×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    De bonnes sources

    Les Scoops de la semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:325 Le 09/04/1998 | Partager

    · M. Chaïbaïnou confirmé
    M. El Hadi Chaïbaïnou a été confirmé dans ses fonctions de directeur général du Groupement Professionnel des Banques du Maroc. Il en assurait l'intérim depuis le départ de l'ancien directeur, M. Berrada. Rappelons que M. Chaïbaïnou est, entre autres responsabilités, membre du Conseil de l'Agence Nationale des Télécommunications.

    · Douane: 1er juillet ou 1er janvier?
    Le Ministère des Finances laisse planer le doute sur la date d'entrée en vigueur du premier round des baisses des droits de douane dans le cadre de l'Accord avec l'Union Européenne: 1er juillet 1998 ou 1er janvier 1999. Le raisonnement s'appuie sur le fait que les deux dates sont incluses dans le prochain Budget marocain et donc restent conformes à la lettre de l'Accord. La baisse (25% au lieu de 35% maximum; les biens d'équipements-intrants non fabriqués localement, quelle que soit leur origine, taxés aujourd'hui à 2,5% passent à 0%) représente un coût budgétaire certain. Néanmoins le doute nuit à la conduite des affaires.

    · GSM, deuxième licence
    Auprès du Ministère des Finances il est indiqué que l'appel d'offres pour la deuxième licence de GSM sera lancé courant avril. Le cahier est prêt depuis plusieurs semaines. Pour le Trésor c'est une recette rapide dont il a besoin pour limiter le déficit budgétaire. Les observateurs s'attendent à ce que l'Etat demande aux soumissionnaires d'avoir une expérience significative dans ce domaine.

    ·Académia à Paris
    Quelque 180 étudiants marocains se sont rendus à Paris au rendez-vous de la Fondation Académia, le samedi 4 avril. Outre les questions techniques pour bénéficier des aides d'Académia, les étudiants ont souligné leurs difficultés à trouver des stages porteurs auprès des entreprises marocaines.

    · Elections à la Bourse: Approche des échéances
    Les élections du président de l'APSB doivent avoir lieu le 21 avril, un mois avant celles du président de la SBVC. Plus que quelques semaines donc pour préparer "les campagnes électorales". A priori, elles ne devraient pas être aussi tumultueuses que l'année dernière. D'importantes décisions doivent être prises d'ici là: réforme du statut de la Bourse, recrutement d'un nouveau directeur général. La SBVC doit en outre se prononcer sur les propositions du Trésor concernant la révision du cahier des charges.

    · BSF Diac Salaf: C'est bouclé
    L'émission de BSF de Diac Salaf a été pratiquement bouclée le 2 avril, premier jour des souscriptions. En tête du syndicat de placement, Safa Bourse avec 114,5 millions de DH placés, suivie de la BNDE avec 65,5 millions de DH et de Wafabank avec 20 millions de DH. Le groupe BNDE aura au total placé 90% du montant de l'émission. Les souscripteurs sont constitués d'institu-tionnels et notamment de compagnies d'assurances. Outre la qualité intrinsèque du papier, un tel engouement s'explique en partie par la surliquidité du marché. En effet le 31 mars, sur les 4 milliards de DH mobilisés sur le marché des adjudications, le Trésor n'a retenu que 300 millions.

    · Nouvelle émission de BSF
    La FNAC (Financements Nouveaux à Crédit), une société de crédit à la consommation appartenant au groupe Omar Laraki, s'apprête à émettre des BSF pour 36 millions de DH. Safabourse est désignée conseiller et coordonnateur de l'opération et la BNDE le dépositaire. La société qui est dotée d'un capital de 50 millions de DH serait également en phase de préparation pour s'introduire en bourse avant la fin de l'année.

    · Nouveau siège pour Eqdom
    Crédit Eqdom aura son nouveau siège d'ici la fin de l'année 1999. Le projet requiert un investissement de 40 à 45 millions de DH.

    · Banque: la CIN pour encaisser
    Pour encaisser un chèque, seule la Carte d'Identité Nationale (CIN) est désormais acceptée aux guichets des banques (Article 251 du nouveau Code de Commerce). Les non-résidents peuvent présenter leur passeport et les résidents étrangers leur carte de séjour.

    · Bencheikh V/s Quatro Castelli
    La Cour d'appel a renvoyé au 23 avril l'examen au fond du dossier Bencheikh/Quatro Castelli. Le procès opposant M. Driss Bencheikh (ex-directeur général de Quatro Castelli et secrétaire général de la Bourse de Casablanca) dans son litige avec M. Mouncef Benhayoun, administrateur de Quatro Castelli devait en effet être examiné le 2 avril, mais il a été renvoyé.

    · Hausse des prix Lydec en mai
    Le contrat de gestion déléguée de Lydec prévoit des hausses de prix au première anniversaire de sa signature. Logiquement, l'augmentation doit intervenir dès le 1er mai. L'électricité devrait augmenter de 5,8 cts (+5,6%), l'assainissement de 19 cts (+12,2%) et l'eau de 44 centimes (+7,1%). Un grand problème, les hausses et plus particulièrement pour l'électricité moyenne tension risquent d'être très mal perçues à un moment où l'ONE prévoit encore une baisse de 6% en juillet. Selon que les industriels sont clients de la Lydec ou de l'ONE, les prix seront différents. De plus, il semblerait selon les responsables de l'ONE, que la première baisse d'octobre 1997 n'ait pas été totalement répercutée.

    · Le thermo-solaire en stand-by
    Les conclusions de l'étude de préfaisabilité d'une centrale thermo-solaire, remises au Ministère de l'Energie et des Mines en novembre 1997, ne sont pas positives. Le projet de développement de cette source d'énergie sera par conséquent gelé, indique-t-on auprès du Ministère. Toujours à l'Energie, une étude de faisabilité concernant le dessalement de l'eau dans la région de Tan-Tan a été diligentée par le Ministère. Ses résultats sont attendus dans les prochains mois.

    · Immobilier: Contrôle chantiers
    Parmi les 3.499 chantiers contrôlés par les services techniques de l'Agence Urbaine de Casablanca en 1997, seuls 676 chantiers sont conformes aux plans autorisés. Les autres n'ont pas obtenu le permis d'habiter ou le certificat de conformité soit en raison de non conformité aux plans autorisés (1.718), soit en raison de l'inachèvement des travaux (641), ou de fermeture des locaux (375).

    · Logements de l'ONCF
    Les retraités de l'ONCF réclament le rétablissement du paiement des pensions de retraite suspendu indûment. Treize personnes sont concernées. Le paiement des pensions avait été suspendu par les responsables de l'ONCF pour pousser les retraités à restituer des logements de l'ONCF. Mais ces logements leur avaient été cédés selon un ordre de service. L'ONCF est revenu sur ces cessions et les retraités dénoncent ces pratiques. Le tribunal de première instance s'est prononcé en faveur des retraités. L'ONCF a fait appel.

    · Retour en force du Méridien
    Après «La Tour Hassan» de Rabat, l'hôtel «Les Mérinides» de Fès, propriété du groupe KTH passera à son tour dans le giron du Méridien dès le mois de septembre. Les négociations entre la chaîne hôtelière britannique et son partenaire marocain sont très avancées. Avec Le Royal Mansour de Casablanca, ce sera le troisième établissement que la chaîne prend en gestion.

    · Idou Anfa refuse des galons
    Le «4 étoiles» situé sur le Boulevard d'Anfa à Casablanca a décliné l'offre faite par la commission de contrôle du Ministère pour monter d'un rang à 5 étoiles, moyennant quelques petits ajustements. Son directeur général, M. Mohamed Bennouna, estime que ce reclassement aurait entamé la compétitivité de l'établissement qui tient à préserver son rapport qualité/prix.

    · Formation-Insertion: 4.100 contrats
    Le programme formation insertion vient de boucler les 4.100 contrats fermes. Les licenciés arrivent en tête, ils représentent 2.000 offres de stage. A signaler que la Direction de la Promotion de l'Emploi (OFPPT) en charge du programme prévoit une étude d'impact du programme à partir du mois de juin prochain.

    · MEN: La promotion interne arrive
    Les 60.000 fonctionnaires du Ministère de l'Education Nationale (MEN), devant bénéficier de la promotion interne, peuvent souffler. Le Ministère considère que tout ce qui a été acquis lors du dialogue social sera réouvert. Rappelons que le MEN avait auparavant lié cette mesure à des critères de rendement. Ce qui a été contesté par les fonctionnaires considérant que les critères auraient dû être définis a priori.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc