×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les scoops de la semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:131 Le 26/05/1994 | Partager

    Banque: Retournement de conjoncture

    Aucune soumission n'a été faite par le système bancaire pour les adjudications des Bons du Trésor cette semaine (Cf en page 52). Les banques disposent encore de liquidités mais se réservent pour les divers financements en cours (retraits pour les moutons de l'Aïd, financements administratifs ou non de la campagne céréalière- environs 4 milliards de DH). Le système bancaire s'attend à un retournement complet de conjoncture sur la demande de crédits et même certains banquiers annoncent un assèchement des liquidités vers le mois de septembre.

    ONE: Les premiers règlements de compte

    Les premières récupérations des créances de l'ONE ont concerné 14 millions de DH sur les 24 millions détenus sur des privés. L'Office a atteint ce résultat, important sur le plan psychologique, en ayant recours aux coupures. Celles-ci ont concerné certains notables: un ancien ministre, un parlementaire, un général... La prochaine étape dans le plan de récupération des créances échues, qui se chiffrent à quelque 2 milliards de DH, portera sur les entreprises publiques. "Il est vrai que certaines sont en difficulté comme les mines, mais d'autres sont par contre prospères". L'exemple type cité est celui de l'Office des Aéroports: "c'est scandaleux qu'il ne paye pas ses factures d'électricité alors qu'il soigne son image". La troisième "bataille" de l'ONE et qui est la plus rude concernera les régies.

    Promenade pour les parlementaires

    Un groupe de parlementaires toutes tendances confondues, emmené par le Ministère des Travaux Publics, de la Fondation Professionnels et de la Formation des Cadres a visité des écoles privées et publiques (l'IGA-ISCAE, l'OTA Cuir et un centre pour handicapés). L'objectif était de sensibiliser les parlementaires à l'importance du privé qui forme le tiers des 108.000 élèves en formation professionnelle. Le débat a encore une fois dérivé sur la question de l'arabisation.

    Liaison Fixe: La solution de tunnel revient

    La première phase des études pour la construction de la Liaison Fixe Europe-Afrique à travers le Détroit de Gibraltar est terminée. Les résultats acquis à ce jour à travers l'exécution du puits Malabata montrent que cet ouvrage expérimental est situé dans un domaine de flyschs à large dominante marno-argileuse (imperméables). Ainsi, pour la solution tunnel, le creusement mécanisé par un tunnelier ne devrait pas présentait "de problèmes importants".

    Privatisation: Le dossier General Tire en voie d'être dénoué

    M. Wilhelm Winterstein, vice-président du groupe allemand Continental, actionnaire majoritaire dans General Tire Maroc, arrive à Casablanca ce 26 mai 1994. Un rendez-vous avec M. Abderrahmane Saaïdi, ministre de la Privatisation a été pris. Au programme, l'avancement ou la solution finale du dossier General Tire.

    Aménagements sur le titre SNI

    Le dernier Conseil d'Administration de la SNI (Société Nationale d'Investissement) a décidé d'augmenter le capital par incorporation des réserves, de la faire passer de 275 à 385 millions de DH et de distribuer 2 actions gratuites pour 5 anciennes. Le nominal de l'action est abaissé de 100DH à 50DH et le nombre d'actions est multiplié par 3,5 (7,7 millions contre 2,75 millions de titres). Ces mesures doivent aboutir mathématiquement à faire baisser le cours de l'action en bourse. Ce cours caracole depuis le début de l'année, au-delà de 1.000DH, et risquait de dissuader les épargnants pour la privatisation. Par ailleurs, la SNI distribuera 15DH par action au titre de l'exercice 1993.

    Restructurations: Politiques en gestation

    Le ministère du Commerce et de l'Industrie met la dernière main à son projet de politique de restructuration. Ce programme comprend notamment une relance sur la création de zones industrielles efficaces et des "facilités" pour soutenir des restructurations d'entreprises.

    Campagne contre la pollution

    Le Sous-Secrétariat à l'Environnement est sur le point d'entamer une campagne de sensibilisation aux dangers de la pollution. C'est l'agence Shem's Publicité qui a réalisé la campagne. Celle-ci devrait s'étaler sur deux ans et commencer tout prochainement, par des messages génériques. Immédiatement après, l'axe sera orienté vers la propreté des plages. Le montant total du budget, tout compris, est de 5 millions de DH sur deux années.

    Le GAN à Marrakech

    La compagnie d'assurances le GAN tiendra son Conseil d'administration à Marrakech le samedi 28 mai 1994. Ce sera la première fois que le GAN tient son Conseil hors du territoire français.

    L'AMITH Rabat étendue

    Le bureau de l'Amith (Association Marocaine des Industries Textiles et Habillement) de Salé, mis en place en 1991, s'étend désormais aux zones de Rabat et de Témara. C'est ce qui a été décidé le mardi 10 mai. Les autres bureaux régionaux de l'Association sont ceux de Fès et de Marrakech.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc