×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Les raisons de l'augmentation du prix du propane

    Par L'Economiste | Edition N°:215 Le 01/02/1996 | Partager

    L'APIC (Association Professionnelle de l'Industrie Céramique), le GPM (Groupement des Pétroliers du Maroc), le Ministère du Commerce, de l'Industrie et de l'Artisanat et le Ministère de l'Energie et des Mines se réuniront le 31 janvier 1996 pour étudier des solutions à court terme aux répercutions des hausses du prix du propane sur l'industrie de la céramique qui s'estime fortement pénalisée par cette augmentation et risque même "l'arrêt total de son activité". En effet, le prix du propane, qui était de 2.470 DH la tonne fin 94, est passé à 5.400 la tonne début 1996. Depuis la libéralisation intervenue le 1er janvier 1995, ce sont les sociétés gazières et les raffineries qui importent le propane sur le marché international. La subvention étant parallèlement supprimée, les importateurs sont étroitement dépendants du niveau du prix du marché extérieur qu'ils sont obligés de répercuter au niveau interne. Le prix du propane fluctue de manière très forte. Ces augmentations sont particulièrement importantes en période hivernale. A titre d'exemple, le prix est passé de 187,5 Dollars la tonne en octobre à 168,75 en novembre et à 260 en décembre, entraînant d'importantes variations du prix de vente au niveau national. Le fret est également un élément de perturbation du prix de revient du propane. Il varie du simple au double selon la période. De plus, le produit est importé en petite quantité en raison de l'insuffisance des infrastructures de stockage. "Le GPM compte réaliser de nombreuses unités de stockage dans les sites de Jorf Lasfar, et chez la Somas, une fois privatisée", souligne M. Alaoui, président du groupement.

    Autre facteur influant sur l'augmentation du prix: l'inadaptation des ports qui entraîne des attentes parfois allant jusqu'à une semaine avec des surestaries très importantes.
    A cela s'ajoute le fait que le Maroc ne dispose pas de ressources énergétiques, ce qui le rend fortement tributaire des importations. L'industrie de la céramique, principale consommatrice du propane, subit actuellement de plein fouet ces variations de prix.
    Pour le GPM, même en supprimant sa marge, le prix du propane continuera à être élevé. Cependant, le groupement prévoit des baisses de prix le mois prochain. Le fret commence aussi à reculer, puisqu'il passe de 80,5 début janvier à 40 Dollars fin janvier.
    Le propane représente 80.000 à 100.000 tonnes sur un marché pétrolier total de 6 millions de tonnes par an.

    Fatima MOSSADAQ.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc