×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Les Scoops de la semaine

Par L'Economiste | Edition N°:219 Le 29/02/1996 | Partager

· Agrumes: Hausse
Au 18 février 1996, les exportations de clémentines ont atteint 143.485 tonnes contre 131.557 pour la campagne écoulée, annonce l'AFB. Navel: plus 40% par rapport à la même période de l'année précédente (à 71.669 tonnes); Salustiana et Washington sanguines: respectivement 16.580 et 6400 tonnes contre 14.100 et 11.900 une année plus tôt. Pour les primeurs, les exportations totales du Maroc se sont élevées à 144.800 tonnes dont 111.800 de tomates, 23.700 de pommes de terre et 9.300 de légumes divers. Dans ce volume, les ventes réalisées exclusivement par l'AFB se sont élevées à 53.200 tonnes de tomates, 16.200 de pommes de terre et 2.650 de légumes divers.

· Tomate: Le froid
Vague de froid en Europe et paralysie des transports ont perturbé les exportations d'agrumes et primeurs pendant la semaine du 19 au 25 février courant. En outre, le marché français de la tomate a été confronté à "une demande hésitante", indique l'AFB. Les ventes Maroc de qualités hétérogènes y ont connu un tassement des prix: 4,5 et 5,50FF/kg. En Allemagne, les cours de la tomate marocaine qui est "d'assez faible tenue" sont de 7 et 8DM le colis alors que celle des Canaries, "présentée dans une qualité irréprochable", a été écoulé entre 8,5 et 9DM le colis.

· Air Liberté: Report
Les 48 heures de discussions qu'ont eues les Administrations de l'Aviation Civile marocaine et française en début de semaine sur les modalités d'application de l'accord aérien n'ont pas réussi à débloquer le dossier Air Liberté. Les deux parties se sont soumis des propositions et ont convenu "d'un temps de réflexion". Le second round de négociations est fixé après la Fête du Trône. Dans le meilleur des cas, Air Liberté ne devrait être "qualifiée" que pour le programme d'été qui commence début avril. D'ailleurs, confirme-t-on au Ministère des Transports, l'élaboration du programme estival avait volé la vedette à Air Liberté durant la rencontre.

· Commissions-Samir
La SBVC et les banques chefs de file se réunissent le 29 février pour fixer les commissions à prélever à l'achat d'actions Samir.
Il est à rappeler que ces commissions ne peuvent dépasser les plafonds fixés par l'arrêté ministériel publié au BO n°4.349 du 5 février 1996.

· APSF: Nouveau délégué
L'Association Professionnelle des Sociétés de Financement (APSF) vient de désigner son délégué général, M. Mostapha Melsa, directeur du Cycle supérieur de gestion de l'ISCAE.

· Taux: Nouvelle publication
Bank Al-Maghrib va désormais publier les taux moyens pondérés des prêts interbancaires à terme. Comme pour ses autres publications, la Banque centrale vise ainsi à informer le marché.

· Le fuel baisse
Les structures des prix des produits pétroliers restent inchangées pour ce mois de mars, à l'exception du fuel industriel dont le prix enregistre un recul de 4,41% , soit une baisse de 81,53 DH/t.

· Maroc Assistance dans le tourisme
MAI Tourisme, filiale de Maroc Assistance Internationale, va inaugurer son 1er charter sur Paris-Casa-Paris dimanche 3 mars. Avec un aller-retour à 850 Francs, le vol du 10 mars affiche complet, indique-t-on. L'agence exploitera aussi Paris-Oujda-Paris et Paris-Agadir-Paris à partir d'avril. Le TO, qui s'appuie sur les délégués de la Banque Populaire en Europe, cible les RME (plus d'un million sont assurés chez MAI), confie Mme Benkirane, directrice des relations extérieures de la compagnie. MAI Tourisme veut programmer une douzaine de vols charters/semaine des grandes villes européennes vers le Maroc.

·CA de l'ONE

L'ONE a tenu son Conseil d'Administration le 27 février 1996. Il a été consacré aux résultats des exercices précédents, au plan d'action 1996 et au plan de développement 1997-2000. Le chiffre d'affaires de 1995 s'est accru de 2,5%. Il est de 8,2 milliards de DH, contre 8 milliards en 1994. Les ventes d'énergie sont passées de 9.489 GWh en 1994 à 9.934 en 1995 avec une variation de 4,7%. Les dépenses d'investissements se sont élevées à 3,762 milliards de DH en 1995. Le programme d'investissement d'ici à l'an 2000 est de 30 milliards de DH.

· Port: Normal...
Le port retrouve sa situation normale. Le parc à containers se désengorge. Le stock de containers au 28 février est de 5500, dont 3.200 pleins à l'import, alors que le stock maximum enregistré à début février était de 6.300. Les visites douanières dans la journée du 27 février se sont élevées à 261 et les sorties de containers à 260.

· ...Transport: Hésitant
Les chargeurs, notamment dans le textile qui travaille en flux tendus, font état des hésitations des transporteurs internationaux à l'endroit du Maroc. Deux arguments sont avancés pour repousser leurs demandes de chargements ou accroître les prix: "l'histoire" du jeune Belge incarcéré et les incertitudes sur les procédures et délais.

· Crevettes: Reprise
Le repos biologique pour les 150 chalutiers européens prend fin le 29 février. Ainsi, la pêche en Atlantique Nord et en Méditerranée pour les crevettiers devraient reprendre. Les armateurs espagnols ont bénéficié durant cette période d'une subvention moyenne de 1,6 million de Pesetas. En revanche, dès le 15 mars et pour une durée de 2 mois, les quelque 174 palangriers entrent en repos.

· Accord APTE-CNOPS
L'Association de Prévention des Troubles de l'Enfant (APTE) vient de conclure une convention avec la CNOPS. Les mutualistes pourront faire soigner leurs enfants par les psychologues regroupés dans l'association moyennant 300DH par mois. Les revenus serviront à l'association pour la prise en charge des enfants nécessiteux.

· 2020 essaime
L'association Maroc 2020, animée par M. Ali Belhadj et d'autres jeunes patrons d'entreprises, a créé une section à Rabat. La première réunion s'est tenue mardi dernier.
La prochaine section sera bientôt créée à Marrakech. Deux membres de l'association, M. Ahmed Chami (directeur de Microsoft) et M. Mounir Chraïbi (directeur de l'OFPPT) ficellent une étude sur l'état du système d'éducation et des scénarios de son avenir.

· Malaise de pharmacien
"Malaise chez les pharmaciens", "affligés" suite au "jugement sévère" prononcé à l'encontre de leur confrère Mohammed Moncef Benabderazik.
Le mutisme observé avait surpris de la part d'une profession organisée en ordre, associations, syndicats, et toujours prompte à défendre ses membres, surtout quand il s'agit d'un problème technique.
Le communiqué rappelle que Benabderrazik n'a pas été poursuivi en tant que "pharmacien d'officine" ou "pharmacien responsable" mais en tant qu'administrateur délégué d'une société d'importation. Tout en précisant prudemment qu'ils ne s'ingèrent pas dans la justice et qu'ils appuient la campagne d'assainissement, les pharmaciens font état d'une lettre adressée au ministre de la Santé sur l'affaire des échantillons de gammaglobuline et de la destruction des médicaments périmés qui ajoutent au malaise.

· Emaphos inauguré
Aussitôt dit, aussitôt fait. Quelques semaines après la signature par l'OCP et le groupe belge Prayon de l'accord de création d'Emaphos, les travaux de construction de l'usine sont lancés en grande pompe. Le Premier ministre, M. Abdellatif Filali, et le ministre président du gouvernement wallon, M. Robert Collignon, étaient présents lors de la pose de la première pierre de l'usine de Jorf Lasfar, qui produira de l'acide phosphorique purifié.
Rappelons que l'OCP investit pour la première fois de concert avec un groupe étranger.

· Maroc Hebdo convoquée
L'assignation en justice de notre confrère Maroc Hebdo suit son cours, alors que la profession pensait qu'elle n'avait pas de suite. Khalid Hachimi Idrissi, un des deux rédacteurs en chef et auteur de l'article en date du 10 novembre sous le titre "Les drogues de l'intox" reprenait celui du monde et le rapport de l'observatoire géopolitique des drogues a été convoqué pour enquête le 28 février.

· M. Omari en intérim à la Douane
M. Noureddine Omari, directeur des Etablissements Publics et des Participations au Ministère des Finances, assure l'intérim de M. Ali Amor à la tête de l'Administration des Douanes et des Impôts Indirects, qui dépend du même Ministère. Rappelons qu'à la surprise générale M. Amor ainsi que son état-major ont été accusés de complicité et de manoeuvres ayant favorisé la contrebande. Les états de service de M. Amor à la Douane, mais aussi à l'Office des Changes, ne donnaient pas à penser qu'il pourrait se retrouver dans cette situation. M. Omari, quant à lui, connaît la Douane, auprès de laquelle il a fait sa carrière et où il était directeur des Etudes Economiques avant de rejoindre l'administration centrale.

· Circulaire des Impôts
La circulaire d'application des mesures fiscales de la Loi de Finances transitoire (premier semestre 1996) sortira dans la première semaine de mars. Néanmoins, le point qui retient l'attention des compagnies d'assurances (taxation des plus-values mobilières en cas de remplois) sera peut-être laissé en suspens s'il n'est pas arbitré d'ici là.

· Bureau résident de la Banque Mondiale
Le projet d'installer un bureau résident de la Banque Mondiale au Maroc est toujours "en cours". L'idée en avait été lancée l'été dernier pour l'ensemble des pays de la région, mais ces derniers préféraient avoir chacun le sien, d'où le retour à l'idée d'un bureau Maroc. Par ailleurs, M. François Ettori, qui suivait notamment le Comité pour la Promotion du Privé, dit " Comité Saâd Kettani", a été nommé résident pour la Roumanie. En principe, c'est M. Forestier qui devrait prendre sa relève auprès de ce Comité. Rappelons que ce Comité est surtout connu pour ses projets de "grappes industrielles".

· Bons du Trésor: Rénovation
Le Ministère des Finances et des Investissements Extérieurs veut rénover l'image des Bons du Trésor, "compte tenu du nouveau paysage financier" (actions et Bons de privatisation). Cinq agences ont été consultées: Havas, Saga Communication, Shem's Publicité, Top Publicité et Toro.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc