×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:3045 Le 12/06/2009 | Partager

. Bourse: Encore au rougeNote encore pessimiste pour les indices boursiers lors de la séance du jeudi 11 juin. Le Masi a achevé en repli de 0,69 % à 11.192,62 points. Le Madex clôture également en retrait à 9.163,38 points (-0,77 %). De fait, les réalisations annuelles en sont respectivement descendues à 1,9 et 1,13%.. Sofac à la traîne…Du côté des variations, Rebab arrive en première place avec un titre qui se bonifie de 5,88 % à 412,95 DH. Second du lot, Oulmès voit son titre s’apprécier de 5,86% à 705 DH. Imiter termine au troisième rang, en amélioration de 5% à 945 DH. Côté baisses, Sofac voit son titre se délester de 4,55% à 346 DH, suivie par Fenié Brossette à 355 DH (-3,79%) et M2M Group à 620 DH (-2,97%). La capitalisation inscrit pour sa part 534,7 milliards de DH.. … Addoha carbureLes transactions, exclusivement réalisées sur le marché central, ont inscrit près de 362,02 millions de DH. Et c’est Addoha qui occupe encore une fois la tête de liste avec près de 103,79 millions de DH, pour un titre qui se déprécie néanmoins de 0,92% à 140 DH. Seconde au classement, Itissalat Al Maghrib brasse un peu plus de 53,77 millions de DH, pour un titre qui perd également 1,33% à 141,1 DH. Minière de Touissit arrive au troisième rang, engrangeant près de 43,07 millions de DH pour un titre qui s’apprécie de 2,98% à 829 DH. Notons que la séance a connu la distribution de dividendes concernant les valeurs Branoma (120 DH l’action) et Eqdom (100 DH l’action).. Bourse: «Baisse mais rebond possible»«Le marché boursier a entamé, techniquement, un cycle baissier, depuis mars 2008», assure-t-on au sein de BMCE Capital Bourse, en réponse à l’article paru dans notre édition du 11 juin. Et d’ajouter, «ce cycle devrait se poursuivre jusqu’en 2010, mais compte tenu de fondamentaux positifs, un rebond technique est envisageable pendant cette période, et plus probablement en fin d’année 2009». Cette analyse est basée, selon ses analystes, «sur une reprise de l’activité économique constatée depuis avril, portée principalement par la demande nationale»     . Société Générale: Une offre destinée aux MRE «i-transfert». C’est le nom de l’offre promotionnelle lancée par Société Générale Maroc et Société Générale France et destinée aux clients marocains résidant en France. Ces derniers pourront désormais, grâce à cette formule, initier leur demande de transfert par simple appel téléphonique, sans avoir à se déplacer à leur agence. Leurs transferts d’argent vers le Maroc sont exécutés immédiatement, moyennant 1 euro  à l’émission. Société Générale Maroc ne recevra aucune commission à la réception des fonds. L’offre reste valable sur tout le réseau Société Générale du 1er juin au 30 septembre 2009.. Le PAM gèle les activités de Ahmed Akhchichine Le Parti authenticité et modernité (PAM) a décidé, jeudi, le gel des activités de Ahmed Akhchichine au sein de ses instances dirigeantes. Ceci «en conformité avec la décision du parti de retirer son soutien au gouvernement», est-il indiqué. Le PAM explique dans un communiqué que cette décision tient également compte «des données politiques actuelles».. Harouchi distinguéLe Pr Abderrahim Harouchi a reçu, la semaine dernière en France, la médaille d’honneur de la Société française de chirurgie pédiatrique. Cette médaille lui a été décernée «pour l’ensemble de son œuvre dans le domaine des soins, de l’enseignement et de la recherche en chirurgie pédiatrique». Les deux autres lauréats étaient le Pr Denys Pellerin, académicien et membre fondateur de la Société française de chirurgie pédiatrique et le Pr Arnold Coran de l’Université de Michigan. Le Pr Harouchi, ancien ministre de la Santé publique qui s’exprimait dans nos colonnes sur la réforme de la santé, le 14 mai dernier (cf. www.leconomiste.com) est célèbre pour ses propositions pédagogiques destinées à faciliter l’acquisition des connaissances et pour la remise à niveau des ressources humaines dans la santé publique.. Carburants: Pub mensongère?De nombreux opérateurs dénoncent actuellement une publicité de Shell qu’ils qualifient de «mensongère». De fait, Shell aurait commandité un reportage-télé et une série d’articles de presse, attribuant à la nouvelle formulation (additif) de Shell (diesel extra 50 et sans plomb extra), des garanties de réduction de consommation. Des tests drive, organisés entre Casablanca et Bouznika, auraient permis d’économiser entre 5 et 45% de la consommation par rapport aux prévisions du constructeur. Faux! rétorquent les concurrents de Shell, estimant qu’«un rajout au carburant ne permet que d’optimiser le rendement d’un moteur, mais n’agit pas sur la consommation». Ces derniers ont saisi la Haca. . Compétitivité: Le Maroc 5e en AfriqueLe Maroc figure parmi les dix premiers pays africains les plus compétitifs. Il est classé à la 5e position avec un score de 4,1 points, selon le rapport 2009 de la compétitivité en Afrique, dévoilé en marge du 19e Forum économique mondial sur l’Afrique (WEF), organisé du 10 au 12 juin au Cap.. Grippe porcine: Niveau d’alerte maximalL’OMS a relevé, jeudi 11 juin, son niveau d’alerte sur la grippe porcine au niveau maximal de 6, signifiant une pandémie. La décision a été prise suite à la réunion par l’OMS de son comité d’urgence sur la grippe porcine compte tenu de la propagation du virus A(H1N1) qui a fait près de 28.000 malades et 141 morts dans 74 pays touchés après son apparition au Mexique et aux Etats-Unis fin mars. Pour prendre sa décision, l’organisation attendait d’avoir des preuves que le virus se propageait bien localement dans une région autre que le continent américain. Il s’agit de la première pandémie déclarée depuis plus de 40 ans par l’organisation.. Tunisie: Le président en colèreQuand le président tunisien se fâche, il ne fait pas dans la demi-mesure. En effet, Zine El Abidine Ben Ali, suite à l’annonce par Mezouar des «41% de progression des exportations textiles marocaines», a vu rouge. Le président a limogé son ministre du Commerce et de l’Artisanat Ridha Touiti, en le remplaçant par Ridha Ben Mosbah, ex-PDG du Groupe Chimique de Tunisie. Et ce n’est pas le seul officiel à être tombé. Youssef Néji, jusque-là PDG du Cepex (équivalent du CMPE aujourd’hui Maroc Export), a également été démis de ses fonctions et envoyé à la tête de l’Office des céréales. Le plus cocasse dans l’histoire, c’est que l’annonce de Mezouar est fausse. Une erreur de déclaration faite par un grand groupe de textile marocain a artificiellement dopé les chiffres. Les exportations textiles marocaines ont bel et bien réalisé une progression, mais elle ne s’établirait qu’autour de 20%.


Rétorsion contre L’Economiste

Le fait de rendre publiques les analyses convergentes sur le comportement actuel de la Bourse de Casablanca, dans notre article de jeudi 11 juin sur les tendances baissières, a fortement déplu à une société de la place. Celle-ci a estimé que «rendre public ce genre d’informations n’était pas professionnel» et nous a menacés de rétorsion.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc