×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    De bonnes sources

    Les scoops du jour

    Par L'Economiste | Edition N°:1729 Le 19/03/2004 | Partager

    . Le gouvernement Jettou II en gestationUn remaniement ministériel se prépare. Le Premier ministre aurait saisi les partis formant le gouvernement pour réduire le nombre de leurs ministres. Ainsi, le RNI, l'USFP et l'Istiqlal ont été invités à renoncer, chacun, à deux postes ministériels. Le pôle haraki sacrifiera un ministère qui reviendra à l'UD de Bouazza Ikken. Une source proche du dossier affirme que des ministères seront regroupés pour réduire le nombre de portefeuilles. Au lieu de 40, le gouvernement Jettou II sera composé de près de 33 ministres à l'image de Youssoufi II. . Boissons: Investissement Castel/SABMiller SABMiller, troisième groupe mondial de brasserie, a annoncé jeudi la conclusion d'accords de coentreprise en Algérie et au Maroc avec le groupe français Castel (qui avait racheté au Maroc le groupe Brasseries du Maroc). Les coentreprises seront gérées par Castel qui détiendra 60% du capital et SABMiller les 40% restants. SABMiller investira 25 millions de dollars dans la coentreprise algérienne et 21 millions dans celle du Maroc. Les coentreprises regrouperont deux usines de boissons sans alcool et deux brasseries en Algérie, et au Maroc, trois brasseries, une usine de maltage et un entrepôt. SABMiller, dont le siège social se trouve à Londres, portait le nom de South African Breweries avant de racheter le brasseur américain Miller pour 5,6 milliards de dollars en 2002. Les deux groupes ont réalisé en 2003 un chiffre d'affaires de 86 millions de dollars (environ 860 millions de DH).. Rush sur la dette extérieure marocaineLes prix des titres de l'emprunt international, d'un montant de 500 millions d'euros, lancé par le Maroc en juillet 2003, s'envolent. Depuis que S&P a relevé la notation de la dette extérieure du Maroc de perspective «stable» à «positive», les titres représentant l'encours actuel de près de 400 millions d'euros sont très prisés par les investisseurs sur les marchés financiers internationaux. L'emprunt, dont le taux est de 220 points de base au-dessus des taux mid-swaps sur la place financière londonienne, se négocie aujourd'hui (très peu de détenteurs de ces titres veulent en vendre) autour de 140 points de base, soit près de 80 points de base de plus-value.. Le Fisc à l'assaut des restaurateursElle passe souvent inaperçue dans les factures de restaurants, cette fameuse taxe de service de 10% dont toute la profession abuse. Depuis longtemps, les restaurateurs demandaient à ce que la TVA appliquée à leurs menus soit généralisée au taux de 7% en vigueur actuellement pour les hôteliers. Une disposition qui pourrait, selon eux, contribuer au développement de leurs activités. Les restaurateurs se défendent par le fait que la majorité des produits et aliments achetés dans le commerce sont assujettis au taux de 20% et qu'ils sont en droit de vouloir récupérer ce crédit de TVA en taxant leurs clients de 10% au titre de taxe de service plus les 10% de TVA. . Le centre de collecte de la TVA opérationnelComme annoncé récemment dans les colonnes de L'Economiste, le premier centre de collecte de TVA vient d'ouvrir ses portes à Casablanca (cf www.leconomiste.com). A ce titre, la direction des Impôts informe les sociétés et autres personnes morales, assujetties à la TVA, dont le siège social est situé dans les préfectures d'arrondissement de Casa-Anfa et Al Fida-Mers Sultan, à déposer, à compter du 1er avril 2004, leurs déclarations de chiffre d'affaires et de verser, en même temps, la taxe correspondante à la recette de la TVA sise au Boulevard Roudani n° 24, Casablanca.. De l'amiante à la RTM Ce n'est plus une rumeur. La Radiodiffusion Télévision Marocaine (RTM) compte bien déménager de la légendaire Rue Al Brihi. Un terrain a été acquis à Hay Riad. Les locaux de la première télé nationale, en cours d'extension et de réaménagement, ne sont plus en mesure de satisfaire les besoins de la chaîne. De sources sûres, de l'amiante a été retrouvée dans les plafonds des locaux actuels. Rappelons que ce matériau peut provoquer des maladies pulmonaires graves (www.leconomiste.com). . Procès Erramach: Pas de liberté provisoire Le président de la Cour spéciale de justice a refusé d'accorder la liberté provisoire à 13 accusés dans l'affaire Erramach. Le procès reprendra mardi 23 mars, où deux magistrats, en liberté provisoire, seront auditionnés ainsi que 5 témoins requis par la défense. Par ailleurs, Mounir Erramach devait être transféré, à Tétouan où un autre procès lui est intenté. . Berkane: Retour au calme?Après les pluies qui se sont abattues sur l'Oriental, la région semble retrouver le calme. A l'heure où nous mettions sous presse, seules deux routes étaient fermées à la circulation. Il s'agit notamment des routes provinciales 6012 et 6006. Néanmoins, la déviation sur ces deux routes reste possible. Sur la première, liant Berkane à Tafoughalt, elle peut se faire en empruntant la nationale 2 ou encore la régionale 607. Pour ce qui est de la deuxième route, liant Aklim à Atamna, la déviation est possible via la nationale 2 et la régionale 606. . Un programme d'urgence pour El HoceïmaLes membres du gouvernement s'apprêtent à partir vers El Hoceïma ce samedi 20 mars. Objectif: assister au discours du Souverain qui doit annoncer le programme de reconstruction de cette ville et des villages touchés par le dernier tremblement de terre. On parle de 54 maisons à El Hoceïma et 1.500 dans les autres villages. Ce programme sera financé par le budget de l'Etat et le produit des aides internationales. Ainsi, l'Arabie saoudite contribue à la bonne cause avec 50 millions de dollars et l'Union européenne 20 millions d'euros. . Dons à la Fondation Mohammed VSuite au séisme qu'a connu la ville d'El Hoceïma, et afin de soutenir le travail humanitaire de la Fondation Mohammed V envers les sinistrés, Renault Maroc lui a accordé un don de quatre véhicules. Il s'agit de deux Pick-up de la marque Dacia et deux autres 4x4 Nissan, livrés à El Hoceïma le 17 mars.. Une banque des pauvresLa première «banque des pauvres» dans le monde arabe a vu le jour mercredi dernier en vertu d'un accord signé par le prince Talal ben Abdel Aziz, demi-frère du roi Fahd, et le ministre yéménite des Affaires sociales et du Travail, Abdel Karim Al-Arhabi. C'était en février 2001 au Maroc que ce projet a été annoncé. Cette banque, baptisée «Banque de l'espoir» s'appuiera sur les fonds du programme du Golfe et du monde arabe pour les organisations de développement de l'ONU (AGFUND), présidé par le prince Talal, ainsi que sur une participation financière de pays arabes.. IMTC achète un nouveau bateauLa flotte de la société de transport maritime IMTC s'enrichit d'un nouveau bateau porte-containers baptisé Zagora. Equipé en commandes et moyens de chargement entièrement automatisés, le nouveau navire mesure près de 163 mètres de long et plus de 22 de large. Il peut assurer le transport de plus de 1.200 conteneurs. Il assurera dès ce mois les lignes de transport maritime du Maroc avec l'Europe du Sud-Ouest, notamment l'Italie, le sud de la France et l'Espagne. La mise en service de ce nouveau porte-containers va contribuer à stabiliser et abaisser légèrement les prix du transport de marchandises sur ces lignes régulières entre le Maroc et l'Europe.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc