×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Les nouveautés de la 9e édition de Mawazine

    Par L'Economiste | Edition N°:3226 Le 05/03/2010 | Partager

    . Une scène de spectacle à Salé . Un système de vidéosurveillance pour renforcer la sécurité LE Festival Mawazine-Rythmes du Monde poursuit son parcours pour renforcer sa position comme événement international ouvert à toutes les cultures. «Avec sa 9e édition, notre festival a accumulé assez d’expériences pour lui permettre de jouer aujourd’hui dans la cour des grands», rappelle avec fierté Aziz Daki, directeur artistique et porte parole du festival. Comme pour les années précédentes, l’édition de 2010 (entre les 21 et 29 mai prochain) permettra au public de rencontrer des stars nationales et étrangères de grand calibre. Mais le festival pour cette année sera marqué par des nouveautés concernant les différents volets. En ce qui concerne la programmation, les organisateurs ont décidé d’aller à la rencontre du public à l’autre rive du Bouregreg. Ainsi sur un total de 8 scènes de spectacles, une sera aménagée sur la plage de Salé. Le reste des scènes seront réparties dans les grands quartiers de la capitale. «Les artistes de cinq continents et plus de 50 pays vont envahire la capitale de leurs couleurs et tempos pour célébrer la diversité des rythmes et des cultures, valeur fondatrice de ce festival», indique un communiqué de l’Association Maroc-cultures, organisatrice de cet événement. Mais pour la 9e édition, les responsables ambitionnent d’élargir cette ouverture sur le public des autres pays, notamment les plus proches du Maroc. La programmation internationale de cette année se distingue par la présence de plusieurs stars dont certains vont se produire pour la première fois comme Elton John, B.B King et Julio Iglesias. « Par cette programmation on vise d’attirer les fans de ces artistes pour suivre de près leur reproduction sur scène », indique Daki. Le même constat est valable pour la programmation orientale marquée par la présence de grandes figures de la chanson arabe. On retient à titre d’exemple les noms de Majda Roumy, Elissa et Myriam Faris. Sans oublier la participation d’autres stars africaines et ceux d’Amérique Latine. La chanson marocaine dans toute sa diversité sera également présente en force avec près de 40% du nombre total des artistes participants, selon Hassan Nafali, responsable de la programmation marocaine. Les organisateurs veulent dépasser les 2 millions de spectateurs enregistrés l’année précédente. En ce qui concerne le budget, on apprend que le montant mobilisé auprès des sponsors et des partenaires publics avoisine les 27 millions de DH. Notons par ailleurs que la 9e édition sera marquée par un renforcement des mesures de sécurité pour éviter la reproduction du triste incident survenu l’année dernières à la scène de Hay Nahda. Il a été décidé de changer l’emplacement des scènes de Hay Nahda et celle deQamra. A cela s’ajoute la mise en place d’un système de vidéosurveillance. Nour Eddine EL AISSI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc