×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Les scoops de la semaine

Par L'Economiste | Edition N°:42 Le 13/08/1992 | Partager

Libéralisation pour les paraboles

Deux textes, qui devraient libéraliser les paraboles, sont en préparation. Le premier est un projet de loi instituant une taxe unique de 5.000DH, qui devra donc encore passer devant le futur Parlement. Le deuxième texte est un projet de décret, modifiant les dispositions en vigueur pour la radiocommunication. L'autorisation préalable sera supprimée. Il suffira d'une simple déclaration. Le matériel, notamment pour les installations communautaires, devra être agréé par les P et T.

Fermetures de Délégations du Tourisme

L'Office National Marocain du Tourisme sera totalement restructuré. Les travaux ont commencé et notamment par la fermeture de Délégations comme celles de Las Palmas, Rio de Janeiro et Los Angeles.
La délégation de Malaga sera fermée prochainement. D'autres seront "mises en veilleuse", comme celle de Vienne. Très décriées, et depuis longtemps, les délégations devront être réduites d'un tiers en matière d'effectifs. Pour l'ensemble de l'ONMT, qui a un nouveau Secrétaire Général (CF page 2), le système du management par objectif sera introduit et, d'ici la fin de l'année, les services devront être informatisés. La restructuration de l'Office accompagne les mesures de libéralisation des prix et le lancement de la campagne publicitaire en Europe (voir nos informations en page 15).

Renflouement de la grue au port de Casablanca

La société hollandaise SMITAC, spécialisée dans le renflouement des navires, est arrivée cette semaine pour sortir le navire et la grue qui ont chaviré dans le port de Casablanca. Cette société agit pour le compte des armateurs, précisent les milieux professionnels. Les Pouvoirs Publics marocains ont, en effet, obtenu une ordonnance du tribunal pour faire effectuer rapidement les travaux.
Restent en suspens les questions de responsabilité et donc de couvertures d'assurances. Le coût de l'accident va tourner autour de 100 millions de DH.

Composition du Comité pour la publicité touristique

Le Comité qui sera formé pour suivre les campagnes de communication en faveur du tourisme marocaine, en Europe, réunira les principaux opérateurs, publics et privés, du secteur. Le Comité sera présidé par le Ministre du Tourisme. Seront membres, la Fédération Nationale de l'Industrie Hôtelière, la Fédération Nationale des Agences de Voyages du Maroc, le Directeur Général de la Chaîne Transatlantique-Moussafir, le Directeur Commercial de la Royal Air Maroc, le PDG de la Chaîne KTH, le PDG de la Chaîne Salam, le PDG de la Chaîne Dounia Hôtel, le représentant du Ministère des Finances et le représentant de l'ONMT.

La CNCA lance une opération d'amnistie

La Caisse Nationale de crédit Agricole lance une amnistie sur les versements exigibles avant le 30 Juin 1992. L'essentiel des crédits concernés sont des opérations datant du début des années 80, dont la Caisse a pu recouvrer les deux tiers au cours de ces trois dernières années.
L'apurement de ces opérations apporterait un volant d'argent frais dont l'importance n'est pas estimée avec précision. La Caisse souhaitait réaliser cette opération en 1990.

Débat sur les garanties pour l'OCP

Approuvé par le dernier Conseil d'Administration, le volet II des investissements de l'OCP n'est pas finançable sur les diverses lignes extérieures, en l'absence de la garantie de l'Etat. Ce volet comprend les Maroc Phosphore V et VI, des navires et divers équipements annexes.
Sans les investissements annexes d'infrastructures, il se monte à 7 milliards de DH. Compte tenu des difficultés rencontrées pour les échéances des précédents programmes, le Ministère des Finances analyse la prudence des bailleurs de fonds étrangers comme un signe de doute sur la rentabilité réelle du programme. De son côté, le Ministère de l'Energie et des Mines indique que la baisse des prix du soufre (90 Dollars la tonne contre 150 en 1987) devrait ôter toute hésitation sur la rentabilité financière.

Charter direct Marrakech-New York

L'ONMT annonce le lancement d'un vol charter direct Marrakech-New York. Le vol est monté en concertation avec des tours opérators américains. Le projet est en cours de finalisation et les détails devraient être fixés au cours de la semaine du 17 Août.

Mission PNUE pour les mines

Une mission du Programme des Nations Unies pour l'Environnement sera au Maroc fin Août-début Septembre.
On s'attend à ce qu'elle comprenne certains des détracteurs de l'économie minière et la profession s'en félicite. En effet, elle estime que l'occasion sera belle pour montrer les réalisations dans ce domaine et expliquer qu'une partie du débat relève en réalité des guerres commerciales pour obtenir de protections déguisées sur les marchés occidentaux. Les entreprises marocaines et leur ministère de tutelle s'inquiètent du lien hâtivement fait entre mines et risques écologiques, lien qui affaiblit, selon eux, leur position commerciale.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc