×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:3318 Le 13/07/2010 | Partager

    . Ennakl: L’OPV sursouscrite 8 foisMieux que prévu. Les résultats des souscriptions de l’OPV d’Ennakl, la première introduction depuis 2 ans à la Bourse de Casablanca et la première double cotation à l’échelle de la région, sont satisfaisants. En effet, l’opération a été sursouscrite, côté marocain, près de 8 fois, soit un taux de satisfaction de plus de 12,6%. Pour cette OPV le nombre de souscripteurs dépasse 9.010 personnes, soit une demande de titre équivalente à 23,7 millions actions pour une offre de 3 millions de titres. Côté tunisien, c’est au moins le double. Selon nos informations, l’OPV a été sursouscrite 22 fois. . Onep: Des projets dans les régionsL’Office national de l’eau potable a identifié et budgétisé de gros projets structurants dans plusieurs régions du Royaume. Ainsi, il est question de l’alimentation sécurisée en eau potable de la côte atlantique allant de Kénitra à El Jadida pour 3 milliards de DH, de la sécurisation en alimentation en eau potable de Marrakech et sa région (2,5 milliards de DH), de Fès et Meknès pour 1,5 milliard. Ou encore le projet public/privé de dessalement de l’eau de mer pour alimenter Agadir et sa région pour un montant de 1,2 milliard de DH. . OCE: Conseil d’administration le 14 juillet L’Office de commercialisation et des exportations (OCE) tiendra son conseil d’administration le 14 juillet à Casablanca. Cette session sera consacrée à l’examen du projet de contrat-programme entre l’Etat et l’OCE pour la période 2011-2016 et du programme de certification de la production des infrastructures de conditionnement et du froid dans le cadre de la stratégie Maroc Export Plus, selon un communiqué de l’OCE. Les membres du conseil d’administration se pencheront de même sur les projets d’agrégation pris en charge par l’OCE dans le cadre du plan Maroc Vert, le projet du budget 2010-2011 de l’office.. PME: Moussanada se met aux TIL’ANPME renforce son programme Moussanada par l’introduction des technologies de l’information pour les secteurs textile-habillement, cuir, automobile, aéronautique et agroalimentaire. Les coûts de l’acquisition et de l’implémentation de ces systèmes d’information seront pris en charge à hauteur de 60 %, pouvant atteindre 400.000 DH par entreprise. Par ailleurs, Moussanada dispose aussi d’un programme cœur de métier et d’accompagnement transverse, tous secteurs confondus, qui vise respectivement l’amélioration de la compétitivité de l’entreprise et à l’optimisation des fonctions support. Pour ces deux programmes, l’Agence prend en charge 60 % du coût de l’action avec un plafond de 600.000 DH. Les entreprises qui le souhaitent peuvent bénéficier de l’ensemble de ces offres. Le cumul de la prise en charge atteint, dans ce cas, 1 million de DH. . El Malki postule à la présidence de l’Université Hassan IILe processus de sélection de nouveaux présidents d’universités est beaucoup plus lent que les précédentes opérations. A ce jour, la commission d’examen des candidatures ne serait pas encore composée. Dans le casting des candidats, on relèvera quelques personnalités politiques: le Pr Habib El Malki (Usfp), ancien ministre de l’Education Nationale a postulé pour la présidence de l’Université Hassan II de Casablanca alors qu’ Abdellah Saaf, également ancien ministre de l’Education nationale, viserait la présidence de l’Université Hassan II Mohammedia.. Pêche: L’ANP met de l’ordre au port d’Agadir L’Agence nationale des ports a entrepris ces derniers jours une opération d’évacuation du port d’Agadir pour les bateaux en inactivité depuis longtemps dans l’enceinte portuaire. La démarche initiée suite à des décisions de justice concerne 54 unités de pêche. Pour l’heure plus de cinq ont été envoyés par le fond au large d’Agadir. Les armateurs concernés sont bien sûr très mécontents.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc