×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:3173 Le 18/12/2009 | Partager

    . La note d’AWB reconduite Fitch Rating confirme les notes de deux banques marocaines, Attijariwafa bank et BMCI. Pour la première, l’agence de notation a confirmé les notes de défaut émetteur à long terme et à court terme en devises et en monnaie locale ainsi que la note de soutien extérieur. Des notes qui, selon l’agence, «reposent sur le soutien potentiel des autorités marocaines compte tenu du solide fonds de commerce domestique de la banque reflété aussi par sa note intrinsèque. Celle-ci traduit également «la rentabilité satisfaisante d’AWB et sa liquidité adéquate, mais aussi une forte concentration de ses engagements clientèle, une qualité d’actifs qui se détériore et une capitalisation plutôt faible».. Fitch confirme la note de BMCILes notes nationales à long terme avec perspective stable, à court terme et de soutien extérieur de la BMCI ont été reconduites par Fitch Rating. Cette confirmation de l’agence de notation repose «sur le fort soutien que la banque peut espérer recevoir de son principal actionnaire, BNP Paribas en cas de besoin». De plus, aux dires de l’agence, BMCI continue d’afficher de solides résultats en dépit de la détérioration de la conjoncture nationale. Mieux, Fitch s’attend à ce que ces résultats soient adéquats en 2009 et en 2010 malgré le ralentissement de la croissance des volumes d’affaires et des besoins de provisionnement supplémentaires. D’ailleurs, «le risque de crédit est le principal risque de BMCI». En effet, les créances douteuses représentaient 4,8% des prêts bruts à fin juin 2009, mais étaient couvertes par des provisions à hauteur de 81%. Les risques de marché sont étroitement contrôlés par BNP Paribas et les autorités de tutelle nationales.. Tomates: L’Aspem réagit à l’attaque des Français Suite à la position du syndicat français des exploitants agricoles, notamment la branche fruits et légumes, quant à l’accord finalisé entre le Maroc et l’UE sur le volet agricole, l’Aspem (association des producteurs et exportateurs de maraîchage et primeur du Maroc) réagit. Dans un communiqué, les représentants de l’association précisent que «la conférence sur la tomate organisée dernièrement à Agadir n’avait qu’un caractère technique et ne pouvait en aucun cas constituer une caution à des accords relevant du champ politique». Ils poursuivent que «l’expression chiffrée et traduite en pourcentage des nouvelles concessions faites au Maroc par le récent accord, notamment pour la tomate, courgette, concombre, est trompeuse car ces quantités restent négligeables quant à leur impact réel sur le marché».. Baisse de l’IPCL’indice des prix à la consommation affiche une baisse de 1,6% pour le mois de novembre, selon une note du HCP. Cette baisse est le fruit d’une variation négative du prix des produits alimentaires (-3,7%), surtout des fruits et légumes (respectivement -12,8% et -16 ,8%), et de l’augmentation des produits non alimentaires (+0,1%). . Téléphonie mobile: Baisse des tarifs en 2010Les tarifs des services de la téléphonie mobile connaîtront une nouvelle baisse en 2010 grâce au renforcement de la concurrence dans le secteur, a affirmé Ahmed Réda Chami, ministre de l’Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies. Une nouvelle licence de deuxième génération (2G) sera accordée à un 3e opérateur, à partir de février 2010. Cette mesure conduira certainement à une baisse des tarifs des services de téléphonie mobile, a souligné Chami.. La caravane sur l’autonomie du Sahara à FèsLa caravane-débat sur le projet marocain d’autonomie au Sahara sera reçue ce vendredi à Fès. Au menu, une grande réception, initiée en partenariat avec la Fondation Esprit de Fès, se tient au Sofitel Palais Jamaï. Les intervenants vont discuter des potentialités économiques de développement des provinces du sud. . L’Esith priméeL’Ecole supérieure des industries du textile et de l’habillement (ESITH) a remporté le premier prix de la 2e édition du jeu d’entreprises «Business Game Sénior» lancé par le CJD. Organisée dans le cadre de Global Entrepreneurship week, cette édition a pour objectif de valoriser l’entrepreneuriat. L’Esith a ainsi devancé l’Institut des hautes études en management (IHEM) et l’Ecole Hassania des travaux Publics (EHTP) arrivée en troisième position. Les cinq ingénieurs de l’équipe Esith représenteront le Maroc à la compétition internationale.. Intérêt pour le projet marocain de l’énergie solaireLes responsables du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) et de la compagnie d’Abu Dhabi pour l’énergie du futur (Masdar) ont exprimé, mercredi dernier à Copenhague, l’intérêt qu’ils accordent au projet marocain de l’énergie solaire et leur volonté d’y participer. Le FEM est un organe international qui finance des projets respectant les normes environnementales dans le cadre de la convention des Nations unies sur les changements climatiques.. Grippe A/H1N1: 38 nouveaux cas au Maroc Trente-huit nouveaux cas de grippe A/H1N1 ont été confirmés à Rabat, Oujda, Meknès, Marrakech, Salé, El-Hajeb, Tanger, Khénifra, Nador, Figuig, Inzegane, Agadir, Béni-Mellal et Chefchaouen, a annoncé mercredi dernier le ministère de la Santé dans un communiqué. Trois décès ont été notifiés par les services sanitaires respectivement à Inzegane, Béni-Mellal et Marrakech, de personnes atteintes de grippe A/H1N1 confirmée, ajoute la même source. Depuis la déclaration du premier cas le 10 juin dernier, un total de 2.609 cas confirmés de grippe A/H1N1 ont été recensés, dont 1.001 en milieu scolaire.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc