×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Affaires

    Les pistons de la capitale spirituelle... certifiés ISO 9002

    Par L'Economiste | Edition N°:804 Le 06/07/2000 | Partager

    • La SMFN a acquis en 1999 Floquet Monopole, filiale française de DANA Corporation USA, spécialiste de l'industrie automobile• La certification ISO 9002, obtenue en 1997, a été reconduite cette année pour trois nouveaux exercices• L'entreprise vise les marchés américains-FES compte aussi des expériences réussies. La SMFN, Société Marocaine des Fonderies du Nord, en fait partie. Elle est l'une des premières entreprises de la région à avoir décroché une certification ISO 9002. «C'était une étape nécessaire pour garantir la qualité de nos produits et maintenir notre position sur les marchés étrangers«, indique M. Mohammed Laraqui, administrateur délégué de la SMFN. La certification, obtenue en 1997, a été reconduite, une deuxième fois, le 6 juin 2000, pour une période de trois ans.Spécialisée dans la production des composants automobiles, la société produit sur son site industriel plus de 1,2 million de pistons et chemises par an. «Plus de 80% des commandes émanent de l'étranger pour équiper en première monte les moteurs de grands constructeurs européens comme Peugeot, Renault, Volvo, Fiat ou encore Iveco(1)'«, souligne M. Laraqui.Jusqu'à 1999, la SMFN n'a été qu'un simple fabricant sous licence de la société française Floquet Monopole, filiale de la multinationale américaine DANA Corporation'2'. «Notre production ne dépassait guère 350.000 pistons par an et notre licence n'était valable que pour le marché local«. Afin de dépasser cette contrainte, la SMFN a acquis, en mai 1999, la filiale française Floquet Monopole dont la marque est déposée dans 83 pays. A suivi par la suite une délocalisation totale des sites de production au Maroc. M. Laraqui reste toutefois discret sur le montant de l'acquisition.Aujourd'hui, outre le marché européen qui absorbe 50% des exportations et le Maghreb, l'entreprise compte des références en Afrique francophone et subsaharienne (Mali, Côte d'Ivoire, Burkina Fasso, Sénégal...) et en Afrique anglophone où le Nigeria constitue son principal client. Au Moyen-Orient, la SMFN exporte en Jordanie, Irak, Iran, Syrie ou encore en Arabie Saoudite. Au total, le département export gère des commandes émanant de plus de 15 pays. L'entreprise vise aujourd'hui les marchés des Amériques latine et du Nord. Selon M. Laraqui, des contacts sont déjà établis avec plusieurs opérateurs dont la société américaine Vege, spécialisée dans la rénovation et la fabrication des moteurs. «Les premières opérations sur ces destinations sont prévues pour 200l«, souligne-t-il.Au Maroc, la marque est distribuée par les deux filiales régionales du groupe, ODIM et ADN.Pour l'exercice 2000, les dirigeants de l'entreprise tablent sur un chiffre d'affaires prévisionnel de près de 80 millions de DH. Ils comptent le doubler à partir de 2001 «grâce à l'acquisition de Hoquet Monopole«. A. M.(1) La SMFN a été certifiée par Peugeot-France, AQP (Assurance, Qualité, Produit) et a décroché une autre de Fiat-Turin. La SMFN est aussi la seule unité en Afrique et dans le Monde arabe spécialisée dans la fabrication des pistons et chemises.(2) A sa création, en 198, la SMFN avait signé un contrat d'assistance technique et de transfert de technologie avec Floquet Monopole.


    La SMFN en chiffresLA SMFN a été créée en 1981 avec un capital de 21,8 millions de DH. Les sites de production localisés à Fès couvrent une superficie de 10,600 m2, dont 6.500 m2 couverts.Les investissements consentis par l'entreprise totalisent aujourd'hui 120 millions de DH dont 90 consacrés à l'unité pistons, 10 à celle des axes et 20 millions à la production des chemises.Les responsables de la SMFN présentent leur unité, dont la capacité est de 1.200 tonnes d'aluminium, la plus grande fonderie d'aluminium d'Afrique et du Moyen-Orient. La chaîne du site de production est, indiquent-ils, capable de générer plus de 4.000 produits par jour.
    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc