×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:2889 Le 27/10/2008 | Partager

. BAM lance une opération de prise de titresBank Al-Maghrib procède aujourd’hui à une opération de prise de titres par appels d’offres. Le règlement est prévu ce lundi et la rétrocession, 3 jours plus tard. L’opération porte sur des bons du Trésor aux taux de 3,50%. Le montant par soumission doit être équivalent à un multiple de 100 millions de DH. . Barrages: Le niveau de 2007 atteintEn moins d’une semaine, le niveau de l’ensemble des barrages a sensiblement grimpé. Au 24 octobre, on enregistrait un taux de remplissage de 42,6% contre 42,7% à la même période en 2007. Les réserves atteignent 6.637,4 millions m3. La capacité normale est 15.588 m3. A noter que le niveau reste inégal selon les régions. Les grands barrages, malgré une hausse des réserves, restent en deçà des capacités. Idriss Ier, Al Wahda et Al Massira affichent respectivement un taux de remplissage de 41,1 ; 61,7 ; 38,1. De nombreux ouvrages moyens affichent plein. C’est le cas notamment du barrage Nakhla : 100 % contre 31,2% en 2007. . Le Maroc, modèle de planning économique Une rencontre sur l’expérience marocaine en matière de planning économique s’est ouverte samedi dernier à Ifrane, avec la participation de hauts responsables de pays africains (Afrique du Sud, Botswana, Kenya, Lesotho, Libéria, Mozambique, Rwanda, Swaziland et Zimbabwe). Initiée en partenariat avec le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération et la Fondation Brenthurst d’Afrique du Sud, la table ronde a été l’occasion pour débattre du modèle économique marocain et le présenter aux pays africains participants comme alternative à ceux d’Asie et d’Amérique latine. . Une semaine dédiée à l’entreprenariat L’entreprenariat sera à l’honneur à Casablanca du 17 au 23 novembre. Ce sera à l’occasion de la 1re édition du Global entrepreneurship week (GEW). L’événement est organisé conjointement par le Centre des jeunes dirigeants (CJD) et le Centre régional d’investissement du Grand Casablanca (CRI).. 100 syndicats au Congrès des acteurs Le 19e Congrès de la Fédération internationale des acteurs (FIA), tenu à Marrakech sous le haut patronage de SM le Roi, a réuni plus de 100 syndicats de la comédie et de la dramaturgie, représentant 75 pays dont le Maroc. Une occasion pour débattre des contraintes qui pèsent toujours sur l’exercice des métiers de théâtre, du cinéma et de la dramaturgie ainsi que les conditions de travail des comédiens. Des problématiques comme le financement, la non-facilité des voyages, la sécurité sociale des artistes, la propriété intellectuelle, le statut de l’artiste, les contrats de travail, ont été débattues.. Bouznika: Vol de 1,5 km de câbles Un important vol de câbles électriques a été commis sur le réseau principal de distribution 22.000 volts de Bouznika dans la nuit du 21 au 22 octobre 2008 à 23h40. Ce vol a entraîné l’interruption de l’alimentation en électricité au sein de la résidence royale «La Gazelle», de la caserne de la Brigade de parachutisme, du haras royal, de la station Onep BC2, de 8 douars de la région (dont Oulad Sbih, El Ouardi, Laâtaya, Doughmi, Haddad, etc.) et de 5 unités industrielles. Dix portées d’une longueur totale de 1,5 km de câbles électriques (soit 750 kg de cuivre) ont ainsi été arrachées sur la ligne moyenne tension de Bouznika, affectant 30 postes de transformation HT/BT.Un dispositif d’urgence a alors été mis en place par Redal et le courant a pu être rétabli au sein de la résidence royale, tandis qu’une réparation provisoire a permis de réalimenter 25 des 30 postes touchés, les 5 autres n’ayant pu être réparés le soir même compte tenu de l’importance des dégâts occasionnés par ce vol. . Derb Omar: 8 magasins détruits par le feuJeudi à Casablanca et alors que les quartiers Sadri, Moulay Rachid, Salam et Oulfa étaient noyés dans l’eau, le quartier Derb Omar bouillonnait sous le feu. Précisément, la kissaria de Haj Abd Soussi allait être entièrement ravagée par les flammes si ce n’est la réactivité de la Protection civile. L’intervention rapide des sapeurs-pompiers a limité les dégâts à huit magasins sur la trentaine que compte le complexe commercial spécialisé dans le commerce des dattes et des fruits secs. . Fès: «Souriez, vous êtes filmés»!Un millier de caméras numériques seront installées dans 250 endroits un peu partout dans la ville de Fès. Elles permettront, outre une veille en permanence, une intervention préventive et répressive des forces de l’ordre dans les points névralgiques. A noter que les quartiers «chauds», tels Bendebbab, Bab Ftouh, Sidi Boujida et Aouinte El Hejjaj, seront les premiers servis. Techniquement, chaque lieu d’installation pourrait accueillir jusqu’à 4 appareils.


Précision

Conjoncture industrielle: le point de vue de BAMSuite à votre article paru le 22 octobre, faisant état d’une «stagnation de l’activité» que ferait ressortir l’enquête de septembre dans l’industrie et qui serait en contradiction avec les déclarations du gouverneur de Bank Al-Maghrib, la Banque centrale souhaiterait affirmer l’absence de telles contradictions et apporter les précisions suivantes: D’abord, il convient de relever que l’enquête est mensuelle, comparant l’évolution des indicateurs d’activité d’un mois par rapport au précédent. Ensuite, les résultats de cette enquête reflètent les opinions des chefs d’entreprises à travers un solde d’opinion qui traduit leur perception des variations enregistrées notamment au niveau de la production, des ventes et des commandes ainsi que des prix des produits finis. Ainsi, les résultats peuvent connaître d’importantes fluctuations d’une période à l’autre. L’enquête comporte en outre une partie trimestrielle permettant d’appréhender les déterminants de l’activité industrielle. Ces questions portent sur les conditions de production, les principaux facteurs ayant affecté la trésorerie et les conditions d’accès au financement bancaire. S’agissant du titre de l’article, «l’industrie anticipe la baisse des commandes», les commandes globales adressées au secteur industriel ont progressé d’un mois à l’autre avec un solde d’opinion de 13% (33% des industriels ont indiqué une évolution positive des commandes tandis que seulement 20% ont indiqué une baisse). En outre, l’enquête ne prévoit aucune question quant aux anticipations futures des industriels sur l’évolution des commandes. Au surplus, la situation dans le secteur industriel ne reflète pas totalement la situation conjoncturelle de l’ensemble de l’économie. Il convient de rappeler qu’avec la diversification des moteurs de la croissance (BTP, activités de service), la contribution de la valeur ajoutée de l’industrie à la croissance du PIB a été réduite. Toutefois, Bank Al-Maghrib prend en considération les résultats de cette enquête parmi de nombreux autres éléments de suivi de la situation conjoncturelle couvrant la sphère réelle, l’évolution monétaire et financière et les développements au niveau des prix dans le cadre d’une approche multicritères d’analyse des pressions sur les prix. En effet, les décisions de politique monétaire sont prises sur la base des évolutions susceptibles d’affecter l’évolution des prix et en fonction des prévisions établies. Compte tenu du fait que les décisions de politique monétaire ne produisent leurs effets qu’avec un délai, l’horizon temporel de ces décisions est à moyen terme et ne s’appuie pas sur la situation conjoncturelle d’un secteur particulier. Ainsi, la dernière décision du Conseil de la banque a été adoptée en vue d’éviter les effets de second tour des pressions inflationnistes avérées observées depuis le début de l’année sur la stabilité des prix à moyen terme.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc