×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:2084 Le 11/08/2005 | Partager

    . Rating: Standard & Poor’s révise sa note L’agence de rating Standard & Poor’s vient de réviser à la hausse la note de la dette souveraine à long terme libellée en devises du Maroc. Celle-ci passe de «BB» à «BB+», compte tenu des efforts déployés en matière de réformes notamment en vue de réduire le poids du secteur public. Cette amélioration est également motivée par le niveau élevé des réserves extérieures. Cependant, le poids de la dette est jugé encore trop lourd. Sur la question du déficit, S&P table sur 3% en 2005 contre 2% en 2004. En outre, les notes attribuées aux dettes, à long terme libellées en monnaie locale (BBB), à court terme contractées en devises (B) et à court terme en dirham (A-3) sont reconduites. L’agence s’attend à ce que le Maroc récolte les fruits de ses réformes (notamment l’amélioration des recettes fiscales et l’effet du plan de départs volontaires) au-delà de 2006. Auprès des Finances, l’on estime que “ la note de S&P confirme la volonté réelle de réforme engagée par le Maroc. L’amélioration de la position extérieure du pays notamment est devenue une donnée structurelle que les agences de rating prennent en considération”.. Le rating de la BCP amélioréStandard & Poor’s vient de porter la note de la Banque centrale populaire de «BB» à «BB+» avec perspectives stables. Cette révision a été opérée suite à l’amélioration du rating du Maroc. Ce rating, précise l’agence de notation, reflète le rôle central de la BCP au sein du groupe Banques Populaires, comme sa position dominante dans le marché, sa liquidité élevée et sa forte capitalisation. Cette notation demeure toutefois conditionnée par la faible qualité des capitaux et la rentabilité limitée de la banque, quoique en amélioration dans un environnement économique encore volatil et un marché bancaire très concurrentiel. Les perspectives stables sur le rating de la BCP reflètent l’espérance de S&P que le groupe maintiendra sa stabilité financière élevée, sa large base clientèle, des dépôts importants et sa position commerciale dominante. . Bourse: Les volumes explosentA fin mai 2005, les transactions boursières ont cumulé 68,2 milliards de DH, soit 4 fois plus que le niveau enregistré sur les 5 premiers mois de 2004. Un peu plus de 52% de ce volume correspond à des opérations d’apport de titres. Le marché de blocs a accueilli 30,7% de ce volume global, dont 85,5% ont été traités sur le titre Itissalat Al-Maghrib. Le marché central a réalisé 12,2% des transactions, enregistré principalement à hauteur de 32,7% sur IAM et 11,1% sur BMCE Bank.. Opérations d’animation des cours boursiers en juilletDans le cadre de son programme d’animation de son cours boursier, BMCE Bank a acheté en juillet 33.975 actions de ses propres actions à un prix moyen pondéré de 603,01 DH. La banque autodétient à fin juillet 254.509 actions, soit 1,6% de son capital. Sur la même période, Crédit du Maroc a acquis 400 actions à un prix moyen de 414,25 DH. La filiale française dispose de 2.162 de ses propres actions, soit 0,026% du capital. BMCI, SCE et Samir, les trois autres entreprises qui disposent de programmes d’animation en cours, n’ont pas effectué d’opérations en juillet. A la fin du mois, ces entreprises ne détiennent aucune de leurs propres actions. . Nouveau représentant de Cofides Le délégué général de Cofides au Maroc, Emilio de la Guardia Gascuñana, quitte son poste après 4 ans d’exercice. Il rejoint la Banque européenne d’investissement (BEI). Emilio de la Guardia Gascuñana sera remplacé par Néstor Montoya qui sera affecté au Bureau économique et commercial de l’ambassade d’Espagne au Maroc. C’est lui qui représentera Cofides devant les institutions et autorités marocaines. . Les tronçons Had Soualem/Tnine Chtouka et Asilah/Tanger sous péage Les tronçons autoroutiers Had Soualem-Tnine Chtouka et Asilah-Tanger, ouverts gratuitement à la circulation respectivement depuis le 30 juin et 5 juillet 2005, seront mis sous péage à partir de lundi 15 août à minuit, a indiqué mercredi la société «Autoroutes du Maroc» (ADM).Les véhicules légers et motocycles (catégorie 1) auront à payer ainsi 5 DH sur le tronçon Had Soualem-Bir Jdid et 5 autres sur la section Bir Jdid-Tnine Chtouka, alors que le tarif du tronçon Asilah-Tanger a été fixé à 10 DH pour la même catégorie de véhicules, a précisé ADM dans un communiqué.Le tarif des poids lourds et assimilés (catégories 2 et 3) a été fixé pour sa part à 8 DH sur chacun des deux premiers tronçons et 15 DH sur le dernier (voir article page 10).. RAM: Les techniciens prolongent leur grèveLes techniciens de l’aviation de la Royal Air Maroc (RAM) ont tenu lundi 8 août une assemblée extraordinaire où ils ont décidé de prolonger leur grève de sept jours. Cette décision est motivée par «l’absence de volonté chez la compagnie d’ouvrir un dialogue sur les revendications des techniciens», précise leur syndicat. Il a également appelé la RAM à réintégrer les personnes licenciées et réhabiliter les techniciens de l’aviation.. Comanav relooke son siègeLa Comanav lance un appel d’offres pour la réalisation de travaux d’aménagement de son siège. L’armateur a finalisé son plan de structuration, ce qui l’amène aujourd’hui à repenser l’esthétique de ses installations. Rappelons que la compagnie devrait être privatisée en 2006.. Accidents de la circulation: L’hécatombe continueLes accidents de la circulation en périmètre urbain continuent de faire des victimes. Durant la semaine allant du 1er au 7 août, dix-neuf personnes ont été tuées et 1.090 autres blessées, dont 55 grièvement, dans 847 accidents de la circulation. Selon la direction générale de la Sûreté nationale, les principales causes de ces accidents sont notamment l’absence de maîtrise du véhicule, l’inadvertance des piétons, l’excès de vitesse, le non-respect de la priorité et des panneaux de signalisation et du code de la route ainsi que la conduite en état d’ébriété. . Istiqlal/UGTM: Pas de déclaration pour l’instantLa commission istiqlalienne, chargée de trouver une solution à la crise au sein de l’UGTM, travaillera dans la confidentialité. «Nous avons convenu de ne pas faire de déclarations tant que la solution n’est pas trouvée», a déclaré à L’Economiste M’hamed El Khalifa. Cette instance a la lourde tâche de faire éviter au parti une implosion certaine engendrée par «le putsch» contre Abderrazak Afilal. Parallèlement, le secrétaire général Abbas El Fassi observe un silence déconcertant. Alors que ses collègues se livrent bataille, le «fédérateur» du parti (c’est ainsi qu’il s’est qualifié au moment de la crise El Khalifa) garde ses distances. . Aide européenne aux sahraouisLa Commission européenne a débloqué une aide humanitaire de 9,3 millions d’euros en faveur des détenus sahraouis à Tindouf. Cette aide doit principalement servir à améliorer les «conditions de vie» des détenus, qui sont répartis depuis plusieurs décennies dans quatre camps situés autour de Tindouf, dans le sud-ouest de l’Algérie, et dépendent de l’aide internationale, a souligné la Commission dans un communiqué. L’aide sera coordonnée par l’intermédiaire de l’agence humanitaire européenne Echo. A rappeler que depuis 1993, l’UE a consacré plus de 108 millions d’euros à ces détenus. . Le Maroc participe au Gitex de DubaïLe Maroc va participer au Salon international des technologies de l’information «Gitex» qui se tient du 25 au 29 septembre au centre international des expositions de Dubaï. Cette édition sera marquée par la participation du Technopark aux côtés de trois de ses entreprises: Caciopée, Passworld et Axentis. Le stand marocain au Gitex a reçu l’année dernière la visite de Driss Jettou, le Premier ministre, qui effectuait un déplacement à l’émirat de Dubaï.. Football: Le plan de mise à niveau dévoilé aujourd’hui La Fédération royale marocaine de football (FRMF) organise, aujourd’hui 11 juillet à Rabat, une conférence de presse pour dévoiler le plan de mise à niveau du football national. Cette rencontre sera consacrée notamment à la présentation des mesures qui seront prises dans le cadre du contrat-programme signé entre la FRMF et l’Etat et à l’instauration du championnat national professionnel qui entrera en vigueur dès la saison sportive 2005-2006.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc