×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Les Scoops de la Semaine

    Par L'Economiste | Edition N°:13 Le 23/01/1992 | Partager

    ·Demi-mission BEI après le vote du Parlement européen
    La mission de la Banque Européenne d'Investissement,présente cette semaine au Maroc, a été remodelée, à la suite du vote négatif du Parlement de Strasbourg (cf en page 2). La réunion avec les services du ministère des Finances a été annulée. «Elle devait porter sur le protocole» rappelle-t-on de bonne source. Les diverses rencontres avec les banques et de manière générale avec les contacts de la BEI dans le secteur privé, ont par contre été maintenus.

    ·CIMR: prochain dénouement
    La situation du régime de la CIMR (avec le litige entre la Caisse et les Compagnies d'assurances) s'achemine vers sa solution définitive, grâce au processus d'arbitrage piloté par M. Abdellatif Jouahri. Une ultime réunion est prévue la semaine prochaine à Paris pour mettre au point les modalités techniques du projet de solution. Celui-ci respecte certains principes essentiels comme la pérénnité du régime et la préservation des droits acquis. C'est probablement au cours du mois de Février que M. Jouahri, abitre agréé par les parties concernées (CIMR et Compagnies d'assurances) rendra une sentence dont tout indique qu'elle sera bien acceptée et qu'elle permettra de redresser durablement la situation du régime CIMR.

    ·Les cabinets pour les audits des privatisables
    Le groupement Mesnaoui-Bossard Consultant est chargé de l'audit de COTEF, Price Waterhouse de celui de la CTM-LN, Audit Maroc a ICOZ, SOFI a SODERS. Le groupement de cabinets Auditgroup et Manay est chargé de Chelco, le groupement Asmoun et Guerrard Viala est chagé de la CIOR. IBOVAL a été confié au cabinet de M. Hamad Jouahri et VETNORD au groupement Oudghiri-Calan Ramolino. Comme l'avait annoncé le Ministre en avant première dans les colonnes de l'Economiste du 12 Décembre, le choix fait une large place aux cabinets marocains et pousse dans le sens des groupements de compétences. Les cabinets d'expertise retenus pour l'audit des premières privatisables soumises à évaluation ont été sélectionnés sur la base «des méthodes proposées, des moyens humains, des références, du délai et enfin des coûts» annonce-t-on de bonne source au ministère chargé de la Privatisation.

    ·Hôtels privatisables
    Les services du ministère chargé de la Privatisation préparent une liste de 10 à 15 hôtels pour qui seront lancées, avant la fin Janvier, les consultations pour l'audit et évaluation. Par ailleurs et à la suite des remarques de M. Abdelhadi Alami, Président de Dounia-Hôtels, concernant les «droits» des gestionnaires-locataires des hotels à privatiser, les ministères concernés, Tourisme et Privatisation, rappellent de les procédures de ventes et les objectifs des cessions sont fixés par les textes, qu'il sera tenu compte de l'intérêt de conserver ou de constituer des chaînes homogènes mais que les droits de préemption ne peuvent s'appliquer que si les statuts de la société le prévoient et ce, dans les limites de ce qu'ils prévoient.

    ·Vidéorama revient à son premier métier, la post-production
    De source informée, on annonce la création prochaine d'une société de production audiovisuelle à laquelle Vidéorama cèdera ses activités de production. Vidéorama reviendra ainsi à son premier métier la post-production. La nouvelle société dont le capital sera constitué à part égales entre Global Communication et Moulay Ahmed Belghiti (Président de Vidéorama) prendra 30% au capital de Vidéorama.

    ·Kompass textile et cuir en préparation
    La quatrième édition de l'Euro-Kompass Textile et Cuir est en cours de préparation. Les enquêteurs sillonnent actuellement le Royaume. La 3ème édition comporte plus de 12 000 entreprises des différentes branches des deux secteurs et Kompass estime qu'il y en aura entre 15 et 20% de plus dans la prochaine édition. L'Euro-Kompass a été distribué à 8 000 exemplaires, 6 000 remis gracieusement aux donneurs d'ordres et centrales d'achat à l'étranger.

    ·Restructuration juridique de la CCG
    Une restructuration juridique de la Caisse Centrale de Garantie est en cours. Elle accompagnera la ré-orientation de l'activité de la CCG. La Caisse a achevé la reconstitution de sa comptabilité et a commencé à assainir ses dettes et surtout ses créances. Le coefficient de contentieux demeure élevé mais a considérablement été réduit, indique-t-on de source proche de la Caisse. Il se monte aujourd'hui à 30% des engagements et 50% du montant des engagements contentieux sont dans la pêche. Cette dernière représente 40% du total des engagements de la CCG. La Caisse est très peu engagée sur un autre secteur considéré comme «à risque» le tourisme, où les engagements sont le fait du CIH.

    ·La CNSS et les logements à bon marché
    La CGEM lance l'idée d'une participation active de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale à la politique du logement. La Confédération met l'accent sur la possibilité que la Caisse soit la base de programmes de construction de logements économiques.

    ·Moyen métrage sur Fès
    Vidéorama réalise une monographie de la ville de Fès. Il s'agit d'un véritable moyen métrage qui devrait sortir en février et couvre tous les secteurs d'activités de la ville. Vidéorama espère couvrir toutes les grandes villes du maroc, à raison d'une monagraphie par trimestre.

    ·Leasing immobilier, on attend les circulaires
    Les sociétés de crédit-bail attendent les ciculaires de la Direction des Impôts pour lancer le leasing immobilier. Les dispositions de la Loi de Finances laissent en effet en suspens certains aspects de l'amortissement et de des droits d'enregistrement. Les professionnels, qui avaient trouvé auprès du CNJA un soutien à leur cause, font part de leur déception: l'idée de départ de faire un texte d'ensemble a abouti à trois projets séparés, dont les dispositions de la Loi de Finances ne couvrent que le coté fiscal. Restent en suspens la règlementation professionnelle, incluse dans le projet de Réforme bancaire et le statut juridique, qualifié «d'indispensable».

    ·Mc Donald a pris la décision de s'installer
    La société Morrocan Restaurant Development, filiale de Mc Donald, lance un iunvestissement de 18 millions de Dh pour construire un restaurant de 150 à 200 places assises, sur un terrain de 6 900 m2, en face du Dawliz de la Corniche casablancaise. Un parking de plus de 150 places est programmé. L'entreprise emploiera 120 personnes. Cet investissement est le premier d'une série, indique-t-on de bonne source. La société pense ouvrir entre 5 et 10 Mc Donald au Maroc dans les cinq ans à venir. Les premiers contacts de Mc Donald avaient été qualifiés de décevants, puis en Janvier de nouveaux rendez-vous avaient été pris auprès de Ministre des Investissements extérieurs, grâce au soutien de M. Abied. Ces rencontres ont permis de débloquer le dossier, précise-t-on.

    ·Un prix Nobel de Chimie au Maroc
    M. Jean-Marie Lehn, Prix Nobel de Chimie en 1987 pour ses travaux en chimie supra-moléculaire, est au Maroc, invité par la Société Marocaine de Chimie, à l'occasion du Congrés des Sociétés Arabes de Chimie, à Fès.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc