×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:2883 Le 17/10/2008 | Partager

Activités royales
SM le Roi a procédé, jeudi 16 octobre, au lancement des travaux de construction du 3e terminal à conteneurs du port de Casablanca et donné le coup d’envoi des travaux d’aménagement de la desserte nord de cette infrastructure portuaire. Le projet du troisième terminal vise à satisfaire la demande croissante du trafic conteneurs, à réduire le temps d’attente des navires, à décongestionner les terminaux existants et à augmenter la capacité d’accueil par la disposition de tirants d’eau plus élevés pour réceptionner des navires. Le coût de réalisation de ce nouveau terminal s’élève à 1,7 milliard de dirhams. Le Souverain a procédé également à l’inauguration de la première tranche du projet de la zone d’offshoring «Casanearshore», dont la réalisation a nécessité des investissements de l’ordre de 3,4 milliards de DH.

. Bourse: Léger redressement dans le rougeBien que toujours dans le rouge, la Bourse a fini, jeudi 16 octobre, en léger redressement par rapport à la séance précédente. L’indice de toutes les valeurs a terminé sur une note moins dramatique, réalisant -0,77% à 12.307,93 points. Le Madex, pour sa part, a clôturé avec -0,72% à 10.117,40 points. Les performances annuelles sont redescendues respectivement à -3,05% et -3,32%.Côté variations, la plus forte a été enregistrée par LGM qui a inscrit 6,00% à 437,35 DH. La plus faible est revenue à Eqdom avec -5,79% à 1.432 DH. Le volume des transactions, pour sa part, s’est situé à 329,01 millions de DH exclusivement réalisés sur le marché central. En tête du peloton pour les volumes, Itissalat Al Maghrib affiche 57,76 millions de DH. Le titre de l’opérateur téléphonique prend 0,88% à 172 DH. En seconde place, CGI réalise 53,67 millions de DH, avec toutefois un titre qui s’affaisse de -0,29% à 2.054 DH. Addoha occupe le troisième rang avec 35,15 millions de DH. Le titre de l’immobilière s’est apprécié de 0,32% à 139,50 DH. Concernant les valeurs bancaires, Attijariwafa bank se place en pole position, réalisant 25,52 millions de DH avec toutefois un titre déprécié de 2,68% à 290 DH. . BMCE Bank se renforce dans Bank of AfricaBMCE Bank, renforce sa participation dans le capital de Bank of Africa (BOA) par l’acquisition de 7,5% de parts supplémentaires du capital, auparavant détenues par FMO, l’agence néerlandaise de développement. Le renforcement de la participation du groupe BMCE Bank consolide l’alliance conclue avec le groupe BOA depuis début 2008. BMCE Bank passe ainsi à un niveau de participation de 42,5%.. Investissement: L’Algérie, c’est mort!«L’Algérie? c’est bloqué pour les banques marocaines». Abdellatif Jouahri, gouverneur de Bank Al-Maghrib, met la casquette de conseiller pour indiquer aux banques le chemin à prendre et les pièges à éviter. «Là où il y a des marchés à prendre, c’est en Libye et au Moyen-Orient». «Il faut y aller», insiste Jouahri.. BAM, modèle pour le BeneluxLe 20 octobre 2008, une commission constituée des banques centrales du Luxembourg, de Belgique et des Pays-Bas, rend visite à Bank Al-Maghrib. «Ils viennent voir de près l’expérience de BAM, en matière de sécurité du marché financier en particulier», apprend-on de la banque centrale.... Finances islamiques: Pas de cinéma!«On n’a pas fait de cinéma pour faire échouer l’introduction des finances islamiques au Maroc», se défend Jouahri. Ce dernier assure, au contraire, que «la banque centrale a tout fait pour que ce soit une réussite: préparation des contrats en français et en arabe, prise de contact avec une centaine d’établissements internationaux expérimentés, plan de formation pour le personnel bancaire, etc». Le volet fiscal posait visiblement problème. «Le tir a été rectifié dans le projet de loi de Finances 2009». Parallèlement, le gouverneur conteste que les finances islamiques auraient pu éviter la crise. «Il n’y a pas assez de produits alternatifs pour couvrir toute la gamme des besoins de l’économie d’aujourd’hui», explique-t-il.. Les microcrédits sous haute surveillance«S’il y a un risque qu’il faut surveiller pour le microcrédit, c’est celui des créances croisées entre associations», explique le gouverneur de BAM. En effet, plusieurs clients s’endettent chez l’une pour payer l’autre, etc. Il a également constaté que les microcrédits servaient dans bien des cas à financer la consommation au lieu des petits projets générateurs de revenu. Le gouverneur veut aussi que les associations de microcrédit organisent une centrale d’engagements et appliquer des règles comptables plus sévères.. Système de notation marocain pour les banquesIl s’appelle SNNAEC, soit Système de notation national pour les établissements de crédits. C’est un système made in Morocco qui servira à noter les banques. Il contient une batterie de critères et de stress-tests pour «voir où sont les risques et disposer de clignotants afin de prévenir les crises», explique Jouahri. Ça va être serré pour les banques.. Crédits immobiliers: Le Maroc, c’est pas les Etats-Unis«Rien à voir entre le Maroc et les USA, notamment pour ce qui est de la crise financière», dit le gouverneur de BAM. Si au Maroc l’ensemble des crédits immobiliers ne représente que 14% du PIB «bien qu’on soit en période de rattrapage des retards accumulés», aux Etats-Unis les crédits immobiliers se montent à 90% du PIB!. Centrale de Jerada: Ouverture des plis reportéeL’ouverture des plis de l’appel d’offres portant sur le projet d’extension de la centrale de Jerada de 300 MW, initialement prévue pour aujourd’hui 17 octobre, a été reportée. Aucune nouvelle date n’est encore arrêtée, affirme-t-on du côté de l’Office national de l’électricité (ONE). . Zidane vs Ronaldo à FèsLes grandes stars du football mondial (Zidane, Ronaldo, etc.) jouent lundi 17 novembre à Fès pour sensibiliser l’opinion publique à la lutte contre la pauvreté. C’est le sixième match du genre et qui se dispute pour la première fois hors Europe. Le bon voisinage, c’est cela aussi.. Week-end pluvieux La direction de la météorologie nationale prévoit pour ce vendredi un temps stable. Mais dès samedi 18 octobre, de nouvelles pluies sont prévues sur les plaines océaniques Nord qui gagneront ensuite l’intérieur et l’Oriental. Des averses modérées à caractère orageux sont attendues sur le Haut-Atlas et le sud-est samedi et qui s’intensifieront dimanche et lundi prochains. Des averses résiduelles persisteront sur l’Oriental et le sud-est du Royaume mardi et mercredi 22 octobre.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc