×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les Scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:640 Le 17/11/1999 | Partager

· La Douane reste à Rabat
C'est officiel, l'Administration des Douanes et des Impôts Indirects ne reviendra pas à Casablanca. Des rumeurs présentaient comme acquis le redéménagement de l'ADII pour occuper l'imposant immeuble sur la route de Nouaceur. A rappeler que la Douane loue pour son administration centrale à Rabat un local en attendant de s'installer au Mail Central de Hay Ryad où elle a acquis ses bureaux.

· Mouvement de gouverneurs?
Depuis le départ de M. Driss Basri, les rumeurs vont bon train. Mais certains sont plus persistantes que d'autres. Ainsi, il est attendu que le mouvement des gouverneurs commence par Casablanca.

· Trésor: Emission de bons à court terme aujourd'hui
Le Ministère de l'Economie et des Finances a annoncé que le Trésor précédera aujourd'hui 16 novembre à une émission de bons à court terme lors de la séance d'adjudication. Pour les bons à 52 semaines, le Trésor recevra des soumissions en prix pour une nouvelle ligne au taux de 4,65%. Le règlement des bons souscrits interviendra le 22 novembre.

· L'APSB prépare son CD-Rom
En collaboration avec Artémis, l'Association Professionnelle des Sociétés de Bourse prépare son CD-Rom. Cet outil informatique traitera les trois types de marchés: monétaire, boursier et de changes. Deux volets ont été retenus: les informations générales (réglementation notamment) et les analyses et recherches. Les travaux ont démarré depuis déjà quelques mois. Auprès de l'APSB, il est indiqué que la commercialisation est prévue pour fin janvier 2000.

· Nouveaux directeurs aux Affaires Etrangères
Le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, M. Mohamed Benaïssa, a procédé, lundi à Rabat, à l'installation des nouveaux directeurs que SM le Roi Mohammed VI a nommés au sein de ce Département. Il s'agit de MM. Ali Achour, directeur des Affaires Américaines, Larbi Rafouae, directeur des Affaires Africaines, Saïd Benriane, directeur des Affaires Européennes, Mohamed Azeroual, directeur des Affaires Arabes et Islamiques, Ali Benbouchta, directeur du Protocole, Omar Zniber, directeur des Nations Unies et des Organisations Internationales. Il s'agit également de M. Abdeslam Gharbaoui, directeur des Affaires Consulaires et Sociales, Mme Aziza Limam, directeur des Affaires Culturelles et Scientifiques, Mme Amina Tounsi, directeur de la Communication, M. Moha Ou Ali Takma, directeur des Affaires Administratives et de la Formation, M. Abdellah Zakour, directeur de l'Agence Marocaine de Coopération Internationale et M. Fathallah Sijilmassi, directeur de la Coopération Multilatérale.

· Le CIH veut financer des projets dans le Sud
Le président-directeur général du CIH, M. Abdelouahed Souhail, a exprimé la disposition de son établissement à contribuer au financement de projets d'habitat, mais aussi dans d'autres secteurs dans les provinces du Sud. Il a réitéré son désir de contribuer à la relance du processus de développement dans ces provinces.

· Une agence BMCI à Oujda
Tout le staff de la BMCI était ce week-end dans l'Oriental. Le directeur général M. Mustapha Faris a procédé à l'inauguration de l'agence de la ville d'Oujda qui vient d'être rénovée. Une autre agence sera ouverte au cours des prochains mois. La banque projette également d'étendre la couverture géographique de son réseau en ouvrant une dizaine d'agences à travers le pays d'ici juin 2000.

· CMC: Faible performance de l'économie nationale
Le taux de croissance actualisé de l'économie nationale en termes réels se situerait aux alentours de 0,6% en 1999, et le PIB hors agriculture ne devrait évoluer que de 2,6% contre 3,7% en 1988, signale le bulletin semestriel du CMC (Centre Marocain de Conjoncture). Le ralentissement prévu de l'activité économique serait dû principalement à la décrue significative de la valeur ajoutée agricole. Celle-ci devrait baisser d'environ 12% en volume. Ce résultat s'explique, selon le CMC, essentiellement par une campagne agricole 1998-99 médiocre. En effet, les estimations de la production des céréales retenues pour cette campagne ne dépassent guère les 35,6 millions de quintaux. Comparée à la campagne 1997-98, la baisse est considérable. Elle est de 49%.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc