×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Politique Internationale

Les premiers septuplés vivants de l'histoire fêtent leur deuxième anniversaire

Par L'Economiste | Edition N°:647 Le 26/11/1999 | Partager

· Kenny McCaughey, le père des bébés, a quitté son travail pour faire des conférences sur les naissances multiples
· Le couple vient de publier un recueil de berceuses pour enfants


Les septuplés de Carlisle (Iowa) ont fêté leur deuxième anniversaire. Malheureusement, deux d'entre eux sont handicapés. Leurs parents luttent pour faire face à une mission presque impossible: maintenir l'ordre dans leur maison.
Le 19 novembre 1997, une jeune femme de 29 ans, Bobbi McCaughey, donnait naissance à sept bébés qui allaient devenir célèbres dans le monde entier. Désormais, les McCaughey tentent de répondre aux besoins de Brandon, Joel, Nathan, Kenny, Natalie, Alexis et Kelsey.
"Jusqu'à présent, nous y arrivons", a déclaré Kenny McCaughey devant les caméras de télévision alors que ses enfants grimpaient sur les meubles, se traînaient par terre ou se jetaient de la nourriture. "Mais il nous reste encore une longue route à parcourir, nous en sommes seulement à la deuxième année", a-t-il reconnu. Les septuplés, qui ont tous commencé à parler, se développent toutefois à des rythmes différents: le petit Nathan souffre de paralysie spasmodique, la partie inférieure de son tronc et ses jambes sont raides depuis la naissance. Sa soeur Alexis est nourrie avec l'aide d'un tube et souffre de tétraplégie hypotonique, un trouble qui provoque des faiblesses des quatre membres.
La foi joue un rôle très important pour les parents des septuplés, confrontés aux handicaps de deux des enfants. "Dieu ne nous fait jamais supporter plus que nous ne pouvons", a souligné Bobbi McCaughey dans une interview au magazine Ladies Home Journal. "Nous pouvons voir les choses de deux façons, a-t-elle dit: nous désoler du fait que certains de nos enfants ont certains besoins particuliers ou nous réjouir pour tout ce qu'ils font aujourd'hui et qu'ils ne pouvaient pas faire hier". "Nous nous concentrons sur les bonnes nouvelles", a-t-elle assuré.
Au printemps dernier, Kenny McCaughey a quitté son travail dans un magasin d'automobiles pour faire des conférences sur les naissances multiples et conseiller aux femmes de ne pas avorter.


Garder le moral


Il a écrit un livre et la famille vient de publier un recueil de berceuses pour enfants, à point pour les fêtes de Noël. Malgré toute l'attention qui leur est portée, les parents affirment qu'ils se refusent à l'exploitation de leurs enfants. Ils ont lancé le "Projet McCaughey pour les familles à naissances multiples", qui fournit une aide aux parents donnant naissance à au moins des triplés. Alors qu'ils devaient compter au début sur une armée de volontaires pour s'occuper des enfants, ils sont maintenant seuls à les élever. "Cela ne prend pas beaucoup de temps de leur donner le petit déjeuner. Cela ne prend pas non plus de temps de les habiller. Maintenant, nous nous préoccupons plutôt de la discipline, nous devons sortir l'un ou l'autre de la table de la salle à manger cent fois par jour", a souligné vendredi Bobbi McCaughey à la chaîne de télévision NBC.
Mais les McCaughey gardent le moral: "C'est plus drôle maintenant parce qu'ils sont interactifs. Il ne s'agit plus uniquement de s'occuper des enfants. En fait, nous jouons avec eux", a noté le père des septuplés.


Miracle médical


La naissance des septuplés avait été célébrée dans le monde entier comme un miracle médical. Les médecins de Bobbi McCaughey, qui avait suivi un traitement contre l'infécondité, lui avaient conseillé un avortement sélectif pour certains des foetus. Mais elle s'y était refusée, déclarant que Dieu les garderait tous vivants.
Au cours de ces deux années, la famille a cultivé sa célébrité, les parents apparaissant dans des messages publicitaires à la télévision et les enfants faisant la "une" de nombreuses revues, étant utilisés également pour des publicités ou présentés dans des émissions télévisées.

Nadia BELKHAYAT (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc