×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Les nouvelles technologies passionnent le grand public

Par L'Economiste | Edition N°:741 Le 06/04/2000 | Partager

. TeleCOMP 2000 a été pris d'assaut durant les quatre jours
. L'avenir du secteur est dans l'Internet


Pour une première, le TeleCOMP 2000 qui a fermé ses portes hier fut une réussite. Durant quatre jours (du 3 au 6 avril ), le salon a été pris d'assaut par les visiteurs, particuliers et professionnels. Les organisateurs doivent se frotter les mains. Ils ne s'attendaient pas à une telle affluence. Du coup, ils prévoient de l'instaurer comme le rendez-vous annuel des entreprises opérant dans les télécoms. Il faut dire que la tenue de cette première édition tombait à point. Le Sit Expo, qui réunit le secteur des télécoms et de l'informatique, est prévu pour 2001 et le champ était libre cette année. En outre, le secteur des télécoms connaît une telle ébullition qui explique cet engouement. Nous sommes loin de l'époque où télécoms signifiait téléphone. Aujourd'hui, on parle de nouvelles technologies, de société de l'information. Et ce ne sont pas des thèmes de conférence mais du réel.

Des démonstrations et de l'animation


Dans ce salon, on l'a vu et testé. Il a prouvé que le secteur n'est plus l'apanage de quelques initiés mais plutôt du grand public. Pour preuve, le nombre de personnes qui ont visité ce salon(1). L'animation sur les stands, et les tombolas aidant, l'occasion était bonne pour vendre les packages GSM et Internet.
Si le GSM a ravi la vedette durant cette édition qui a coïncidé avec l'ouverture commerciale du deuxième opérateur et l'offensive tarifaire du premier..., il n'en reste pas moins que l'Internet et ses protocoles avaient aussi le vent en poupe. Opérateurs et équipementiers ne s'y sont pas trompés d'ailleurs. Ericsson, Nokia, Alcatel, Motorola anticipent l'engouement des utilisateurs pour le réseau des réseaux. Tous ont exposé leurs applications avec des démonstrations à l'appui. Le salon était axé sur les nouvelles technologies IP (Internet protocol), la téléphonie sur le Net, la téléphonie satellitaire et le WAP (Wirless application protocol). Quant à l'opérateur national, il préfère, lui, mettre déjà en application une stratégie pour quadriller le marché. Il vient de lancer un pack multimédia avec accès à l'Internet et PC pour lever en partie l'obstacle de l'équipement. L'opérateur ,qui s'attend à faire exploser le marché, a encore d'autres cartes qu'il compte sortir prochainement: les forfaits de communication sur le réseau fixe.
Le régulateur pour sa part prépare l'ouverture de l'Internet à la concurrence. M. Mostapha Terrab, directeur général de l'ANRT, estime que le marché est porteur. A l'instar de la téléphonie mobile, la concurrence ne peut que le dynamiser. "La concurrence profite à l'opérateur national sur le plan commercial et fait grimper sa valeur à la veille de sa privatisation".
En attendant, Maroc Telecom, qui rattrape tous les retards, cible également le créneau de l'Internet sur le mobile. Il se met au diapason des grands opérateurs européens et introduit sur son réseau l'application WAP. L'accès à l'Internet à partir du mobile est prévu avant la fin du mois. Et l'opérateur ne veut pas s'en tenir là. Il promet d'introduire toutes les nouvelles technologies. Le GPRS (Général Packet Radio Service) en tête. Une technologie qui permettra à l'utilisateur d'être connecté en permanence à partir de son mobile. C'est la première étape vers les communications mobiles troisième génération. D'ici 2004, il y aura un milliard d'utilisateurs de téléphones mobiles qui se connecteront régulièrement à l'Internet dans le monde.

Badra BERRISSOULE

(1) A l'heure où nous mettions sous presse, les chiffres définitifs n'étaient pas encore établis.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc