×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les petits pas du dialogue social

Par L'Economiste | Edition N°:2752 Le 09/04/2008 | Partager

. Les syndicats déplorent l’absence de propositions concrètes . Vers un troisième round «LES propositions du gouvernement ne sont pas satisfaisantes». C’est du moins l’avis de Miloud Moukharik, secrétaire général de l’Union marocaine du travail (UMT). A commencer par la revalorisation du SMIG sur laquelle le cabinet El Fassi «ne veut pas se prononcer encore». Du moins, pas avant que le gouvernement ne rencontre la Confédération générale des entreprises marocaines (CGEM). La centrale syndicale maintient sa revendication d’un Smig à 3.000 DH et appelle, d’ailleurs, le gouvernement à «respecter les dispositions fixant actuellement le Smig à 1880 DH». L’Etat-employeur ne verse, selon la centrale, qu’un Smig égal ou inférieur à 1.200 DH. En outre, aucune suite n’a été donnée à la revendication demandant l’élimination des échelles 1 à 5 des salaires dans la fonction publique. Concernant l’augmentation générale des salaires, Moukharik a indiqué à L’Economiste que «le gouvernement n’a pas fait de propositions concrètes». Il s’est seulement contenté de proposer une baisse de deux points de l’IR (de 42 à 40 %) dans une première étape. Et aussi de porter les salaires assujettis à cet impôt de 24.000 à 27.000 DH par an. Proposition rejetée en bloc par la centrale syndicale, l’UMT réclamant un IR à partir de 36.000 DH par an et à un taux de 36%.En outre, le gouvernement a proposé de relever le minimum des pensions de 500 à 600 DH par mois. Soit donc une augmentation de 100 DH. Sur cette question aussi, les centrales syndicales, UMT en tête, disent que c’est «dérisoire». «Une proposition qui ne répond pas à notre cahier revendicatif, puisque nous avons réclamé que le minimum de la pension de retraite soit l’équivalent des deux tiers du Smig», indique Moukharik. «Dérisoire aussi l’augmentation de 30 DH des allocations familiales proposée par le gouvernement», ajoute-t-il. Les centrales syndicales réclament que le montant mensuel des allocations soit porté de 150 à 300 DH par mois pour les trois premiers enfants. . Pas de détailNoubir Amaoui, secrétaire général de la Confédération démocratique du travail (CDT) a, pour sa part, qualifié «d’importante et bénéfique» la réunion avec le Premier ministre, Abass El Fassi. «Aujourd’hui, le gouvernement a présenté des réponses aux différentes revendications qui lui ont été soumises, relatives notamment à la réforme de plusieurs régimes, l’augmentation des salaires et des allocations», indiquera-t-il, évitant d’entrer dans le détail. Par conséquent, l’on ne saura pas encore si ces «réponses» répondent aux vœux de la centrale de Noubir Amaoui ou non. La langue de bois aurait-elle gagné la centrale?De sources proches du dossier, l’on a appris que les délégations de l’UMT et de la CDT ont «renouvelé les revendications des salariés des secteurs privé et public». Celles-là mêmes qui avaient été présentées au Premier ministre début février dernier. Preuve, s’il en faut, que le dialogue social avance à petits pas et qu’un compromis définitif n’est pas pour demain. Eventualité que ne font que corroborer les différentes déclarations de responsables gouvernementaux. A l’exemple de celle du ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Jamal Rhmani, qui s’est seulement contenté d’indiquer que «les résultats auxquels sont parvenus les commissions techniques créées par le gouvernement, ont été examinés avec les syndicats «. Rien d’autre. La langue de bois n’est donc pas l’apanage de la seule CDT!Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc