×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    De bonnes sources

    Les Scoops de la Semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:5 Le 28/11/1991 | Partager


    · Privatisation: les banques montent en ligne
    L'administration de la privatisation et le GPBM ont tenu cette semaine une réunion, au niveau de M. Hassan Amrani, coordonnateur pour le ministère. Cette rencontre a été consacrée à la préparation de l'intervention bancaire. Les banques avaient envoyé 26 représentants, marquant ainsi leur intérêt. Un groupe de travail a été constitué, comprenant des représentants de l'administration et du GPBM. Trois axes figurent au programme de la préparation de l'intervention des banques dans la privatisation:
    - leur rôle dans l'évaluation de certaines entreprises;
    - le rôle bancaire dans le placement (syndicats de placements, de garantie, ...)
    - le financement de la privatisation.

    · Assouplissements pour les placements d'assurances
    La Direction des Assurances et de la Prévoyance sociale a annoncé qu'un arrêté est en préparation concernant l'abaissement du plancher des obligations d'Etat admises en représentation des réserves des compagnies d'assurances. Ce plancher est actuellement à 60%. Il sera abaissé à 40%. Le différentiel fera l'objet d'emplois qui seront précisés par l'arrêté. De source professionnelle, on estime à 3 milliards de Dh les fonds qui seront ainsi rendus au marché (encadré, mais plus libre que les obligations d'Etat). De même source, on souligne que cette masse peut soutenir les privatisations, mais on remarque que la taxe sur les placements à revenu fixe constituera un frein à la diversification: les valeurs d'Etat en sont dispensées.

    · L'UMAEX est née
    L'Association des exportateurs maghrébins a été créée: Union Maghrébine des Associations d'Exportateurs. L'initiative en revient à l'ASMEX et la la BMCE. L'UMAEX se propose, entre autres, de «contribuer à la réalisation du marché intérieur, au développement de l'espace économique maghrébin et aux échanges commerciaux intermaghrébins». M. Mohamed Tazi, Président de l'ASMEX, a été élu président de la nouvelle association pour deux ans. Les prochains présidents seront un Tunisien puis un Libyen.

    · La Marocaine Vie précise son offre sur «Médical Plus»
    La Compagnie d'Assurance spécialisée dans les produits-Vie, La Marocaine Vie, vient d'engager une nouvelle campagne d'explication en précisant les conditions de fonctionnement de ses couvertures pour son nouveau produit «Médical Plus». Ces précisions ont été apportées à la suite d'une demande de la Fédération des Sociétés d'Assurances et de Réassurances.
    · Club Financier Méditerranéen à Barcelonne
    Les membres du Club Financier Méditerranéen sont réunis cette semaine à Barcelonne. Le Club créé au printemps dernier se propose d'établir des contacts entre les responsables d'institutions financières du pourtour méditerranéen.

    · M. Cheysson au Maroc

    Du 16 au 19 Décembre, une délégation du Parlement Européen pour le Maghreb sera au Maroc. Il s'agira de la 4ème rencontre avec la Chambre des Représentants Marocains et la Commission Consultative de l'UMA. M. Claude Cheysson conduira la délégation européenne, qui n'a rien de commun, explique-t-on dans les milieux diplomatiques, avec le Groupe Socialiste au Parlement Européen.

    · Création d'une Association Marocaine des Trésoriers d'Entreprise
    Une Association Marocaine des Trésoriers d'Entreprise vient d'être constituée. Elle regroupe essentiellement des Directeurs financiers ayant en charge la gestion de trésorerie. Le Bureau comprend Mme Bernard (administrateur) et M.M. El Hajjouji (Président), Barmaki (Secrétaire général), De Fombelle (Trésorier), Ramdani (administrateur).
    · Valorisation du patrimoine foncier des F.A.R
    L'idée a été lancée de valoriser le patrimoine foncier des FAR, qui serait de l'ordre de 30 000 ha en zones urbaines. Deux utilisations conjointes ont été envisagées. La première est d'en réserver une partie pour les besoins propres de l'Armée, comme les casernes, les centres divers, les logements, ... L'autre partie pourrait être employée pour créer des zones industrielles, commerciales, ...
    Une société ad hoc pourrait être créée pour réaliser ces programmes. le principe général est que l'opération ne devra pas nécessiter de fonds publics.

    · Deux nouveaux journaux
    Le monde informatique a un nouveau mensuel, Info Magazine. Le deuxième numéro comporte, notamment, une étude détaillée sur l'informatique en Algérie, les nouveautés venues en droite ligne de Californie, ...
    Le monde politique a aussi un nouveau journal: Maroc-Hebdo. Il comporte en outre une partie conséquente d'informations générales. On y remarquera un article sur le krach de la BCCI.

    · LMS et les études de marchés
    La société LMS, qui a été pressentie avec Eurofi, pour réaliser les études de terrain concernant les perceptions des divers publics vis- à- vis des privatisations, nous demande de préciser qu'elle est aussi spécialiste en marketing, donc en études de marchés. Ce que nous faisons de bonne grâce, compte tenu de sa réputation dans ce domaine. Nous avions, pour notre part, souligné ses compétences en matière de conseil en organisation (Cf L'ECONOMISTE du 21 Novembre).


    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc