×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:3124 Le 08/10/2009 | Partager

    . Liquidités: BAM donne 22 milliardsIl semble que le besoin des banques en liquidités s’accroît. En témoigne la dernière intervention de Bank Al-Maghrib sur le marché, au cours de la première semaine d’octobre. Elle a, ainsi, accordé 22 milliards de DH au titre des avances à 7 jours. Par ailleurs, au cours de l’appel d’offres d’hier, la Banque centrale a servi 14 milliards de DH au titre des avances à 7 jours pour un montant demandé de près de 17 milliards.. Vision 2020: La CGEM veut des états générauxUne réunion consacrée au tourisme s’est tenue hier mercredi 7 octobre au siège du patronat avec la participation de la Fédération du tourisme et d’une vingtaine d’importants acteurs du secteur. Les opérateurs veulent «reprendre la main» et être plus associés à la conception de la Vision 2020. Le patronat convoquera le 28 octobre prochain les «états généraux du tourisme». Par ailleurs, la création du Comité stratégique du tourisme a été officialisée à cette rencontre.. Un plan de continuité pour la CNSSLa CNSS vient de mandater le cabinet Devoteam, filiale du groupe français du même nom, pour mettre en place un plan de continuité. L’idée est que la Caisse puisse assurer un service minimum tel que le paiement des prestations en cas de catastrophes naturelles ou de grèves. . Le jean s’effilocheÇa ne roule pas très fort pour les jeaneurs au Maroc, mais on peut facilement en deviner la raison. L’engouement de cette filière pour les opportunités que représentait l’ALE avec les USA est retombé comme un soufflé avec la crise mondiale. Les gros investissements comme le groupe Legler (900 millions de DH) qui ont choisi le Maroc comme plateforme d’exportation vers le pays de l’Oncle Sam se sont retirés, laissant des groupes comme Atlantic, un des fleurons du jean, sur le carreau. Ce qui représente tout de même une menace pour pas moins de 6.000 emplois. Settavex, qui avait aussi investi dans l’extension de sa capacité de production pour profiter de l’ALE, n’est pas non plus en meilleure posture. Pourtant, le jean est une filière dont le Maroc peut s’enorgueillir à l’échelle régionale avec une production annuelle de 40 millions de m. De plus, la demande mondiale pour le jean est en pleine croissance. Pourquoi les fruits d’une filière dans laquelle de gros deniers publics ont été injectés via le Fonds Hassan II ne se traduisent-ils pas aujourd’hui dans les exportations?. Décathlon de retour au MarocDécathlon, enseigne française spécialisée dans la fabrication des articles de sport, annonce son retour au Maroc. Un premier magasin est prévu en décembre à Casablanca, sur près d’un hectare, et sera géré par la filiale du groupe français, Decapro Maroc. Une plateforme d’approvisionnement, d’export et de production. . Sahara: Un Egyptien à la tête de la Minurso Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a nommé hier mercredi l’Egyptien Hany Abdel Aziz à la tête de la mission de l’organisation internationale au Sahara (Minurso). Ancien officier de l’armée égyptienne travaillant pour les Nations unies depuis 1981, Abdel Aziz dirigeait jusqu’ici la logistique de la mission de l’organisation en République démocratique du Congo. Il succède au Britannique Julian Harston, qui avait quitté le poste de chef de la Minurso à la fin du mois de février.. Human Rights Watch: Carton rouge Le Maroc devrait mettre fin aux «manœuvres bureaucratiques généralisées qui minent la liberté d’association». C’est l’appel lancé hier par Human Rights Watch (HRW). Et «exiger des fonctionnaires locaux qu’ils remplissent les obligations que leur impose la loi marocaine», estime HRW. Dans son rapport, l’ONG assure qu’«il en va de la liberté d’association comme de beaucoup d’autres questions liées aux droits humains: le Maroc adopte des lois progressistes mais, ensuite, l’administration fait ce qui lui plaît».. De faux inspecteurs CNSS écroués Deux faux inspecteurs CNSS viennent d’être arrêtés à Inezgane. Les deux personnes se sont présentées le lundi 6 octobre à une école privée pour une inspection. Comme ils ne disposaient ni de cartes professionnelles ni d’ordre de mission, les responsables de l’école privée ont appelé la police qui les a arrêtés. . Salon fruits et légumes: Une forte délégation marocaine à LondresLe Maroc sera représenté par une forte délégation d’opérateurs à la 3e édition du «World fruit & vegetables show», à Londres les 21 et 22 octobre. Un salon auquel le Royaume participe pour la première fois. Le voyage, organisé par Maroc Export en partenariat avec l’ambassade du Maroc à Londres, a pour objectif d’améliorer les échanges commerciaux dans le domaine agricole entre les deux pays. Des opportunités d’affaires sont en effet à saisir pour les professionnels marocains. Le marché des fruits et légumes en Grande-Bretagne est évalué à 7,6 milliards de livres sterling.. Tuta Absoluta: Après la tomate, la pomme de terreLa Tuta Absoluta, un insecte qui a déjà causé des ravages dans les cultures de tomate, risque d’en faire de même avec les pommes de terre. Des études ont montré que la mouche a réussi à passer aux cultures de pomme de terre. Des actions de sensibilisation ont été lancées auprès des agriculteurs de la région du Loukkos en vue de les prévenir contre ce nouveau fléau qui risque de décimer une bonne partie des cultures. A rappeler que sur la seule plaine de Loukkous ce sont quelque 3.000 hectares de cultures de pomme de terre qui sont en danger de contamination par ce parasite.. Tomates: Les exportations démarrentLa campagne d’exportation des tomates doit réellement démarrer dès la fin de cette semaine. Pour le moment, les sorties ont porté sur quelques lots jugés très modestes. Selon une source de l’interprofession, les prévisions de production pour la prochaine campagne tablent sur un tonnage sensiblement identique à celui de la campagne écoulée. . Casablanca: Sit-in devant le TPILes commerçants du marché des œufs de Casablanca, connu sous le nom de Biyada, vont observer le 18 octobre un sit-in devant le tribunal de première instance (TPI) de la capitale économique. Ils veulent protester contre l’inertie qui entoure le dossier de la vente du terrain dit Nicolas (cf. www.leconomiste.com). Cette affaire, paraît-il, est entachée d’usage de faux. Ce terrain, semble-t-il, a été acquis par une société dont la constitution juridique n’avait pas encore été réalisée. Pour rappel, la vente s’est faite par voie d’enchères judiciaires. Souk El Biyada accapare le quart des ventes nationales des œufs. Il est carrément qualifié de bourse puisque les prix y sont fixés. . Deux lois et un seul projet de société Le projet de loi 27-08 relatif à la sécurité alimentaire et le projet de loi 31-08 relatif à la protection du consommateur sont indissociables. Le texte régissant la sécurité alimentaire est insuffisant si celui de la protection des consommateurs n’est pas adopté et promulgué, estime Khaireddine Soussi, président de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (Fisa).

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc