×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:2292 Le 07/06/2006 | Partager

    . Sonasid: C’est parti pour l’OPALes actionnaires de référence de Sonasid, regroupés sous leur nouvelle enseigne NSI, ont présenté lundi 5 juin un projet d’offre publique d’achat auprès du CDVM. Suite à ce dépôt, l’organisme régulateur a demandé la suspension des titres du sidérurgiste. Il dispose ainsi de dix jours, à partir de la date de dépôt, pour décider de la recevabilité de l’offre. Rappelons que suite à la signature du partenariat Arcelor-Sonasid, la SNI et les actionnaires de référence ont regroupé leur participation dans une nouvelle structure intitulée NSI (nouvelles sidérurgies industrielles). Cette dernière détient désormais 64,85% du capital (cf. www.leconomiste.com). . Conseil de gouvernement jeudiLe Conseil de gouvernement qui se réunit demain 8 juin se penchera sur l’exposé du ministre des Finances sur le bilan des entreprises publiques. Il sera suivi d’un exposé du ministre de l’Equipement sur le Code de la circulation routière, avec présentation d’un projet de décret portant création d’une commission interministérielle, d’une commission permanente et de commissions régionales pour la sécurité routière. Le conseil examinera, par la suite, 7 projets de décret . Sahara: Paris pour un accord rapide et négocié La France a réitéré mardi 6 juin sa position en faveur d’un accord rapide et négocié entre toutes les parties concernées par la question du Sahara sous l’égide des Nations Unies. Le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Jean-Baptise Mattéi, a rappelé, lors d’un point de presse, que son pays s’était toujours prononcé pour une solution négociée à cette question. «Nous avons exprimé à plusieurs reprises notre souhait de voir toutes les parties concernées parvenir à un accord sous l’égide des Nations Unies», a-t-il dit. La France souhaite que «toutes les parties oeuvrent dans cet objectif», a précisé le porte-parole du Quai d’Orsay.. Le dossier de la CNSS bientôt jugéL’affaire de la CNSS sera bientôt jugée. Selon une source judiciaire digne de foi, le dossier, actuellement en instruction devant le juge Jamal Serhane, sera transmis dans les jours qui viennent à la chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca. Et c’est Mustapha Farés, président de cette chambre qui jugera cette affaire qui concerne entre autres des détournements de fonds. Rappelons que 43 personnes étaient mises en examen dans ce dossier, dont Abdelmoughit Slimani, l’ex-président de la communauté urbaine de Casablanca qui a été condamné dans une autre affaire à 10 ans de prison. . Bourse: La baisse se poursuitAprès une baisse de 0,22% lundi 5 juin, le Masi a de nouveua cédé 2,44% à 7107 points le lendemain. La séance a drainé un chiffre d’affaires modeste de 117 millions de DH (140 millions la veille), réalisé exclusivement sur le marché central. Les plus fortes variations à la hausse et à la baisse sont signées Fertima (+5,99% à 404,9 DH) et Brasseries du Maroc (-5,98% à 1730 DH). . OPV Cartier Saâda: Démarrage des souscriptionsLes souscriptions à l’offre publique de vente (OPV) de Cartier Saâda démarrent aujourd’hui 7 juin et se poursuivent jusqu’au 9. La PME agroalimentaire marrakchie compte lever 22,2 millions de DH en cédant 120.000 actions à 185 DH l’unité. Le titre sera coté le 19 juin sur le troisième compartiment de la Bourse de Casablanca.. Crédit jeunes promoteurs: Régularisation avant le 30 juinLes jeunes promoteurs et entrepreneurs qui connaissent des difficultés de remboursement concernant la part étatique des prêts octroyés dans le cadre des systèmes “soutien aux jeunes promoteurs” et “jeunes promoteurs” ont jusqu’au 30 juin 2006 pour déposer des demandes auprès des banques afin de bénéficier des facilités de paiement, indique un communiqué du ministère des Finances. . Le texte sur la formation continue mort-né L’idée de rendre obligatoire la formation continue dans les entreprises va sans doute passer à la trappe. Le projet de loi est aujourd’hui gelé pour ne pas dire condamné, à cause de divergences nées au lendemain du scandale sur les CSF. A l’époque, la CGEM défendait l’idée de confier la gestion des contrats spéciaux à une Fondation, idée à laquelle s’opposaient les pouvoirs publics. Par ailleurs, les relations exécrables entre le Secrétariat d’Etat à la Formation professionnelle et l’OFPPT (elles seraient plus apaisées aujourd’hui sauf avec le secrétaire général) n’ont rien arrangé et ont fini par donner le coup de grâce à ce projet.. Toutes les entreprises sont éligibles aux CSFLes entreprises ainsi que les cabinets qui n’étaient pas éligibles aux CSF parce que créées avant le mois de juillet 2005 peuvent pousser un ouf de soulagement. Quelques jours après l’avis du comité central, le secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle vient de lever cette restriction qui était prévue dans le manuel des procédures de contrats spéciaux de formation. . Commercialisation de blé tendre: A qui profite la situation?Le dossier de la commercialisation du blé tendre n’est pas près d’être clos. Les coopératives, qui avaient dans un premier temps applaudi la solution du ministère de l’Agriculture, n’ont pas encore repris leur activité et les organismes stockeurs privés refusent toujours le système des appels d’offres (www.leconomiste.com). Selon des sources proches du dossier, ces opérateurs entretiendraient cette situation pour profiter de prix bas. Plusieurs d’entre eux s’approvisionneraient, en effet, directement chez les fellahs pour des cours en dessous de 250 DH/q, comme fixé par le ministère. Actuellement, les achats s’effectuent à moins de 200 DH, selon les professionnels eux-même. . Tamansourt: Des promoteurs espagnols intéressésDes promoteurs immobiliers de Valence (Espagne) s’apprêtent à finaliser avec le gouvernement marocain un accord portant sur leur implication dans le projet de création de la nouvelle ville de Tamansourt, près de Marrakech. Leur projet concernera la construction de 30.700 logements, d’un campus universitaire et d’une zone industrielle. En échange, une exonération totale d’impôts et taxes pour les projets de construction de plus 2.500 logements dans un délai ne dépassant pas cinq ans leur a été proposée. Pour l’octroi des permis de construire, un guichet unique sera mis à leur disposition. . Détournements à la Loterie nationaleLa Société de gestion de la Loterie Nationale, filiale de la CDG, a été victime de détournements de fonds dont le montant n’a pas été divulgué. Le forfait a été commis par un cadre de la société avec des complices externes. Suite à une plainte déposée par la Loterie nationale, les premiers mis en cause ont été appréhendés.. Changements chez AccorAprès l’introduction en Bourse réussie de Risma, plusieurs changements sont intervenus dans le management d’Accor et de ses filiales. Marc Thépot occupe désormais le poste de président directeur général d’Accor Gestion Maroc et de Moussafir. Il est aussi membre du directoire de Risma qui est pour sa part présidé par Jean-Luc Motot. Robert Reiznik qui a donc quitté la présidence du directoire reste personnalité indépendante du conseil de surveillance. . Un représentant du Foreign Office au MarocKim Howells, ministre au Foreign Office chargé de l’Afrique du nord et du Moyen Orient, a entamé mardi 6 juin une visite de travail au Maroc, a annoncé le Foreign Office. Lors de son séjour au Maroc, Howells participera au premier round du forum bilatéral maroco-britannique, précise le ministère, ajoutant que la rencontre permettra de débattre plusieurs questions d’ordre bilatéral, régional et multilatéral.. Les conditionneurs-exportateurs de fraises s’organisentLes conditionneurs-exportateurs de fraises, réunis récemment à Larache, ont décidé de s’organiser au sein d’une association pour défendre les intérêts de la filière et assurer sa promotion.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc