×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les Scoops de la Semaine

Par L'Economiste | Edition N°:224 Le 04/04/1996 | Partager

· Bourse: Les cessions directes pénalisées

La SBVC prélève depuis le 1er avril une commission de 0,35% sur les cessions d'actions, qu'elles soient effectuées sur le Marché Officiel ou sur celui des cessions directes (MCD). Les transactions sur le MCD, qui donnaient jusqu'alors droit à une commission de 0,2% en moyenne à la SBVC, se voient donc pénalisées. En uniformisant le niveau de sa commission, la société gestionnaire cherche, comme déjà indiqué dans notre précédente édition, à canaliser les échanges vers le Marché officiel et à "lui redonner un rôle pilote dans le processus de formation des prix".

· Avoirs extérieurs en baisse

En janvier, la masse monétaire a augmenté de 6,4% sur un an, atteignant 185,6 milliards de DH.
D'un montant de 91,1 milliards de DH, les crédits à l'économie sont en progression de 17,9% par rapport à janvier 1995. Les créances sur le Trésor se sont accrues, elles, de 7,9% à 74,3 milliards. A l'inverse, les avoirs extérieurs se maintiennent en baisse, totalisant 33,6 milliards cette année, contre 40,6 milliards en 1995. Par rapport à décembre, elles marquent un recul de 1,36%.

· Nouvelle fédération à la CGEM

La Confédération Générale des Entreprises Marocaines a formé sa Fédération du Secteur Bancaire et Financier. Cette fédération marque le retour des entreprises financières vers la Confédération. Le président est Moulay Zine Zahidi (CIH) pour le GBBM. Les deux vice-présidents sont MM. Amine Bengelloun (Maghrebail) pour l'Association Professionnelle des Sociétés de Financement (APSF) et Abdeljalil Chraïbi (Al Wataniya) pour la Fédération nationale des Sociétés d'Assurances et de Réassurance (FNSAR). Les autres membres du Bureau sont MM. Hassan Bouhemou (Marfin/BMCE) pour l'Association des Sociétés de gestion et Fonds d'Investissement marocain -ASFIM-, Amyn Alami (CFG et président de la Bourse des Valeurs) pour la Bourse des Valeurs, et Mohamed Benmoussa (Wafabourse) pour l'Association des Sociétés de Bourse (APSB).

· CGEM: autres fédérations

La CGEM a en projet trois autres fédérations. La première, celle des transports, est prévue par les statuts. La seconde est en voie de constitution et concerne la filière des céréales et la dernière est encore une idée embryonnaire et devrait intéresser les entreprises qui travaillent dans la communication.

· Poids lourds: en baisse

En janvier, les ventes de poids lourds ont baissé de 12,7% à 275 unités par rapport au même mois de l'année précédente. Les immatriculations de camions ont régressé de 14,7% à 244 unités. En revanche, les bus et autocars ont vu leurs ventes augmenter de 6,9% à 31 unités.

· CFG25 intègre la Samir

CFG a modifié la composition de son indice en introduisant l'action Samir qui vient remplacer la valeur Chérifienne d'Engrais. Ce remplacement, explique le groupe, a été opéré en respectant les critères de sélection, à savoir la capitalisation boursière, la liquidité et la représentation sectorielle. La Samir fait désormais partie du secteur industries de base (aux côtés des cimenteries et de Berliet) qui représente 20,1% de l'indice, avec une capitalisation boursière de 10,147 milliards de DH.

· Investissements français en attente

Les banques françaises les plus impliquées au Maroc recommandent en ce moment à leurs clients d'attendre la mise en pratique de l'accord d'aménagement des dettes marocaines avant de lancer leurs investissements dans le Royaume. C'est la mise en pratique concrète de l'accord qui intéresse les opérateurs: le coût de l'investissement en sera abaissé pour eux.

· Exportations d'agrumes: +40%

Les exportations d'agrumes au 24 mars 1996 ont enregistré une hausse de l'ordre de 40% par rapport à la saison précédente, passant de 118.551 tonnes pour la campagne 94/95 à 166.083 tonnes pour 95/96. Ce tonnage, précise AFB, se répartit entre les exportations de navel qui ont atteint 78.620 tonnes contre 53.267 tonnes la saison précédente (+47,5%), 31.882 tonnes pour la salustiana contre 19.145 tonnes la campagne écoulée (+66,5%), 23.025 tonnes de W. Sanguines contre 18.347 tonnes en 1994/95 (+25,4%) et 32.556 tonnes pour Maroc Late contre 27.792 tonnes la saison passée (+17%).

· Exportations de primeurs: -17%

Selon le bulletin de la SASMA, les exportations de primeurs, au 31 mars 1996, ont accusé une baisse de près de 17%, passant de 230.334 tonnes en 1994/95 à 190.834,5 tonnes en 1995/96. Ces tonnages se répartissent entre les exportations de tomates avec 150.257,5 tonnes cette saison contre 151.600 en 1994/95 (-0,8%) et celles des pommes de terre avec 40.577 tonnes pour 1995/96 contre 78.734 la campagne précédente, soit une baisse d'environ 48,4%.

· Tomates: volumes modérés

Au cours de la semaine du 25 au 31 mars 1996, le marché français de la tomate s'est caractérisé par la présence de volumes modérés, en provenance d'Espagne, des Canaries et du Maroc. Cette situation, souligne AFB, s'est traduite par une consolidation des prix autour de 6 à 6,50 FF/Kg pour l'origine Maroc et 6,50 à 7,50 FF/Kg pour celle de l'Espagne présentée dans des plateaux d'un rang.
De son côté, le marché allemand a observé un assainissement de la situation des ventes qui ont enregistré des prix fermes: 11 à 12 Dm pour le Maroc, 10 à 12 DM pour l'Espagne et 13 à 14 DM pour les Canaries. Par ailleurs, la commercialisation de la tomate n'a subi aucun changement majeur en Grande-Bretagne. L'essentiel de l'offre est constitué de lots des Canaries dont les prix varient entre 5 et 7£, selon la qualité.

· Le premier Trade-Point

Le Trade-point mis en place par le CMPE sera opérationnel début avril. C'est un centre de facilitation du commerce construit autour d'un nud électronique qui réunit tous les intervenants et identifie les opportunités d'affaires.

· La dématérialisation des opérations internationales à l'étude

La Chambre de Commerce Internationale mène une étude sur la dématérialisation des documents utilisés dans les transactions commerciales internationales. Cette dématérialisation aura pour effet de réduire les délais d'acheminement des marchandises et des documents bancaires.

· Pétrole: Hausses

Suite à l'augmentation de 11,7% du brut sur les marchés internationaux, les prix marocains sont augmentés comme suit: gaz gas-oil: +3,9%; fuel: +6% (+106,77 DH la tonne); lampant: +6,3 % (+23 centimes).

· Contrebande: Libération à Berrechid

La Cour d'Appel a décidé la libération des accusés de Berrechid dans les procès sur la contrebande. Il s'agit de MM. Mohamed Chahamat, administrateur de Manar Plastique, M'Barek Akhazam (administrateur d'Epimar), Hassan Alaoui, confectionneur, Brahim Agouzal, Samir Benamar (directeur de l'usine Carven). L'activité des entreprises devrait redémarrer sous peu.

· Convention CIH-OCP

L'OCP et le CIH ont signé une convention pour le financement des prêts au personnel du Groupe destinés à l'acquisition ou à la construction de logements. Les détails de cette convention ne sont pas encore connus, mais le CIH précise que le différentiel d'intérêt de 5% sera pris en charge par le groupe OCP chez qui cette convention doit soutenir la politique du logement. Les prêts peuvent aller jusqu'à 120.000 DH pour "les petites catégories d'ouvriers et d'employés", 200.000 DH pour "les grandes catégories d'ouvriers et d'employés" et 280.000 DH pour les techniciens, agents de maîtrise et cadres administratifs.

· Le chantier de la douane arrêté

Le grand chantier qui devra abriter le siège de l'Administration de la douane (situé à la sortie de Casablanca, à la jonction des routes de Marrakech et d'El Jadida) a suspendu ses activités suite à "un ordre d'arrêt de chantier". La commission de contrôle de conformité a constaté que la construction en cours ne correspondait pas aux plans initiaux du permis de construire. Pour la reprise du chantier, l'Administration des douanes devra apporter des modifications et soumettre une nouvelle demande d'autorisation de construire.

· Education: Des têtes

Des directeurs ont sauté au Ministère de l'Education Nationale. M. Ahmed Lamrini, directeur des constructions et des équipements, est désormais le secrétaire général par intérim du MEN. L'ancien secrétaire général, M. Ahmed Sbiti, a été prié de prendre congé. Même scénario pour MM. Karim Bennani et Ahmed Sadik, qui étaient respectivement directeur des Affaires administratives et financières et chef de la Division des cantines scolaires. M. Mohamed Ahrach, directeur de la Formation des cadres, s'occupera provisoirement de la direction des Affaires administratives et financières et M. Mohamed Boukil se chargera des cantines.

· Electricité: L'expérience portugaise

L'ONE a reçu la visite de M. Luis Mira Amaral, ancien ministre de l'Industrie et de l'Energie portugais, pour exposer" la réforme du secteur électrique portugais" le mercredi 3 avril. Le pays présente des similitudes avec le Maroc dans le secteur énergétique et surtout dans le domaine électrique. "L'expérience peut servir de modèle, mais il faut tenir compte des spécificités locales", souligne M. Amaral.

· Accord Maroc/Libye

Un accord entre le Maroc et la Libye est en voie d'être signé. Il concerne la livraison de 100 millions de Dollars de produits pétroliers en contrepartie de marchandises diverses.


  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc