×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

International

Les pays bananiers cherchent stratégie contre l’UE

Par L'Economiste | Edition N°:1942 Le 20/01/2005 | Partager

. L’Europe triple le droit de douane sur ses importations Les présidents des pays latino-américains producteurs de bananes (Colombie, Costa Rica, Panama, Guatemala, Salvador, Nicaragua, Honduras et Equateur) se réuniront le 26 janvier à Quito (Equateur) pour définir une position commune face à l’Union européenne, a annoncé mardi le ministre de l’Agriculture équatorien, Leonardo Escobar. “Les présidents analyseront la proposition européenne d’établir une taxe de 230 euros par tonne de bananes importées”, a indiqué Escobar, en précisant que le sommet avait d’abord été prévu à Guayaquil (sud-ouest). Il a été déplacé à Quito à cause de l’organisation d’une marche dans ce port pour demander plus d’attention du gouvernement à la lutte contre la délinquance. L’Union européenne a annoncé en novembre qu’elle comptait faire passer de 75 à 230 euros, le droit de douane sur ses importations de bananes, ce qui a provoqué une forte de préoccupation des pays bananiers d’Amérique latine. L’Equateur est le quatrième producteur mondial (6,6 millions de tonnes) et le premier exportateur de bananes avec 4 millions de tonnes par an, dont la moitié vers l’UE. Cette dernière s’est engagée à passer au plus tard en 2006 de son régime de contingentement des importations de bananes à un système reposant entièrement sur des droits de douane, suite à un accord amiable conclu en 2001 avec les Etats-Unis et l’Equateur dans le cadre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). L’UE doit négocier ce tarif avec les pays producteurs dans le cadre de l’OMC. Synthèse L’Economiste

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc