×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Les personnalités de l’année 2009
Une grande enquête L’Economiste-Sunergia

Par L'Economiste | Edition N°:3175 Le 22/12/2009 | Partager

. Politique, économie, syndicats, arts, cultureC’EST une initiative éditoriale inédite que nos lecteurs vont découvrir dans notre édition du jeudi 24 décembre. L’enquête sur les personnalités de l’année 2009 sera quelque part l’un des deux cadeaux que notre publication leur réserve pour cette période des fêtes. A travers les résultats de ce sondage L’Economiste-Sunergia qui aborde plusieurs thématiques (politique, arts, culture, sport, économique), notre publication renoue ainsi avec la tradition de travaux qui ont fait sa célébrité. Depuis plusieurs années déjà, notre groupe a fidélisé son lectorat à travers des rendez-vous incontournables qu’il s’agisse des enquêtes sur les salaires des cadres, le seul travail d’envergure réalisé sur ce sujet au Maroc, mené tous les deux ans, le sondage sur les jeunes dont les résultats avaient provoqué un véritable buzz il y a quelques années, ou encore des enquêtes sur les décideurs… L’expérience nous l’a montré, ces travaux représentent un véritable intérêt et sont systématiquement réclamés, parfois en détachable, après publication. Les résultats de ces enquêtes sont d’abord le reflet de l’évolution de notre société. Il ne faut d’ailleurs guère s’étonner s’ils battent parfois en brèche quelques idées reçues. On le sait, le domaine politique par exemple constitue l’un des milieux professionnels les plus contestés. Que représente aujourd’hui cet univers au Maroc? Qui sont ses «personnalités»? Même si le casting dans beaucoup de partis a peu ou pas changé, qui peut aujourd’hui se prévaloir du maintien du statu quo? Même constat pour les syndicats, la culture, l’art. Seul l’économique peut sembler offrir une certaine stabilité mais avec là aussi quelques surprises. Rendez-vous donc jeudi 24 décembre pour les résultats détaillés.M. B.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc