×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les prévisions de la FAO pour les secteurs-clés

Par L'Economiste | Edition N°:428 Le 25/01/1999 | Partager

Le progrès technologique aidant d'une part, l'accroissement du niveau de vie d'autre part, tous les indicateurs de l'alimentation mondiale pointent vers le haut. Revue du comportement des principaux secteurs-clés jusqu'en 2005.


· Blé: La production plus rapide que la demande
La production mondiale de cette denrée devrait augmenter de 97 millions de tonnes, soit 18%, pour atteindre 644 millions de tonnes d'ici 2005. Une hausse imputable à plus de 60% à de meilleurs rendements. La demande mondiale, quant à elle, progresserait de 14% pour atteindre 642 millions de tonnes d'ici 2005, soit une avancée de 80 millions de tonnes, enregistrée principalement dans les pays en développement. Pour ces derniers, la consommation alimentaire moyenne par habitant devrait augmenter de 2,4kg sous l'effet de la croissance du PIB et du remplacement d'aliments traditionnels, tel le riz, par des produits à base de blé. Les échanges mondiaux devraient progresser de 19% soit environ 19 millions de tonnes.
· Céréales secondaires: Amélioration des rendements
La production de céréales secondaires devrait augmenter de 171 millions de tonnes, principalement de maïs, c'est-à-dire de plus de 20%, pour atteindre 1.009 millions de tonnes d'ici 2005. Là aussi, l'amélioration des rendements aura un poids important. On prévoit aussi une augmentation de 149 millions de tonnes de la demande mondiale de céréales secondaires qui s'établirait à 1.007 millions de tonnes. Cette hausse concernerait principalement les utilisations fourragères, puisqu'on attend une forte croissance des produits de l'élevage. La croissance alimentaire devrait cependant fléchir, tandis que les utilisations industrielles devraient se renforcer. Les importations mondiales de céréales secondaires augmenteraient de 22%, atteignant 116 millions de tonnes, avancée qui serait due principalement aux pays en voie de développement.

Les prix du blé et du maïs devraient augmenter en valeur réelle d'environ 6% chacun sur la période de référence (1994/2005).
· Viande: Croissance surtout chez la volaille
Selon les projections, la production mondiale de viandes atteindrait 268 millions de tonnes en 2005, avec une croissance annuelle de près de 3% depuis 1994. Bien que l'on s'attende à une croissance plus ferme pour la volaille et le porc que pour les autres catégories de viande, la hausse projetée des prix des aliments pour animaux devrait refroidir le taux d'expansion à un niveau légèrement inférieur à celui enregistré depuis le milieu des années 80. Une forte croissance du revenu pourrait neutraliser les effets négatifs de la hausse des prix et déterminer un accroissement important de la consommation moyenne de viande par habitant qui passerait à 41kg en 2005, soit 6kg de plus qu'à l'heure actuelle.
· Agrumes: Demande qui s'affaiblit
Les agrumes sont de loin la culture fruitière la plus importante en termes de volume de production et d'échange mondiaux. D'ici 2005, la production agrumicole devrait continuer de croître, bien qu'à un rythme ralenti. La croissance de la demande pourrait s'affaiblir, mais une augmentation de la consommation est néanmoins possible dans les pays producteurs d'agrumes eux-mêmes ainsi que sur les marchés émergents.
· Huiles et matières grasses: Contraction
Jusqu'en 2005, l'économie mondiale des graines oléagineuses, des huiles et des tourteaux d'oléagineux devrait continuer à se raffermir, bien qu'à un rythme ralenti. La production et la consommation mondiale devraient se contracter sous l'effet d'un ralentissement sensible sur les marchés des pays développés. Si un ralentissement des échanges internationaux est aussi prévu, la croissance attendue proviendra pour l'essentiel des pays en développement. Mais ceux-ci ne pourront bénéficier de l'expansion des marchés que s'ils sont capables de développer leur production, le commerce de produits à forte valeur ajoutée et renforcer leurs industries oléa-chimiques.

· Lait: Croissance lente
Selon les projections de la FAO, la production lactique s'élèverait à 616 millions de tonnes d'ici 2005, soit un accroissement moyen d'un peu plus de 1%. La croissance de la demande serait particulièrement marquée dans les pays en développement où on attend une croissance de plus de 3%. Les échanges mondiaux de produits laitiers devraient s'établir à 44 millions de tonnes en 2005, avec une avancée de 9,5 millions de tonnes par rapport à la période de référence.
· Produits tropicaux pour boissons: Baisse des prix
La production mondiale de thé (2,7 millions de tonnes) devrait être supérieure d'environ 3% à la demande (2,6 millions de tonnes) en 2005.
Les projections indiquent également un déséquilibre en matière d'échanges internationaux avec un excédent exportable de 66.000 qui exercerait une pression à la baisse sur les prix. Quant au café, l'offre et la demande devraient être particulièrement équilibrées. On prévoit une augmentation de la production mondiale à un taux annuel moyen de 2,1%, tandis que la demande progressera de 1,8% pour atteindre 6,8 millions de tonnes.
· Coton et fibres industrielles: Perspectives mitigées
Les réformes de la politique commerciale en matière de textiles, et notamment la suppression de l'Accord Multifibres (AMF), donneront un nouvel élan au marché des textiles. Toutefois, le coton ne bénéficiera de cette impulsion que de façon limitée du fait de la concurrence des fibres synthétiques. La consommation mondiale de coton s'élèvera à 21,8 millions de tonnes, les échanges mondiaux à 6,6 millions. Pour les autres fibres naturelles industrielles, les perspectives sont moins prometteuses.





  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc