×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les scoops de la semaine

Par L'Economiste | Edition N°:65 Le 04/02/1993 | Partager

Patrimoine des fonctionnaires, des ministres et des élus

La publication, au BO daté du 6 Janvier 1993, du texte sur le patrimoine des fonctionnaires pourtant voté par le Parlement en Mai dernier, soulève un vif émoi chez les élus. Les membres du gouvernement, les fonctionnaires au service de l'Etat comme au service des collectivités locales et établissements publics ont jusqu'au 5 Juin pour produire un "état détaillé de leurs biens immobiliers et valeurs mobilières (...) ainsi que ceux de leurs enfants". La mesure est étendue aux fonctions électives, membres de la Chambre des Représentant, des Chambres professionnelles et des Conseils des collectivités locales.

Lait libéralisé

Le 16 Février prochain, les derniers règlements pesant sur le prix du lait devraient être supprimés. L'année dernière, le marché avait été partiellement libéralisé et mis sous observation. Les résultats, approvisionnement et niveaux de prix, justifient le désarmement complet.

L'ONA à 80% chez Optorg

A la date du 3 Février 1993, I'ONA contrôle autour de 80% du capital d'Optorg, les porteurs d'actions ayant jusqu'au 10 Février pour offrir leur titre avec la garantie de rachat et de prix. Le personnel de la société française conserve ses titres, des parts détenues par des SICAV ont été offertes. Les observateurs estiment que les offres s'expliquent par un cours garanti élevé, par une mesure fiscale nouvelle gênant les SICAV et enfin par le fait que le titre était resté peu liquide pendant de nombreuses années. M. Gugenheim, Directeur général, est conservé dans ses fonctions. Outre M. Assaraf (PDG), les administrateurs sont J. Perez de Cuelar (vice-Président), F. Filali, M. Cherif, M. Hamdouch.

Cheptel: Le marché reprend

Des phénomènes, "heureux", de rétention des animaux de boucherie ont été enregistrés dans les souks, après les premières pluies. Les prix des ovins et bovins se sont redressés: de 30 à 50% sur les brebis. Les hausses sont de 1.000 à 1.500 DH/tête sur les bovins, indiquent les services de l'Elevage au Ministère de l'Agriculture. Néanmoins, font-ils remarquer, le niveau général des prix est inférieur du tiers par rapport à la dernière année normale.

General Tire normalisé ISO 9002

Le processus de fabrication de General Tire vient de recevoir la certification à la norme ISO 9002. C'est la première fois qu'une usine de pneumatiques africaine se hisse à cette norme, indique l'entreprise.

Candidature ONA pour une reprise partielle de Radio Monte Carlo

Dans les derniers jours de Janvier, l'ONA a déposé sa candidature pour une reprise de RMC, radios et télévision du Sud de la France, qui ont perdu une partie de leur audience et affichent des résultats déficitaires depuis quelques années. Légalement, la reprise, si elle se fait, ne pourrait dépasser les 20%. Aussi l'ONA recherchera-t-il des partenaires. Le gouvernement français a agréé la candidature du groupe, qui souhaite ainsi reprendre sa stratégie en direction de la Méditerranée. Pour l'instant, au moins trois autres candidats se sont manifestés: Berlusconi, CGE et TF1. Auprès du groupe marocain, il est fait remarquer que le dossier est encore peu avancé.

Taxe sur les paraboles, délais échus

Les propriétaires de paraboles au 4 Novembre 1992, date de la publication du Décret-Loi 2-91-388, devaient, en principe, acquitter, avant le 4 Février 1993, la taxe créée sur les "stations terriennes de réception à titre privé des signaux de radiodiffusion par satellite". La taxe est de 5.000 DH pour les propriétaires utilisateurs individuels comme pour les hôtels, 1.000 DH par utilisateur d'installation collective. Les pénalités de retard sont lourdes: 10% plus 3% le premier mois et 2% par mois ou fraction de mois supplémentaires. Le versement donne parallèlement lieu à une déclaration d'utilisation comportant le cachet du vendeur...

Cellules anti-drogue à la Douane

Des cellules spéciales pour la lutte contre le trafic de drogue viennent d'être mises en place chez l'Administration des Douanes et des Impôts indirects. Une équipe des Douanes britanniques a apporté son concours pour les formations, notamment pour déceler les caches installées dans les véhicules. Le cycle de formation vient de se terminer. Prochainement, indiquent les deux parties, une convention pourrait être signée pour "pérenniser les collaborations entre les deux services douaniers".

Le SITEC'93 double de volume

Le Salon International du Cuir, SITEC'93, se tiendra les 11, 12 et 13 Février 1993 à Casablanca. Des délégations en provenance de France, Espagne, Italie, Portugal, Allemagne ont été formées pour la visite du Salon. Lors de la dernière réunion de préparation, entre le Comité d'Organisation, la FEDIC et le CMPE, les débats ont essentiellement porté sur l'évaluation des actions de promotion interne et externe.

SMOA/SGS Thomson: Premier azoduc en Afrique

Un contrat décennal de fourniture d'azote par la SMOA à SGS Thomson débouche sur la construction d'un azoduc, gazoduc pour transporter de l'azote liquide. L'investissement se monte à environ 15 millions de DH. Progressivement, la SMOA pense livrer à d'autres unités industrielles de la zone d'Ain Sébaâ à partir de cet azoduc. La particularité technique du chantier est de réaliser une canalisation maintenant les normes de pureté de 2 VPM. Le CA de la SMOA-Air Liquide est de 190 millions de DH (270 millions avec les activités soudage et santé).

Plan comptable: Deux livres de référence

Deux livres sortent ces jours-ci sur le nouveau plan comptable marocain. Il s'agit de l'ouvrage de MM. Talbi et Abdeladim, "Le plan comptable marocain", édité par les auteurs et préfacé par le ministre des Finances, et de l'ouvrage de M. Maâroufi, "La comptabilité financière des entreprises au Maroc", tome I, édité par Publimar et Hautes Etudes Comptables de Rabat. Les deux livres arriveront en librairies dans les prochains jours.

CCCMF vers la fin Février

Si le texte de la Réforme Bancaire ne fait pas l'objet d'une publication d'ici là, les autorités monétaires réuniront le CCCMF dans ses formes anciennes, indique-t-on de bonne source à Rabat. Parallèlement et bien que le rythme d'augmentation des crédits à l'économie se sera situé au-dessus de la barre des 10% (avec un taux un peu supérieur à 12%), les autorités monétaires considèrent que le dérapage de 1992 n'est pas "dramatique", tout en précisant que le 20 Février sera le test pour la " réelle maîtrise par les banques" et que la ligne générale reste à la rigueur "surtout s'il s'avère qu'il y a sécheresse".

BDDP prend pied au Maroc

BDDP se lance au Maroc en s'associant dans l'agence Shérazade Conseil, juridiquement créée en Septembre dernier et qui commence à fonctionner. Le promoteur de Shérazade est M. Saâd Marrakchi.

Nouveau président pour les agents maritimes

Lors de l'Assemblée générale de l'Association des Agents maritimes, Consignataires de Navires et Stevedores du Maroc, tenue le 28 Janvier 1993, M. Hida Yammad, de la société Manuco, a été porté à la Présidence. Il succède à M. Hamid Barakat.

Réduction des emplois obligatoires

Le taux d'emplois à réserver aux crédits logements passe de 3,75% des exigibilités à 2,5%. Décidée lors du dernier CCCMF, en Février 1992, la mesure vient d'être rendue applicable. Le décret du ministre des Finances modifiant le taux est publié au BO daté du 20 Janvier 1993.

Zurich a repris le contrôle renforcé de la GGM

Par rachat auprès de petits porteurs, la compagnie d'assurances suisse Zurich a repris le contrôle d'un peu plus de 75% du capital de la Garantie Générale Marocaine. La Zurich avait fondé cette compagnie au début des années 50. La compagnie suisse a pour philosophie de maîtriser le capital et le management, explique M. Belrhiti, vice-Président Directeur Général. Les 25% restants demeurent entre les mains de Wafabank, SMEG (un holding de la SMDC et du personnel.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc