×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1881 Le 22/10/2004 | Partager

Biadillah très remarqué

Le ministre de la Santé, Mohamed Cheikh Biadillah, s’est fait remarquer en coprésidant, mercredi soir, un f’tour-débat sur la population et la santé. Son coprésident Ahmed Lahlimi-Alami, haut-commissaire au Plan, a eu besoin du secours de la salle pour lui souffler le nom du ministre de la Santé, qu’il avait apparemment oublié. Ce qui fut accompagné d’un fou rire généralisé… Ensuite, ledit ministre de la Santé s’est lancé dans un étrange discours sur le «sens de la vie», sur «l’eau qui tue» avec une emphase confinant à l’enflure… L’auditoire d’abord goguenard, s’est mis à bailler et bavarder sans plus s’occuper du discoureur, lequel a savamment analysé la situation marocaine: «Nous avons beaucoup d’efforts à faire en matière de santé, mais bien du chemin a été fait, avec un peu de volonté et par la force de Dieu, nous y arriverons».


. Campagne de solidarité: Lancement …C’est le 22 octobre qu’est lancée la 7e campagne nationale de solidarité. Le coup d’envoi est donné par SM le Roi à Fès. A noter que cette opération est organisée, chaque année, par la Fondation Mohammed V pour la solidarité.. … et publication de deux timbres-posteBarid Al-Maghrib a émis une série spéciale de deux timbres-poste d’une valeur de 6,50 DH à l’occasion de la 7e campagne nationale de solidarité.Ces timbres seront disponibles dans tous les bureaux de poste du Royaume à partir du 22 octobre. 5 DH de la valeur de ce timbre sont destinés aux démunis, souligne Barid Al-Maghrib.. Sahara: PolémiquesLa polémique grossit au sujet de la résolution que l’Algérie vient de faire adopter à l’ONU. Rappelons que celle-ci conteste l’autorité du secrétaire général des NU et appuie le plan Baker II. Cette adoption a connu un fort taux d’abstention (Sur les 191 membres des Nations unies, 52 ont voté en faveur de la résolution, alors que 89 pays se sont abstenus et 50 n’ont pas pris part au vote). Pour le Maroc, cela veut dire que l’appui au plan Baker dans sa globalité est très minoritaire aux Nations unies. Tandis que pour l’Algérie, le Maroc «a subi un revers diplomatique». Alger considère que les pays, «qui se sont abstenus, ont expliqué leur vote par le fait qu’il n’y avait pas consensus et que tous, y compris l’Union européenne, ont, dans leurs explications de vote, réaffirmé leur appui au plan de paix de Baker». La sortie algérienne intervient à la veille de la réunion du Conseil de sécurité le 31 octobre. Selon Mohamed Bennouna, ambassadeur du Maroc à l’ONU, Alvaro de Soto devrait présenter son prochain rapport en faveur «de la solution politique».. William Burns appelle au dialogue entre Alger et RabatWilliam Burns, secrétaire d’Etat adjoint américain chargé du Proche-Orient, a réitéré, jeudi à Rabat, l’attachement de son pays à une solution politique à la question du Sahara, et appelé au dialogue entre le Maroc et l’Algérie. Washington «encourage le Maroc et l’Algérie à promouvoir leurs relations pour créer une meilleure atmosphère au profit aussi bien des Marocains que des Algériens et de l’ensemble du Maghreb, et pour trouver une solution politique» à ce conflit, a-t-il dit. . Managem: Une perte de 32 millions de DHAu terme du premier semestre, Managem a annoncé un résultat net consolidé négatif de –32,3 millions de DH. Le chiffre d’affaires à fin juin 2004 s’est élevé à 778,4 millions de DH, en retrait de 4,8% par rapport à la même période en 2003. La capacité d’autofinancement à fin juin a été de l’ordre de 182,8 millions de DH. Ce qui dénote que Managem génère encore du cash. Abdelaziz Abarro, PDG de Managem, avait confié à L’Economiste que le groupe clôturerait l’exercice 2004 avec un déficit de 50 millions de DH. Cela conséquemment aux pertes constatées sur les couvertures de prix contractés sur le marché international. Mais Abarro rassure que le cash-flow atteindra au terme de cette année quelque 300 millions de DH.. La bourse décroche encore de 0,86% Grosse déception hier encore à la bourse de Casablanca. Le MASI a clôture la séance par une perte de 0,86% de sa valeur à 4.143,7 points, tandis que le MADEX s’est enfoncée de 1,25% à 3130,34 points. Parmi les grandes victimes de la cote, Managem, qui a publié hier un déficit de 32,3 millions de DH, a perdu 4,29% de sa valeur à 268 DH. Le titre Samir baisse de 3,14% à 305 DH, les investisseurs attendent toujours que le gouvernement autorise son investissement. ONA pour sa part s’est délesté de 2,44% à 800 DH.. Nominal d’une action: 10 DHUn nouvel amendement de la loi sur les sociétés anonymes prévoit la réduction du nominal minimum des actions qui est actuellement de 100 DH. Le nouveau minimum passe à 10 DH. Cette disposition est proposée pour abaisser le nominal des actions de Maroc Telecom et faciliter ainsi leur placement auprès d’une large frange des particuliers.. Odep: Nouvel emprunt obligataire Le CDVM vient de viser une note d’information relative à une émission d’un emprunt obligataire de l’Office d’exploitation des ports (ODEP). Elle portera sur un montant de 500 millions de DH avec 5.000 titres à émettre pour une maturité de 5 ans. Le taux d’intérêt facial fixe est de 4,60%. Quant à la période de souscription, elle s’étale sur deux jours, le 28 et 29 octobre à la BCP ou à Wafa Bourse.. Visas USA: Nouvelles procéduresLe consulat américain commencera bientôt à utiliser un système en ligne pour fixer les rendez-vous. Selon la nouvelle procédure prévue, les demandeurs de visa pourront choisir la date et l’heure qui leur conviennent le plus via le système en ligne de rendez-vous sur le site Web (www.usembassy.ma) ou par mail ([email protected].) En revanche, les 100 dollars américains ou les 950 dirhams de frais du visa seront acceptés seulement au consulat et ce, le jour de l’entretien. . Mortalité infantile: Le scandale Les données de la mortalité infantile au Maroc restent scandaleuses. Malgré une généralisation de la vaccination (dont le taux de couverture est de 90%, selon la dernière enquête chez les enfants de 12-23 mois), la mortalité infantile reste trop élevée. La mortalité infantile néonatale était de 46 pour mille en 1979, elle est de 27 aujourd’hui. La mortalité postnéonatale est passée de 45 pour mille à 13 (là où le plus d’efforts ont été faits), et la mortalité infantile (c’est-à-dire des enfants de moins de 5 ans) est passée de 91 pour mille à 40. Tandis que la Tunisie enregistre un taux de 21 pour mille, la Syrie 20, la Jordanie 22, l’Algérie 32, la Colombie 21.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc