×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Les opticiens serrent les rangs

Par L'Economiste | Edition N°:2169 Le 12/12/2005 | Partager

. Ils créent un groupement. Objectifs: mieux communiquer et traquer la contrefaçonLa société Luxo Maroc (représentant et distributeur exclusif du Groupe Luxottica) innove en organisant son troisième Salon national optique et solaire. Regroupant plus de 20 opticiens professionnels partenaires du Luxottica Group, ce salon s’est tenu du 2 au 5 décembre à Casablanca. «Cet événement a remporté un réel succès, puisque nous avons recensé près de 150 visites d’opticiens professionnels et une progression de 40% des commandes par rapport au salon précédent», affirme Habib Channawi, directeur commercial chez la société Luxo Maroc. «Le but de ce salon est de développer un vrai partenariat entre les opticiens et les fournisseurs. Se rapprocher, être à l’écoute de nos partenaires afin de développer nos relations commerciales et présenter en avant-première les nouvelles collections et tendances 2006», a précisé, pour sa part, Mahmoud Lahrichi, directeur général de la société Luxo Maroc. «Le plus important c’est de fidéliser le client. Et de démocratiser les lunettes», dit-il.La manifestation visait aussi à «structurer la profession et à se réunir en groupement». «Ces rencontres offrent en effet l’occasion de tisser de réels partenariats. Ce qui incite les professionnels du secteur à améliorer la qualité de vente en vue de répondre aux exigences du consommateur: accueillir, écouter et conseiller selon les intérêts et les besoins», souligne de son côté Kamal Zrikem, responsable groupe Visalis Maroc. Il s’agit du plus grand groupement d’opticiens franchisés au Maroc avec près de 35 points de vente. Zrikem parle même d’un contrat de confiance: des lunettes répondant aux exigences techniques et commerciales. Mais pourquoi tant d’exigences de la part des professionnels? Zrikem soulève plusieurs raisons. Le marché de l’optique bat son plein. On recense pas moins de 1.400 magasins (1.800 opticiens diplômés et autorisés par le secrétariat général du gouvernement) au Maroc. La ville de Casablanca compte à elle seule 280 magasins y compris les franchisés. A l’extension de l’informel nommé le «dragon rouge», s’ajoute l’entrée en masse des produits importés, en l’occurrence ceux de Chine. Cette marchandise est proposée aujourd’hui à bas prix (10-15 Dh) dans les grandes surfaces telles que Marjane Derb Sultan. Reste que ces lunettes, a averti Zrikem, ne respectent en aucun cas les normes et standards internationaux quant aux filtres UV. Aujourd’hui, les professionnels du secteur interpellent le ministère de la Santé et la douane en vue de coopérer pour lutter contre le fléau de la contrefaçon et de la contrebande.Côté chiffres, Luxottica Group (producteur et distributeur mondial de la lunette solaire et optique) dispose de plus de 20 marques de renom et 10 sites de production à travers le monde. Avec un réseau de distribution de plus de 200.000 professionnels, le groupe est présent dans 120 pays. En 2005, le chiffre d’affaires a progressé de 41% par rapport à 2004. A cette date, il s’élevait à 3.150 millions d’euros avec un bénéfice net de 286,9 millions d’euros. Le chiffre prévisionnel en 2005 est de 4.400 millions d’euros. Fatim-Zahra TOHRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc