×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops de la semaine

Par L'Economiste | Edition N°:98 Le 07/10/1993 | Partager

Optorg prend le contrôle d'une nouvelle société en France

La compagnie Optorg, avec sa filiale Pécheurs de France, prend le contrôle de la société française Pêcheries Delpierre à hauteur de 56%, avec engagement de soutien de cours en Bourse.

Pêcheries Delpierre contrôle une autre société, Pêche et Froid (armement thonier, industrie de la conserve notamment en Afrique...) qui, elle-même, contrôle Le Bayon. Le chiffre d'affaires consolidé de Pêcheries Delpierre est de 1,2 milliard de FF et l'entreprise emploie 2.200 personnes dont 450 en France). L'opération reste soumise à l'autorisation du Trésor français.

Un numéro unique de secours pour tout le pays

Un système d'appel téléphonique pour des appels d'urgence sur l'ensemble du pays sera mis en place grâce à une collaboration entre la Gendarmerie Royale et l'ONPT. A partir de n'importe quel poste téléphonique et avec un numéro unique, probablement le 177, il sera possible d'être mis en contact avec le poste de gendarmerie le plus proche pour demander des secours, médicaux, policiers ou autres. La création de ce service fait suite au remue-ménage des SOS-médecins pour la partie qui concerne le ramassage sur la voie publique, mais ne se substitue pas à la possibilité de créer des services de médecine d'urgence à domicile.

RATC: 26 heures de bonifications

Auprès de la RATC, il est indiqué que les 26 heures de bonifications mensuelles, entrées en vigueur depuis le 1er janvier dernier, seront versées à compter du 1er octobre 1993. Rappelons que cette question avait été à l'origine du conflit qui avait paralysé la Régie (Cf. L'Economiste du 9 avril 1992).

Emprunt ONA : Signature le 7 octobre

La signature du contrat de prêt à l'ONA de 30 millions de Dollars (initialement 25, mais le marché a offert davantage) a lieu ce jeudi 7 octobre. Le mandat avait été donné le 13 juillet, à Londres à la Citibank, qui a donc syndiqué cinq grandes banques autour d'elle : la Barclays, l'Arab Bank Corp., la BFCE et le groupe Crédit Lyonnais à travers sa filiale off-shore de Tanger (C.f. L'Economiste du 30 septembre 1993). 25 millions de Dollars iront au pôle mines et les 5 restants à ONA International, notamment pour des augmentations de capital et, indique-t-on une acquisition dans le domaine de la conserve. La marge du prêt est de 0,75% au-dessus du Libor, un taux regardé comme "bon risque" par les financiers.

SNEP, négociations serrées avec Chaâbi

Les négociations sont serrées avec le repreneur pressenti, le groupe Chaâbi. A plusieurs reprises la signature du contrat de cession a été envisagée puis repoussée. L'autre candidat était une société de droit italien, comportant une majorité d'intérêts libyens.

Médecine d'urgence

La note décrivant les critères auxquels doivent se plier les médecins ou groupes de médecins exerçant dans le domaine de la médecine d'urgence à domicile sera assouplie. Les modifications concernent, notamment, la possibilité d'inscrire le nom sur les véhicules et la suppression de l'obligation de n'exercer que la médecine d'urgence pour les praticiens.

Comptoir de réescompte remis sur le métier

Le projet de comptoir de réescompte, pour les Bons du Trésor et pour les papiers commerciaux, est relancé. Les principales banques commerciales y participeront certainement, avec la SFI.

M2M sur les marchés de l'Est

La société M2M, spécialisée dans la monétique et les cartes à mémoire, est en train de réaliser deux marchés avec des banques russes, la Saint-Pertersbourg Bank et la Promstoroi Bank. Il s'agit d'un premier pas sur ces marchés, indique l'état-major de l'entreprise qui réalise environ 80% de son chiffre d'affaires à l'export et est en train de voir se développer son marché au Maroc.

La BCM sous-dépositaire de la Chase

La BCM va devenir sous-dépositaire de la Chase Manhattan Bank pour les opérations en bourse de la banque américaine. Des travaux sont en cours avec d'autres banques. La qualité de sous-dépositaire obéit à des règles internationales strictes : fonds propres minima de 230 millions de Dollars, système informatique totalement compatible, équivalence de procédures...

Hausse des cours phosphatiers

Les cours du DAP ont fortement augmenté au cours des deux derniers mois, passant de niveaux aux alentours de 108/110 Dollars courant juillet à 130 Dollars à la mi-septembre. C'est ce qu'indique l'état-major de I'OCP qui explique cette hausse par l'aboutissement des programmes de restructuration chez les grands acheteurs asiatiques, la réduction des ventes sous-tarifées en provenance des pays de l'Est et la prise de conscience des risques alimentaires si la sous-fertilisation devait se maintenir.

Les BPR veulent s'impliquer davantage dans les régions

Les Banques Populaires Régionales (BPR) sont en train de quadrupler leur capital pour "soutenir le développement régional". Le capital consolidé des 23 BPR passera de 175 millions de DH à 700 millions. Ce sont des structures juridiquement autonomes mais sous la tutelle de la BCP, et 1'augmentation est décidée par le Conseil d'Administration de chacune des BPR. Les BPR détiennent 5% du capital de la BCP.

Le Dr Benkirane, de SOS-Médecins S.U.R, proteste

Dans un communiqué de presse diffusé le 6 octobre 1993, le Dr Aziza Benkirane indique que "son organisation, dûment autorisée par les autorités marocaines compétentes à l'exercice de la médecine d'urgence à domicile, est toujours opérationnelle à Casablanca sur appel téléphonique au 98. 98. 98". Dans le même communiqué, le Dr Benkirane ajoute que "son appellation SOS Médecins, Soins d 'Urgence et de Réanimation est dûment enregistrée". Le Communiqué invoque divers textes à l'appui de cette assertion mais ne précise pas si le nom est inscrit au Registre du commerce et à l'OMPI. Le communiqué du Dr Benkirane se plaint aussi d'une campagne de "dénigrement orchestrée par le PDG de SOS Médecins France, par Isaaf Mondial Assistance", d'un acte de concurrence déloyale (...) et d 'utilisation frauduleuse du nom commercial".

Pour sa part, le Ministère de la Santé Publique a fait part de son agacement devant les développements de cette affaire, tout en considérant que la controverse juridique à propos de la propriété du nom n'était pas de son ressort.

Rencontres professionnelles du cuir

La FEDIC (Fédération Marocaine des Industries du Cuir) organise, avec le CMPE et la CCI luso-marocaine, une rencontre de partenariat du 7 au 10 octobre à Lisbonne et à Porto.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc