×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
International

Les nouveaux commissaires se mettent au travail

Par L'Economiste | Edition N°:1763 Le 07/05/2004 | Partager

. Premier dossier, le budget communautaire 2007-2013 Les dix commissaires européens nommés par chacun des nouveaux Etats membres de l’UE élargie vont pour la première fois se réunir ce vendredi 7 mai autour de la table de réunion de l’exécutif européen à Bruxelles.Du souci en perspective. Au-delà de la facilité apparente avec laquelle Bruxelles gère l’arrivée de ses nouveaux membres, la date du 7 mai n’en marque pas moins un changement profond, auquel elle devra s’adapter. En effet, la Commission aura davantage de membres, les sensibilités encore plus différentes, et pourtant il lui faudra absolument maintenir une cohésion vitale au bon fonctionnement de l’Union européenne. “Ce sera un moment symbolique et puis... au travail”, a expliqué Peter Balazs, commissaire hongrois, dont le cabinet fonctionne déjà depuis deux semaines. Pour l’instant, les dix nouveaux membres ont le droit de vote mais n’ont pas de portefeuille à part entière, et ce n’est qu’en novembre prochain, au moment du renouvellement de la Commission, qu’ils auront un portefeuille à eux. Depuis sa prise de fonction, Peter Balazs travaille ainsi en tandem avec le commissaire à la Politique régionale, le Français Jacques Barrot, qui a remplacé son compatriote Michel Barnier, devenu ministre français des Affaires étrangères. “Les nouveaux commissaires prendront pleinement part aux décisions, et leurs votes auront le même poids que ceux des autres”, a indiqué clairement Prodi en récusant au passage que les “jumelages” de commissaires fassent des nouveaux entrants des membres de seconde zone de l’exécutif européen. Au programme de ce vendredi, la Commission doit faire le point sur le futur budget communautaire 2007-2013, l’un des débats européens les plus difficiles des prochains mois. “Il s’agit surtout de familiariser les nouveaux commissaires avec cette discussion”, explique une source communautaire. Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc