×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Dossiers

Les robots sont parmi nous

Par L'Economiste | Edition N°:418 Le 08/01/1999 | Partager

Les puces électroniques entrent encore plus nombreuses dans nos domiciles, pour notre bonheur et notre paresse.


A en croire Kevin Warwick, dans notre monde futur, ce journal n'aura plus de raison d'être: la parole écrite sera tout bonnement remplacée par la transmission instantanée de la pensée. Cette prédiction cybernétique est -presque- devenue réalité le 25 août 1998. Ce jour-là, Warwick est devenu à 44 ans le premier homme à se faire temporairement implanter une puce informatique dans le corps.
Pendant les dix jours suivants, le professeur a vécu un rêve. Les portes se sont ouvertes pour lui sans qu'il actionne une seule poignée, les lumières se sont allumées pour l'accueillir avant même qu'il ne pénètre dans la pièce, et une voix artificielle lui a dit bonjour à son arrivée au bureau. Au-delà du gadget, cette technologie pourrait vite, par exemple, permettre de mettre un terme aux fraudes via carte de crédit, puisqu' une information implantée est impossible à voler.
La démonstration de Warwick lui a apporté une publicité mondiale, mais lui-même n'en fait pas tout un plat. Ainsi l'enseignant de Reading University a-t-il déjà commencé à travailler sur la prochaine phase de son projet: d'ici trois ans, il s'attend à avoir connecté des mouvements musculaires à l'implant, une prouesse technologique qui permettra peut-être, à terme, de rétablir le fonctionnement des membres d'un paraplégique.

Mais son but ultime est de briser toutes les barrières entre l'Homme et la machine: "Je voudrais que nous soyons capables de communiquer à travers le monde grâce à nos processus de pensée. Ceci révolutionnerait complètement l'informatique telle que nous la connaissons, en rendant trouble la différence entre réalité virtuelle... et réelle".
C'est dans le domaine des travaux ménagers que les robots feront le plus de bien. Pamela a été inventée par un informaticien belge.
Jo Lernout a de la chance: Pamela fait tout pour lui. De la musique d'ambiance à l'arrosage du jardin, quels que soient les ordres, à toute heure du jour et de la nuit, elle obéit sans rechigner et n'oublie jamais de lui rappeler qu'il doit racheter du whisky ou du dentifrice. Jo n'ai rien pourtant du macho borné. C'est un informaticien de génie, qui a mis au point une assistante domestique électronique, autrement dit un ordinateur qui parle, comprend et commande l'électricité et l'électroménager de la maison. Et l'a baptisée Pamela, en clin d'oeil à la blonde d'"Alerte à Malibu".
"Ce n'est pas Star Trek, c'est le futur proche pour tout le monde", explique-t-il.
Jo a déjà installé Pamela chez lui dans sa maison d'Ypres en Belgique, avec des récepteurs dans chaque pièce, jusqu'au bord de la piscine. Un bricolage qu'il juge aujourd'hui presque ringard. Il faut dire qu'il promet déjà une Pamela 2 capable de reconnaître, non seulement la voix, mais aussi les émotions humaines, et d'adapter sa conduite en conséquence: musique douce et lumière tamisée si le maître de maison semble fatigué, rappel à l'ordre en cas de bataille rangée dans la chambre des petits.
Bref, Pamela 2 pourra bientôt se passer complètement de maître...


Nom: Warwick
Prénom: Kevin
Age: 44 ans
Métier: Professeur de cybernétique
Pays: Royaume-Uni
Fonction: Directeur du Département de Cybernétique de l'Université de Reading
Url: www.cyber.reading.ac.uk
Ville: Reading
Rêve: Que nous, humains, ne soyons pas envahis par ces machines que nous avons nous-même créées. Je sais que mon rêve a très peu de chances de se réaliser, mais on peut toujours espérer!


Nom: Lernout
Prénom: Jo
Age: 50 ans
Métier: Informaticien
Pays: Belgique
Fonction: Cofondateur et coprésident de Lernout & Hauspie
Url: www.lhs.com
Ville: Ypres

Rêve: Faire de Pamela la parfaite maîtresse de maison pour tous.

LD. & M. K.


Mon frigo bien-aimé


LE frigidaire du futur sera-t-il le meilleur ami de l'Homme? C'est bien possible, si l'on en croit les expériences du Pr Rowland Burns. Cet homme a mis au point un frigo intelligent, équipé d'un lecteur de codes-barres, qui pourra non seulement gérer le stock de nourriture, mais aussi surveiller le budget et vous informer s'il manque du lait ou si la viande est périmée.
"Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, nous sommes capables de fabriquer des machines intelligentes, aptes à prendre des décisions par elles-mêmes", raconte Rowland Burns.
D'ici peu en effet, l'ordinateur du frigo sera également capable de faire les courses tout seul en passant ses commandes par Internet, d'anticiper l'heure du dîner et même de lancer le poulet en préparant le four grâce à des bras articulés. Pour les obsédés de la ligne, le frigo malin pourra même être un auxiliaire utile: il suffira de lui indiquer le nombre de calories à ne pas dépasser et il se verrouillera automatiquement dès que le seuil fatidique aura été atteint. Toutes ces prouesses sont possibles grâce au cerveau électronique du frigo, dont la technologie provient, comme c'est souvent le cas, de la recherche militaire.
Mais ce cerveau devrait aussi contenir en mémoire plusieurs milliers de recettes de cuisine. Il fallait y penser, non?

M. K.


Du Web dans vos épinards


Imaginez un appareil dans votre cuisine qui ressemblerait à un micro-ondes, fonctionnerait comme un micro-ondes, mais qui paierait également les factures, consulterait vos comptes bancaires, se connecterait à Internet et diffuserait des émissions de télévision. Encore un de ces gadgets pour consommateurs?
Ce n'est pas l'avis de Stephen Emmott, directeur du Knowledge Lab de Londres, qui en a eu l'idée. "En fonction du pays, 50 à 90 % des sociétés n'ont pas accès aux technologies de l'information ; ils ne peuvent ou ne veulent pas apprendre à utiliser un ordinateur. Placer la technologie dans des objets quotidiens est l'une de quelques rares opportunités qui soit à notre disposition pour réduire le fossé grandissant entre les détenteurs et les non-détenteurs de l'information".
La simplification en est le principe directeur: la technologie de l'écran tactile et la reconnaissance vocale éliminent la nécessité du clavier, considéré comme l'un des aspects les plus rébarbatifs de l'informatique. Le côté pratique est certainement un bon argument de vente, mais Emmott place cet appareil électroménager "tout-en-un" dans un contexte beaucoup plus large: "Les réseaux globaux ont recours à une technologie pratique et conviviale, et notre but est de faire en sorte que les ordinateurs et la technologie nous comprennent, au lieu du contraire".
L. D.




  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc