de l’insuline au Maroc depuis 30 ans. Le Maroc compte plus de 3 millions de diabétiques insulinodépendants. . Casablanca/Lincoln: Enfin un verdict La Cour suprême prononcera mi-novembre son verdict au sujet de l’hôtel Lincoln de Casablanca. L’annonce devrait mettre fin à tous les doutes quant à l’utilité publique de cette bâtisse qui risque de s’effondrer à tout moment. Cet acte déclaratif donnerait le droit à l’Agence urbaine de Casablanca de poursuivre sa procédure pour devenir propriétaire du célèbre hôtel. . La marina de Casablanca a désormais son directeurM’hammed El Merini vient d’être nommé directeur général de la société Al Manar Development Company. Créée par la CGI et Sama Dubaï, qui détiennent respectivement 70 et 30% du capital, Al Manar a pour mission de développer et de réaliser le projet de la marina de Casablanca.. Nouveau DG à Parc HaliopolisSaâd Harket est le nouveau directeur général de la société Parc Haliopolis, filiale de MedZ. Ingénieur d’Etat de l’EHTP et titulaire d’un mastère de l’ESTP Paris, Harket a débuté sa carrière en 1992 au sein de la Société nationale des Autoroutes du Maroc, en qualité d’adjoint du chef de la division exploitation. En 1994, il a occupé le poste de responsable du Bureau d’étude et du service commercial de Soprelco, filiale de Soprel France. En 1996, il a intégré le groupe CDG, où il a occupé plusieurs postes de responsabilité. Il a rejoint MedZ en septembre 2007 en qualité de directeur en charge du pôle produits de la mer.. Olivier Dietsch, président du directoire de StaréoAprès le limogeage de son ancien DG, Staréo, société de gestion déléguée du transport urbain dans la région de Rabat, se dote d’un nouveau directoire. Ainsi, le président du directoire est Olivier Dietsch, le DG Benoit Megniot. Les autres membres sont Mohamed Abdellaoui, Karim Tazi et Eric Piazzon. Il est à rappeler qu’Olivier Dietsch est également délégué pour l’ensemble des activités du groupe Veolia Environnement au Maroc, qu’il s’agisse de la distribution d’eau et d’électricité l’assainissement liquide, le transport, l’énergie et la propreté.. Mehdi Qotbi priméL’Académie des Beaux-Arts de Paris vient de décerner à l’artiste peintre Mehdi Qotbi une distinction (dotée d’un chèque d’une valeur de 1.500 euros) pour son ouvrage récemment paru aux éditions Chêne «Ecrits et esprits». La cérémonie de remise du prix se déroulera le 17 novembre à Paris. . Safran/prix: Les producteurs lésés De 5.000 DH/kg en 1991, le safran a atteint les 30.000 DH en 2009. Malheureusement, ce ne sont pas les producteurs qui profitent de ce commerce florissant. En effet, les sociétés étrangères achètent aux agriculteurs de Taliouine le safran entre 10 et 12 DH/gramme et le revendent entre 10 et 15 euros/gramme sur les marchés européens. Le projet de mise en place de l’AOC Safran tout comme celle de la Maison du safran, une structure qui jouera le rôle de bourse de l’épice, devrait rendre ce commerce plus équitable. A noter, enfin, que la région tient son moussem annuel du 29 au 31 octobre.
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc