×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les Scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:647 Le 26/11/1999 | Partager

· Le Code du Travail devant le Conseil de Gouvernement
Le projet de loi sur le Code du Travail sera examiné aujourd'hui par le Conseil de Gouvernement. Au menu également, quatre projets de décrets. Il s'agit notamment d'un projet de décret relatif à une augmentation pour indemnisation des accidents de travail et maladies professionnelles. La hausse de 20% doit cibler 53.000 personnes. Une enveloppe budgétaire de 130 millions de DH sera consacrée à cet effet. Un exposé du ministre de l'Economie et des Finances M. Fathallah Oualalou sur "Les transferts budgétaires de l'Etat aux établissements et entreprises publiques", est aussi prévu.

· Tourisme: Divergence RAM/ONMT sur la Suisse
La RAM conteste les conclusions du rapport de l'ONMT (Office National Marocain du Tourisme) du troisième trimestre pour le marché helvétique (Voir rubrique De Bonnes Sources du lundi 22 novembre). Celui-ci fait état d'un déficit de sièges d'avion par rapport à la demande croissante de tours opérateurs commercialisant le Maroc...
La compagnie rejette cette analyse et indique qu'elle a anticipé la progression du marché suisse par une hausse de 10% de l'offre en capacité pour la saison 98/99 avec un effort particulier sur l'axe Genève (24%) au départ de Casablanca et de 15% à partir de Marrakech. Par ailleurs, le transporteur affirme avoir doublé son offre sur les axes Zurich-Agadir et Zurich-Marrakech, et qu'il a encore une marge, le coefficient moyen de remplissage de ses avions s'étant établi à 76% sur ces destinations. Pour le mois de novembre 99, la base du programme hiver 2000, les capacités offertes sur Casa-Genève, Agadir-Zurich et Marrakech-Zurich sont respectivement en hausse de 14, 5 et 116%.

· Ingénierie: Une dernière chance pour se restructurer
Le compte à rebours pour l'entrée en vigueur du décret relatif au système d'agrément des bureaux d'études a commencé. Les personnes physiques ou morales exécutant des prestations d'études et de maîtrise d'oeuvre ont jusqu'au 1er avril 2000 pour s'organiser. Ce décret, initié le 22 mars 1999, définit le contour des activités afférentes à l'ingénierie, ses missions et les modalités et conditions d'octroi des certificats d'agrément. L'objectif est d'organiser la profession de l'ingénierie, de simplifier les procédures de passation des marchés d'études et de constituer une banque de données sur les sociétés d'ingénierie. En vertu de l'article 19 dudit décret, les personnes physiques ou morales concernées par ce système ne peuvent participer individuellement ou dans le cadre d'un groupement aux marchés d'études lancés au nom de l'Etat que si elles ont été agréées par la commission d'agrément instituée au Ministère de l'Equipement.

· Campagne pour la sécurité des piétons
Le Comité National de Prévention des Accidents de la Circulation (CNPAC) organise à partir du 24 novembre, une large opération sur le terrain, d'une durée de 200 jours, destinée a l'amélioration de la sécurité des piétons à Casablanca et Rabat.
Cette opération de proximité vise notamment les élèves des établissements scolaires, car, selon le CNPAC, plus d'un tué sur trois a moins de 15 ans.
Selon les statistiques de 1998, les piétons, qui constituent l'une des cibles les plus vulnérables et les plus exposées aux accidents de la route, représentent 33,41% des tués et 26,82% des blessés au niveau national.
Près d'un accident sur deux en agglomération est enregistré dans les Wilayas du Grand Casablanca et de Rabat. Dans ce cadre, le CNPAC a procédé à la formation de 100 jeunes auxiliaires de la prévention routière qui seront chargés d'intervenir aux abords des écoles et des quartiers.


· Précision
Suite à l'article paru dans notre édition du 18 novembre, intitulé "Convertibilité du Dirham: Discorde entre autorités monétaires et experts du FMI", Bank Al-Maghrib tient à préciser que "les positions exprimées à cette occasion par M. Edward Gardner, expert du FMI, et le représentant de Bank Al-Maghrib se rejoignent parfaitement pour estimer que l'institution de la convertibilité totale au Maroc demeure un objectif à moyen terme et, d'autre part, que les relations entre le Maroc et le FMI sont excellentes et ne sont entachées d'aucune divergence susceptible d'affecter leur qualité". Et de continuer: "Nous voudrions souligner, par ailleurs, que le commentaire fait par M. Ouenniche sur le thème de la convertibilité ne soulève ni le problème de la souveraineté nationale en matière de prise de décision dans ce domaine, prérogative tellement évidente qu'il n'était guère nécessaire de rappeler, ni la question de l'autorité habilitée à se prononcer à cet égard".

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc