×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les Scoops du jour

Par L'Economiste | Edition N°:1437 Le 15/01/2003 | Partager

. Gros contrat pour CegelecCegelec a remporté un marché de 80 millions d'euros (850 millions de DH) auprès de l'ONE. L'ex-Alstom Contracting réalisera un projet de grande envergure, qui comprend une mission de pose de postes et lignes de transport d'énergie via quatre marchés clés en main d'un montant de 120 millions d'euros, dont 52 millions de commandes pour le groupe français. La durée des travaux est estimée à 18 mois. A ce chantier, s'ajoute la réalisation de plusieurs tranches du programme d'électrification rurale globale, pour un montant de 28 millions d'euros.. UE: Le Maroc veut un accord agricole équilibré... A l'heure où nous mettions sous presse, les délégations marocaine et européenne étaient toujours en négociation au sujet du volet agricole de l'accord d'association. La réunion a eu lieu hier à Rabat. Le secrétaire général du ministère marocain de l'Agriculture, Hassan Benabderrazik, qui préside la délégation marocaine, avait prévu de rencontrer les médias à l'issue des travaux pour leur faire part des résultats des pourparlers.Dans une déclaration, juste avant le début des négociations, Benabderrazik a souligné à la presse que «les discussions pourraient être longues et si aucune position mutuellement avantageuse n'est trouvée, le Maroc refusera tout simplement l'offre européenne et reportera les négociations à une date ultérieure».. ... il faut choisir!«Il est difficile pour le Maroc d'être un partenaire privilégié de l'Union européenne (UE) et de conclure en même temps une zone de libre-échange avec les Etats-Unis. C'est en substance le message fort que le ministre français délégué au Commerce extérieur, François Loos, a voulu transmettre aux responsables marocains, lors de sa dernière visite au Maroc, qui a pris fin hier après-midi. François Loos a fait part du bilan des différentes consultations avec son homologue marocain qu'il a jugé satisfaisant, notamment dans les secteurs du tourisme, l'agriculture, l'énergie et les investissements. . La pièce de 5 DH émise en 1980 toujours utilisableLa pièce de 5 DH, émission 1980, conserve toujours son cours légal et son pouvoir libératoire et, de ce fait, elle demeure encore utilisable par le public, a annoncé mardi Bank Al-Maghrib dans un communiqué. Plusieurs citoyens ont refusé ces derniers jours l'utilisation de cette pièce de monnaie, en la confondant avec la pièce de 5 dirhams, émission 1970, qui a cessé d'avoir cours légal et pouvoir libératoire depuis le 1er avril 1998. En novembre dernier, Bank Al-Maghrib avait annoncé qu'un délai a été fixé au 31 décembre 2002 pour l'échange des billets de banque et pièces de monnaie qui ont cessé d'avoir cours légal et pouvoir libératoire depuis le 1er avril 1998, dont la pièce de 5 dirhams, émission 1970. . Parlement: La démonopolisation des tabacs adoptée La Chambre des Représentants a adopté hier le projet de loi relatif à la libéralisation du secteur du tabac. Ce texte organise le secteur et établit un calendrier de sa libéralisation. Ainsi, celle-ci se traduira par la démonopolisation de l'industrie et de l'importation du tabac à partir de janvier 2005. Quant à la libéralisation de la distribution et de l'importation des produits manufacturés, elle ne commencera qu'à partir de janvier 2008. . Bourse: L'ONA booste le marché La holding montait de 5,88% à 720 DH en Bourse lors de la séance d'hier à la suite d'une rumeur selon laquelle elle serait sur le point de racheter la participation de 35% détenue par Vivendi Universal dans Maroc Telecom. Rumeurs appuyées par les opérations de distribution de dividendes qui ont concerné les filiales de l'ONA. “La holding n'a pas de projet dans le pipeline qui justifierait de telles opérations”, indiquent les analystes financiers. Mais selon un porte-parole de l'ONA, qui dément tout mouvement de rachat, “ces distributions de dividendes concernent une optimisation de trésorerie”.------------------------------------------. PrécisionDans la rubrique “De Bonnes Sourcese” publiée dans notre édition du mardi 14 janvier au sujet des candidatures pour le poste de président du CJD, nous avons mis l'accent sur le diplôme de Khalid Karraz mais omis de présenter sa fonction. Il est DG de la société Success Technology.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc